Avertir le modérateur

04/08/2010

L comme "Lumière"

L2.jpg

Après Clint Eastwood en 2009, pour cette seconde édition du Grand Lyon Film Festival, c’est donc Milos Forman qui va être honoré en recevant le « Lumière 2010 ». Avec ce festival dédié, ce qui est unique, au patrimoine et à l’histoire, Thierry Frémaux le directeur de l’Institut Lumière et patron de l’évènement est sur le point de transformer l’essai marqué dès la première édition. En effet en 2010, Frémaux n’a pas souhaité mollir puisque les copies restaurées vont se chamailler avec les copies neuves, le ripolinage sonore va être de la partie, des films vont sortir de l’oubli, les hommages et rétrospectives vont se multiplier. Véritable 14 juillet cinématographique, le Festival lyonnais va être du 4 au 10 octobre, le feu d’artifice populaire qu’il revendique.

Intégrale des films de Luchino Visconti en copies neuves, hommage à Raymond Bernard, fils du célèbre Tristan mais surtout réalisateur oublié, coups de zoom sur les seventies, le Grand Lyon Film Festival 2010 s’annonce comme particulièrement riche. Avec « The Big Fix », une sorte de rappel rafraîchissant des années 70, Thierry Frémaux souhaite remettre en évidence le cinéma de Bill Norton ou de Richard Sarafian. Même inclinaison avec « Profondo Rosso » un coup de chapeau à Dario Argento ou la rétrospective « Déjà classique » qui regroupera par exemple le cinéma de Costa-Gavras, de Jean-Jacques Annaud ou des « Valseuses » de Blier.

Côté restaurations, le festival lyonnais imprime sa marque puisque une sélection des grandes restaurations sera proposée au public avec par exemple « Boudu sauvé des eaux » (Renoir, 1932), « Le Tambour » (Schlöndorff, 1979), « La 317ème section » (Schoendorffer, 1964) et bien d’autres.

Avec sa nuit du cinéma, une Halle Tony Garnier réservée aux enfants le mercredi après-midi, un « Tribute à Antony Quinn », les plus sublimes moments du muet, la venue de Jean-Louis Trintignant en « guest star », le festival n’en continue pas moins d’irriguer le Grand Lyon en étant présent dans 40 salles qui accueilleront toutes des réalisateurs et acteurs. Deux villages, dont l’un sur la péniche la Plateforme sera nocturne, serviront de base arrière au festival qui s’appuiera, rappelons-le sur 4 cinémas permanents (Institut Lumière, Pathé Bellecour, Comoedia et CNP Terreaux). Comment vous en dire plus au risque de vous lasser. Pour vous informer sur ce Grand Lyon Film Festival qui prendra directement la succession de la biennale de la dance, une seule solution, le www.festival-lumiere.org et éventuellement le 04 78 76 77 78 pour acheter ses billets.

Lyon, le 4 août 2010.

24/01/2010

Un grand et des minuscules

John Huston.jpgDeux institutions culturelles lyonnaises mettent dès ce premier trimestre les petits plats dans les grands. D’un côté l’Institut Lumière présente une importante « rétrospective John Huston », de l’autre le Musée de l’Imprimerie, jamais avare depuis quelques années de projets étonnants, propose quant à lui « Minuscules », une exposition sur les livres de très petits formats au fil des siècles.

Entamée depuis quelques jours, la rétrospective Huston va jusqu’au 3 mars prochain passer en revue une œuvre aux allures de boite aux trésors puisque après « Le Faucon Maltais », « Key Largo », « Le trésor de la Sierra Madre », l’équipe de Thierry Frémaux programme sur différentes séances « the African Queen », « Moby Dick » , « La nuit de l’iguane », « Fat City », « L’Honneur des Prizzi », soit au total plus d’une vingtaine de films témoins majeurs du travail du grand réalisateur. Cerise sur le gâteau, le 2 février, une soirée spéciale est annoncée en présence de Patrick Brion, un des spécialistes Français de Huston.

Avant de dire quelques mots sur le Musée de l’imprimerie, du 27 janvier au 23 février signalons qu’une seconde rétrospective, consacrée cette fois à Claude Lanzmann, est prévue, l’auteur étant invité le 9 février. Avec ses séances de Ciné-Concert à l’auditorium, une soirée consacrée aux films de montagne, une autre au cinéma et à l’urbanisme, sans oublier les coups de projecteurs sur Jacques Bral (« Extérieur nuit ») et des projections en copies neuves , l’Institut Lumière dopée par le succès du Grand Lyon Festival propose donc une magnifique programmation. « Minuscules » l’exposition du Musée de l’Imprimerie qui concentre le tir sur les livres de très petits formats s’annonce également comme séduisante avec sa kyrielle de manifestations adjacentes (conférences, ateliers adultes et pour enfants). Gajeures techniques, petits bijoux de finesse et parfois de poésie, ces livres présentés par le musée comme de « minuscules ambassadeurs de la chaîne graphique » seront à l’honneur jusqu’à la fin de la saison.

> Institut Lumière, « Rétrospectives John Huston », du 5 janvier au 3 mars, renseignements sur www.intitut-lumiere.org et les vidéos exclusives des soirées sur www.youtube.com/institutlumiere 25, rue du Premier film, Lyon 8ème, métro ligne D – Montplaisir-Lumière

> Musée de l’Imprimerie, « Minuscules », renseignements sur www.imprimerie.lyon.fr 13, rue de la Poulaillerie, Lyon 2ème, métro ligne A - Cordeliers.

Lyon, le 24 janvier 2010.

12/10/2009

Hollywood sur Rhône

La semaine qui s’annonce est placée dans l’agglomération sous le signe du cinéma puisque à partir de demain jusqu’à la fin du week end se tient la première édition du « Grand Lyon Film Festival » concoctée par Thierry Frémaux le directeur de l’Institut Lumière.

Il n’était pas facile, parmi les centaines de festivals qui existent dans le monde de trouver un concept original qui par ailleurs correspondait à la spécificité lyonnaise, ville de naissance du 7ème art. L’équipe de Thierry Frémaux nous propose donc un parti-pris particulièrement original que l’on pourrait mémoriser par deux « P » : Public et Patrimoine.

L’idée du « Grand Lyon Film Festival » est de tourner l’évènement vers le grand public puisque, au-delà de la transformation de la Halle Tony Garnier en salle géante de cinéma, les cinémas implantés dans la plupart des communes du Grand Lyon seront autant de terres d’accueil pour des centaines de projections qui seront toutes accompagnées de la présence d’un réalisateur, d’un acteur ou d’une personnalité. Dans le même temps et ce pour toute la durée du Festival, le CNP des Terreaux, le Pathé Bellecour, le Comoedia et le Cinéma Opéra seront les QG de l’évènement. Inutile car vain de décrire ici, par le détail, l’ensemble des programmations mais, à coup sûr, la rétrospective Sergio Leone et la remise du Prix Lumière 2009 à Clint Eastwood seront des moments forts de cette première édition.

De nombreuses personnalités vont donc accompagner les projections. A cet égard on salivera à l’idée d’entendre Gaspar Noe parler de Don Siegel, Asia Argento évoquer son père cinéaste mais aussi scénariste de « Il était une fois dans l’Ouest » où les frères Dardenne présenter « l’ennemi public ». En décidant de tourner « Grand Lyon Film Festival » vers le très grand public, Thierry Frémaux n’en oublie pas pour autant de nous rappeler la vocation de l’Institut Lumière mais aussi l’objectif patrimonial du festival. Les cinéphiles ne seront en aucune façon oubliés pendant la semaine. Avec Clint Eastwood, Sergio Leone, Don Siegel, le cinéma coréen de Shin Sang-Ok sera également en vedette nous permettant de (re) découvrir un auteur majeur du cinéma décédé il y a trois ans et à la tête d’une filmographie de plus de soixante-dix films. Films noirs jusqu’ici invisibles, films inconnus d’auteurs comme Lindsay Anderson ou Ralph Nelson permettront, dans d’excellentes conditions, de mieux appréhender quelques trésors du patrimoine mondial du cinéma. Bonnes toiles à toutes et tous.

  • « Grand Lyon Film Festival », du 13 au 18 octobre 2009.

Informations, accueil et billetterie au « Hangar du 1er film », Lyon 8ème arrondissement, au 04 78 76 77 78 et sur www.lumiere2009.org

Lyon, le 12 octobre 2009

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu