Avertir le modérateur

27/08/2009

W comme « Woodstower »

W.jpgSi l’on comptabilise la phase pionnière de la Tour de Salvagny, Woodstower va signer cette année sa 11ème édition. Le festival lyonnais installé définitivement sur le grand parc de Miribel-Jonage sonnera donc les 28, 29 et 30 août la fin de l’été 2009 autour d’une programmation qui devrait convaincre un public nombreux. En effet, si tel n’était pas le cas cela serait à désespérer. Comme à son habitude, la soirée inaugurale de demain sera en partie placée sous le signe du reggae et du dub avec, en tête d’affiche, Dub Inc. La soirée du samedi, quant à elle, offre un plateau de première bourre avec le quasi-dépressif Hip-hop de Tricky vu il y a déjà pas mal de temps dans nos contrées (Fourvière ?), Peaches l’électro-canadienne la plus allumée mais aussi les toujours épatants Herman Düne que l’on ne se lasse pas de voir et de revoir. Si on ajoute à cela Zombie Zombie l’extravagant rejeton de la famille Düne et Max Tundra un briton dont on nous dit le plus grand bien, cette édition 2009 se présente plutôt bien à condition que dame météo y mette du sien.

Woodstower 2009.jpgArts de la rue, Village associatif, cadre champêtre du parc, ateliers, spectacles pour enfants, la sympathique équipe de « Woodstower » mijote depuis des mois cette édition 2009. Sachons être à la hauteur de son investissement.

  • > « Woodstower 2009 », grand parc de Miribel-Jonage

- Vendredi 28 : Dub Inc – Sporto Kantes – Mardi Gras BB – Dadi et Charlie – Kosh – Aphte Punk …

- Samedi 29 : Tricky – Peaches – Herman Düne – Zombie Zombie – Hindi Zahra – André Duracelle …

- 29 et 30, accès libre en journée

Renseignements sur www.woodstower.com

Lannemezan, le 27 août 2009.

29/03/2009

Selection d'Avril

herman.jpgAprès un hiver plutôt frisquet sur le plan de la programmation, les semaines qui s’annoncent devraient nous apporter un nécessaire réchauffement de la planète musicale lyonnaise.

Avec les Festivals « L’Original », « Reperkusound » et les « Nuits Sonores » chacun devrait pouvoir trouver son petit bonheur en ce printemps naissant. Nous aurons probablement l’occasion d’y revenir, je me borne donc aujourd’hui à pointer quelques dates encore une fois dominées par ce renouveau Folk (Americana ?) jusqu’ici improbable mais désormais dominant au point parfois de friser l’indigestion.

Cela étant du beau monde pour faire escale, entre Saône et Rhône et aux alentours, en ce mois d’Avril.

Le 3 avril, Alela Diane est annoncée au Rail Théâtre, un choix sympathique pour la salle du 9ème arrondissement mais surprenant pour une artiste qui bénéficie d’un appui médiatique plus que consistant. On pouvait s’attendre à un Transbordeur ou à une salle Rameau. Il faudra donc aller dans le quartier de Gorge de Loup pour applaudir la neo-folkeuse. Le jeudi 9 avril, direction plein ouest vers St-Etienne et plus particulièrement au « Fil » (20, boulevard Thiers) pour aller à la rencontre des indispensables Herman Düne forts de leur excellent ultime album paru l’automne dernier. Respectivement les 24 et 28 avril, le Transbordeur accueille The Ting Tings puis le retour des Babylon Circus, une façon sympathique de patienter pour, cette fois là, tracer plein sud vers l’Epicerie Moderne. Le 30 avril, Andrew Bird s’y produit et il est donc prudent de réserver, cela évitera pour quelques-uns d’entre-vous de se retrouver sur le parvis, tristes et seuls, comme pour Calexico il y a quelques semaine de cela.

J’en connais certain(e)s qui craquent pour Emily Loiseau. Emily jolie sera le 13 mai à la salle Rameau à l’invitation des Mediatone (www.mediatone.net) qui, une fois de plus, nous démontrent qu’ils ont l’esprit large.

Lyon, le 29 mars 2009

Photo:DR

22/11/2008

Abd El-Kader

Kader.jpg

La bibliographie concernant l’Emir Abd El-Kader est abondante et les éditions du Seuil en publiant cette année l’ouvrage de Ahmed Bouyerdene ont bien entendu fait œuvre utile. Vous l’avez compris je veux dire deux mots aujourd’hui sur ce personnage mais, et les lecteurs d’ailleurs voudront bien me pardonner, en insistant sur les liens particuliers qui unissent Lyon et l’Emir. Pour ce faire, une fois dit que Gérard Collomb a proposé qu’une rue de la ville porte le nom d’Abd El-Kader, je veux signaler la parution d’un livre de Christian Delorme (celui que la presse appelle encore le Curé des Minguettes) sur ce personnage important de notre histoire intitulé « L’Emir Abd El-Kader à Lyon » et publié par celui qui est doté de la mémoire la plus active de Lyon, je veux parler de Michel Chomarat.

Comme le dit le Maire de Lyon dans sa préface, « l’Emir représente un modèle nécessaire (…) Il a été un pont entre la culture arabo-musulmane et la culture européenne, un précurseur du dialogue entre les civilisations ».

L’ouvrage de Christian Delorme retrace non seulement le message de l’Emir mais surtout un parcours, alors qu’il partait en exil en Turquie, marqué par un court passage à Lyon en décembre 1852. En vérité Abd El-Kader quitte Ambroise le 10, séjourne les 12 et 13 décembre à Lyon, pour le 21 rejoindre Constantinople après une étape marseillaise. Delorme, sur une centaine de pages richement illustrées, replace le séjour lyonnais dans un contexte plus vaste évoquant tour à tour le Sergent Blandan, Pauline Jaricot, le Cardinal de Bonald ou le Maréchal de Castellane. Bref, tout un pan de l’histoire lyonnaise.

Je ne sais si l’ouvrage de Christian Delorme bénéficie d’une diffusion nationale, il est édité par « Mémoire active » et on peut éventuellement contacter l’imprimeur pour se le procurer (Valmy, 10 rue Pierre Maillot, 42120 Le Coteau).

Rappelez-vous, pour évoquer un tout autre sujet, que les Herman Düne sont ce soir au Ninkasi-Kao. C’est à ne pas rater.

Lyon, le 22 novembre 2008.

10/11/2008

Novembre

En ce mois de novembre des centaines de concerts sont annoncés mais en vérité peu de rendez-vous s’imposent. Déjà pointé ici, le concert de Lavilliers de samedi soir à l’Auditorium était, alors que nous sommes déjà le 10, la première date notoire à se mettre sous la dent. Celles et ceux qui avaient assisté au concert du stéphanois à domicile il y a quelques semaines de cela devant attendre le 11 pour aller du côté du Ninkasi-Kao voir le mythique Afrika Bambaata. Plus indispensable, vendredi prochain, Alain Bashung se produit à la Bourse du Travail. Entre ceux qui étaient en juin dernier à l’auditorium et qui voudront revoir l’Alsacien et ceux, encore furax, qui n’avaient pu à l’époque bénéficier de places, la bagarre risque d’être sévère. Bonne chance aux uns comme aux autres.

Passant sur les Hootier (Transbordeur le 18) et Astonvilla (La Tannerie de Bourg-en- Bresse, le 21 et gratuit), je vous conseille le lendemain de prendre la route de Saint-Etienne pour assister au « fil » à un concert des toujours toniques BellRays accompagnés de Second Sex et de Coming Soon en première partie pour le prix très démocratique de 15 euros. Les oreilles encore bourdonnantes c’est au Ninkasi-Kao qu’il conviendra d’être le lendemain pour des Herman Düne forts de leur excellent album « Next Year in Zion » invités du Festival Just Rock ? des stackanovistes Mediatone. Le 26, le Transbordeur sera très certainement blindé pour le retour d’Arthur H mais le véritable évènement de la fin novembre se déroulera à l’amphi de l’Opéra avec trois concerts autour du contrebassiste Henri Texier les 27, 28 et 29 ce dernier bénéficiant de la venue d’Aldo Romano. Notons au passage que le 28 La Plateforme accueillera l’un des derniers « Echo Sonore » de l’année avec Ratapat et le 29, les nombreux fans lyonnais de Kent vont se ruer aux Abattoirs de Bourgoin.

Lyon, le 8 novembre 2008.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu