Avertir le modérateur

14/08/2010

P comme "Prix littéraires"

P3.jpg

Même si du côté de Gallimard, Grasset, Le Seuil et autre Hachette on commence à ferrailler pour, au final, se mettre d’accord sur qui devrait faire bingo lors des prix littéraires de l’automne, je ne suis pas devenu dingo au point de vous parler de ces fameux prix au milieu du mois d’août. En fait, je veux juste attirer votre attention sur un petit bouquin de Thomas Bernhard intitulé « Prix Littéraires » que Gallimard publie dans la collection blanche. Né aux Pays-Bas au début des années trente, au Zénith du succès dans les années soixante et disparu il y a presque vingt ans, Thomas Bernhard est probablement solidement implanté dans le quarteron des grands écrivains de langue allemande. En 1980, l’écrivain termine ce « Prix Littéraires » qui ne sera jamais publié du vivant de l’auteur. Bardé de prix, reconnu, adulé et respecté, Bernhard ne sera jamais du genre à se laisser embarquer dans le cirque littéraire et le monde artificiel des reconnaissances aux allures parfois articicielles. Dans ce très court ouvrage de quelques 150 pages, chacun, va en prendre pour son grade et avec un art exceptionnel de la détestation Bernhard interpelle l’industrie du livre, celle de la littérature et tout ce petit monde qu’il épingle avec talent et humour.

thomas bernhard.jpgA propos de distinctions honorifiques et de prix, je me demande après la remise par Iggy Pop, de la médaille de chevalier des Arts et Lettres à Philippe Manœuvre, s’il ne serait pas correct de remettre également le Goncourt au distingué rédacteur-en-chef de Rock n’Folk, tant la compilation de ses éditos, bien qu’aussi épais que des tranches de saumon d’Ecosse, mériterait au titre du patrimoine de figurer dans l’éternité de la littérature française. En attendant d’y voir plus clair dans l’avenir de Manœuvre et d’envisager sa publication dans la Pléiade, ruez vous sur ce « Mes Prix Littéraires » plutôt piquant.

Thomas Bernhard, « Mes Prix Littéraires », Gallimard, 12.50 euros

Lyon, le 14 août 2010.

09/07/2010

A comme "Abécédaire"

A2.jpg

Je ne le sais plus vraiment mais c’est probablement pour la troisième fois consécutive que « De Lyon et d’Ailleurs » proposera son abécédaire estival attendu par une très grosse partie de la planète. D’Imelda Marcos à Lydia Lunch, de Thomas Bernhard à Nick Hornby tout en passant par Sydney Govou et Sharon Jones, chaque jour aura droit à son petit billet, pas toujours indispensable, qui accompagnera nos hauts comme nos bas. La politique sera pour l’essentiel mise en sourdine sachant que dès la rentrée il conviendra de retrousser les manches ne serait-ce que pour s’opposer aux mauvais coups du pouvoir.

C’est donc de musique, de sport, de littérature, de ces « pas grand-chose » comme des évènements les plus divers que nous parlerons tout au long d’un été 2010 qui, pour ma part, sera plutôt tranquille et casanier. Je vous souhaite bien entendu tout le contraire, c'est-à-dire des voyages aux longs courts, des aventures aux antipodes, pas trop de coup de soleil et des petits rosés bien frais. En attendant le retour « à la normale » qui se situera le 30 août, je vous laisse aux bons soins de la formidable Sharon Jones qui sera, je vous le rappelle, lundi prochain aux Nuits de Fourvière dans le cadre d’une « Nuit Brooklyn » qui ne devrait pas décevoir.


Sharon Jones live @ Nova
envoyé par Novaplanet. - Regardez d'autres vidéos de musique.

Lyon, le 9 juillet 2010.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu