Avertir le modérateur

10/01/2010

Best of de la dizaine

Les Inrockuptibles, Rock & Folk, Rolling Stone, chacun dresse la liste des meilleurs disques de la décennie qui vient de rendre l’âme. L’affaire est d’autant plus sérieuse car ces sélections iront nourrir dans quatre-neuf ans, toujours dans les Inrockuptibles, Rock & Folk et Rolling Stone la discographie du siècle. Alors que la plupart de ces publications dressent de longues listes d’albums, même si l’exercice est plus difficile, voici mes dix albums de la dizaine, autant vous dire qu’il y a de la casse. Voici mon impitoyable sélection dans le désordre le plus total.

  • Alain Bashung, Bleu pétrole. (Barclay)
  • The Last Shadow Puppets, “The Age of the Understatement” (Domino)
  • Amy Winehouse, “Back to Black”, (Island)
  • The White Stripes, “Elephant”, (XL)
  • Jonny Cash, “American IV : The Man comes around” (American)
  • Arcade Fire, “Funeral”, (Rough Trade)
  • The Libertine, “Up The Bracket”, (Rough Trade)
  • Elvis Costello & Allen Toussaint, “The river in reverse”, (Verre)
  • Emiliana Torrini, “Me and Armini”, (Rough Trae)
  • Radiohead, “Kid A”, (EMI)

Désolé pour les fans des Strokes (“Is this it”), de REM (“Accelerate”), Bob Dylan (“Together through life”), Brian Wilson (“ Smile”), The National (“Boxer ”), Elysian Field (˝The After Life”), Brian Jonestown Massacre, Neil Young, Alela Diane, Jean-Louis Murat …

Lyon, le 10 janvier 2010

18/12/2008

Palmes 2008 - # 1

The age of the understatement.jpgAvant de liquider 2008, il est plaisant de retenir quelques perles qui nous auront aidé à passer des zones de tempêtes et à penser à autre chose qu’à Sarkozy, à Lehmann Brothers et à ce funeste Congrès de Reims, vous savez ce truc dont Montebourg dit que c’est l’aboutissement de ses combats. Bref, à ces petits riens, en vérité peu nombreusarkx, qui laisseront quelques traces sympathiques mais centrifugées par la grande actualité avec en tête l’impensable victoire de Obama, ici à Lyon la magnifique réélection de Gérard Collomb sans oublier l’historique traversée de Paris par la flamme olympique chinoise.
Le meilleur disque, le plus lumineux et le plus dégoulinant de l’année et sans conteste à mettre à l’actif de The last shadow puppets, cache-sexe country cinématographique de l’Artic Monkeys Alex Turner et du Rascals Mils Kane. C’est vraisemblablement un truc sans lendemain mais à coup sûr le disque le plus voluptueux de l’année. Côté France, Alain Bashung et son « Bleu pétrole » épouvantent et surclassent l’ensemble de la production nationale. Au rang des rééditions il y a pléthore et du très bon au point que l’on peut s’interroger sur une musique qui brille parfois plus par ses « oldies » que par des nouveautés déjà faisandées le lendemain de leur sortie. Quitte à passer pour un vieux hippie, je veux remercier les camarades Sony et BMG d’avoir, probablement suite à une erreur manifeste de leur service marketing, ravivé notre mémoire musicale en ressortant le mythique « Pacific Ocean Blue » de Dennis Wilson.

Au cinoche, circulez il n’y a rien à voir. En cette année ch’tis, le style baraque à frites s’impose définitivement et on ne remerciera jamais assez l’adorable Dany Boon d’avoir assuré la promotion du service public postal qui en a bien besoin. Si je voulais être poseur, au rayon documentaire, je me devrais de porter au pinacle Raymond Depardon dont l’obsession paysanne semble être le dernier truc chic. Quitte à aggraver mon cas, ma palme ira donc à Julien Temple et son « Futur is unwritten » vu au CNP Terreaux en compagnie d’une poignée de spectateurs et dont j’ai oublié de parler sur ce blog tout comme d’ailleurs « Gomorra ». Demain place aux livres.

Lyon, le 18 décembre 2008.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu