Avertir le modérateur

02/07/2010

Vers une métropole lyonnaise

3.jpgAujourd'hui c'est à un véritable marathon métropolitain que nous nous livrons puisque dès 9 heures, à l'invitation de la Communauté d'Agglomération du Pays Viennois, nous allons sceller un accord à quatre entre le Nord-Isère, le Grand Lyon, Saint Etienne et Vienne. Dès 11 heures s'ouvre à Givors l'Assemblée générale de la R.U.L. (Région Urbaine de Lyon) qui regroupe les collectivités qui couvrent la grande région lyonnaise à hauteur d'environ 3 millions d'habitants. Dès 16 heures c'est à Bourgoin-Jallieu que le Conseil Général de l'Isère nous invite à réfléchir sur l'avenir des territoires situés au nord du département en espérant que le président Vallini arrivera à se convaincre, par lui-même du fait que le phénomène métropolitain initié, entre-autre par Gérard Collomb et Alain Cottalorda, est désormais irréversible. Même si depuis des mois, c'est en faisant parfois la moue que les édiles départementaux de l'Isère se confrontent à la montée du phénomène métropolitain dans la région lyonnaise, nous pouvons demeurer optimistes quant à la capacité des élus départementaux à accepter la réalité telle qu'elle est. Longtemps en retrait, le Conseil Général de l'Isère et son président André Vallini ont donc décidé de provoquer le débat quant à l'avenir du Nord Isère. C'est de toute évidence une excellente chose et nul ne comprendrait qu'une telle initiative puisse être une simple diversion.

Lyon, 2 juillet 2010.

Photo: DR

04/04/2010

"Fourvière - Vienne"

Amateurs de rock et de musique divertissante pour jeunes, il vous faudra cette année passer votre tour car les occasions de monter, tout là-haut à Fourvière, seront limitées. A vrai dire mis à part le 13 juillet pour Vampire weekend / The National et la veille, dans le registre de la Soul, pour Sharon Jones & The Dap-Kings, dites vous bien que cette édition n’est pas pour vous. Fort heureusement les amateurs de musique classique seront à la fête avec « La Pantera Imperial », « Galliano joue Bach( ?) », le Teatro di San Carlo de Naples, « La Flûte enchantée » par l’Orchestra di Piazza Vittorio. Pour le reste les « Nuits de Fourvière » jouent le retour du retour avec Souchon, Sheller, Charlotte G., Vanessa P., Iggy P., Dutronc, M, Revolver ou Benjamin Biolay qui aura, nous l’espérons tous, le bon goût de ne pas arborer un T-shirt Obama. Festival de la « Deuxième chance », Fourvière est donc cette année essentiellement l’occasion de choper ces artistes loupés au Transbordeur ou à la Halle.

Parmi ces « aimés programmés » de l’année 2010 qui s’installeront du 4 juin au 31 Juillet sur la colline notons tout de même les passages du crooner (à la mode) Richard Hawley (27 juin), de la formidable Biyouna (la veille) et pour les branchés de The XX le 18 juillet.

C’est donc à Vienne que cette année les choses se passeront. Vu il y a deux ans avec Allen Toussaint à Fourvière, Elvis Costello sera le 8 juillet à Vienne en compagnie de sa tendre et légitime épouse Diana Krall. De Paco de Lucia (26 juin) à Joe Cocker (1er juillet) en passant par Wayne Shorter, Brad Medhlau, Michel Portal, Bobby Mc Ferrin, Joachim Kühn ou Paolo Conte, « Jazz à Vienne » fêtera avec vitalité et diversité son 30ème anniversaire. « Gospel », « Caraïbes » ou « Blues » viendront comme chaque année hanter les nuits viennoises mais notons qu’autour d’un hommage appuyé à Miriam Makeba la nuit du 7 juillet devrait être remarquable (Angelique Kidjo, Rokia Traoré, Mahotella Queens…)

Nous reparlerons plus en détail de ces deux évènements du début d’été d’ici quelques temps tout en vous rappelant qu’il est plus que prudent de louer.

« Jazz à Vienne », www.jazzavienne.com

Billetterie, Vienne action culturelle, 21 rue des Celestes, 38200 Vienne

« Nuits de Fourvière », www.nuitsdefourviere.fr

Billetterie 04 72 32 00 00

Pour des raisons de calendrier de sa tournée, Norah Jones est programmée en « extra night » le 17 juillet et le 4 juillet, dès 14 heures, les rues de Vienne accueillent le « Jazz Carroussel », une déambulation initiée par la Compagnie La Belle Zanka qui nous remémorera ces 30 ans de Jazz à Vienne.

Lyon, le 4 avril 2010.

07:37 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elvis costello, green day, fourviere, vienne, lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/06/2009

After

J’évoquais il y a quelques semaines l’édition 2009 de « Jazz à Vienne » qui se présente avec son lot habituel de stars confirmées, de révélations mais aussi de rendez-vous propres à faire saliver les amateurs. Même si le navire amiral de « Jazz à Vienne » est le Théâtre Antique, on ne peut résumer l’évènement à la seule grande scène. Quelques mots donc pour vous donner envie de fréquenter d’autres lieux à d’autres moments c'est-à-dire d’autres facettes de ce qui demeure le plus grand rendez-vous jazz en France.

Après les concerts du Théâtre Antique, le « Club de minuit » demeure un lieu privilégié pour assister à des prestations « live » de jeunes talents qui, pour l’essentiel, constitueront des Têtes d’affiche de demain. Cette année la présence de la contre bassiste américaine Esperanza Spalding, du pianiste turc Murat Oztürk et de Baptiste Trotignon Quintet démontrent assez bien le niveau très élevé de ce « Club de Minuit » qui propose une dizaine de soirées tout au long du festival.

Avec « Jazz Mix », l’autre rendez-vous très prisé de « Jazz à Vienne », on change de couleur puisque jazz et musiques actuelles y font bon ménage.

Cette année Pierrick Pedron et Tigran Hamasyan s’y produiront (7 juillet), l’électro-jazz allemand « Jazzanova » le 4 juillet ainsi qu’en ouverture le 29 juin la fanfare de la Nouvelle Orléans, « Hot 8 Brass Band » pour un hommage très attendu au Label Tamla Motown.

Les after ne doivent pas conduire ceux qui se couchent comme les poules à boycotter les évènements en marge de la programmation officielle. C’est ainsi que presque chaque jour, aux alentours de 16H les Big Bands des Universités françaises, américaines et australiennes font vibrer les Jardins de Cybèle.

Pour en savoir plus sur le « Club de Minuit », « Jazz Mix », « Les jardins de Cybèle », « Jazz Parade » et les concerts du « Radisson SAS Hôtel » de Lyon, contactez www.jazzavienne.com, sachant que pour l’essentiel ces rendez-vous sont gratuits.

Lyon, le 21 juin 2009.

01/06/2009

Le jazz sans la java

019_JAZZ-A-VIENNE.jpgInconscients et portés par les beaux jours vous voyez bien que le temps des festivals arrive mais chaque jour vous repoussez d'autant le moment d'aller réserver. Erreur. Prenez Fourvière, depuis belle lurette le spectacle de Blur est "sold out", même chose pour Seal à Jazz à Vienne. Dans un élan que seul mon sens de la retenue m'empêche de saluer, je vais donc vous dire quelques mots de l'édition 2009 de Jazz à Vienne, prélude de celle très attendue du 30ème anniversaire qui se déroulera l'an prochain.

Comme chaque année beaucoup de stars attendent les festivaliers et avec Seal, Diana Reeves, Randy Crawford, Barbara Hendricks, Stanley Clarke ou Marcus Miller et tant d'autres nous sommes gatés. Après la traditionnelle soirée d'ouverture, "Africa", avec Yousson' N' Dour et Hank Jones, je veux tout d'abord signaler celle du lendemain 28 juin consacrée au Gospel. En accueillant Gregory Hopkins and the Harlem jubilee Singers, Jazz à Vienne frappe un grand coup en programmant l'une des plus belle formation d'un genre en plein renouveau qui propose parfois le pire. Mieux, et 1er rendez vous attendu du festival, le "Duke orchestra" conduit par Laurent Mignard se joindra à la chorale de Harlem pour interpréter la très méconnue oeuvre sacrée du grand du Duke Ellington.

Beaucoup de big bands moulineront d'ailleurs leur groove tonique sur la scène du théâtre antique. Cela sera le cas avec le Laurent Cugny enormous band. Le Jason Lindner Big band, Roy Hargrove Big band qui invitera Roberta Gambariniet Mc Solaar, Wynton Marsalis et le Lincoln center jazz orchestra sans oublier Roy Ayers and friends et aussi le Sun Ra Arkestra. Parmi les rdv me semble-t-il importants voire étonnants, la soirée consacrée au grand Martial Solal (30 juin) est à marquer d'une pierre blanche. Le 5 juillet la machine SMV (Stanley Clark, Marcus Miller et Victor Wooten) occupera la scène précédant de 3 jours l'hommage à Nina Simone qui sera probablement une émouvante réussite. Dernière recommandation, si Erik Truffar est un habitué des scènes lyonnaises, en invitant le 10 juillet Christophe, le trompettiste risque de faire son enième retour gagnant.

"Jazz à Vienne" c'est 14 nuits au théâtre antique, c'est aussi aux Jardins des Cybèle, au Club de minuit, au Jazz mix des dizaines et des dizaines d'artistes programmés et des centaines d'occasions d'écouter de la musique live sous le ciel étoilé de Vienne. Pour s'y retrouver dans cette impressionnante programmation, une seule solution pointer son nez sur www.jazzavienne.com.

Lyon le 1er juin 2009.

07/07/2007

Halleluyah !

medium_Al_green-I_can_t_stop.jpgHalleluyah ! L’équipe de « Jazz à Vienne » m’invite ce soir au show de Al Green. Même s’il est largement distancé par l’extraordinaire Marvin Gaye mais aussi par Sam Cooke voire Otis Redding, Al Green demeure le dernier Dieu (vivant) de la soul music, James Brown s’étant excusé à Noël dernier.

Son dernier opus en date, « I can’t stop » (EMI, 2003) enregistré dans le célèbre studio Royal de Willie Mitchell à Memphis est une bénédiction tant le pasteur Green était dans une abstinence discographique depuis belle lurette. Même si l’album est un peu figé dans le patrimoine soul, comme la plupart d’entre-vous, je préfère avoir de temps à autre des nouvelles du pasteur sur ma platine ou à Vienne comme ce soir, plutôt que de faire le voyage de Memphis histoire de le voir faire son préchi-précha dans sa chapelle le dimanche.

Il faut dire que cette grande figure de la musique soul à un itinéraire pour le moins étonnant pour nos yeux et nos oreilles du vieux continent. Né dans l’Arkansas en 1946, Albert Greene chantonne à l’office jusqu’à former à l’age de 16 ans avec ses potes d’école, Al Green and The Creations puis Al Green and the Soul Mates. Jusqu’ici, vous en conviendrez, rien d’exceptionnel. A la fin des années soixante, sa rencontre avec Willie Mitchell est un tournant mais l’histoire se corse en 1974.

Une ancienne maîtresse l’ébouillante puis se suicide. Après son séjour à l’hôpital, Albert décide de rentrer dans les ordres. Deux ans plus tard, il achète une église à Memphis qu’il rebaptise « Full Gospel Tabernacle » et devient pasteur tout en continuant à jouer de la musique du diable. En 1979, les choses se compliquent. Al Green tombe de scène et pensant qu’il s’agit d’un avertissement de la part du Dieu tout puissant, il décide de stopper net sa carrière en se consacrant à plein temps à ses tâches de prédicateur.

Je me dis que nous n’avons pas de chance. Au lieu de faire un rappel aussi sévère à l’ordre de Al Green, nous privant ainsi d’un merveilleux artiste, si Dieu avait fait le choix de Sardou, Pagny ou Barbelivien, la vie serait tout de même plus chouette.

Que Dieu me pardonne. Al Green a obtenu une permission et c’est très bien ainsi. Tous à l’office ce soir à Vienne. Cerise sur le gâteau, Magic Slim est de la cérémonie.

Halleluyah !

Lyon, le 7 juillet 2007         

08:00 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Al, green, festival, vienne, soul, jazz, james | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/02/2007

Aéroport de Vienne

medium_vienne-2.jpgArrivée à l'aéroport de Vienne et connection immédiate sur le blog "Olympique et Lyonnais" (voir lien) pour constater la victoire, me semble-t-il, chanceuse de l'OL. Le dos de Squilacci est manifestement taillé sur mesure pour faire bisquer Claude Puel.

La periode noire est-elle terminée?

Aeroport de Vienne, le 17 février 2007.

08:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Vienne, aéroport, Olympique, Lyonnais, blog, OL, Squilacci | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu