Avertir le modérateur

01/08/2010

J comme "Jour de Fête"

J.jpgAujourd’hui 1er août c’est jour de fête chez nos voisins suisses ou plus exactement jour de Fête nationale, le seul jour férié officiel dans toute la confédération et ce depuis seulement 1994. Cette fête nationale renvoie à l’acte fondateur de la confédération datant quant à lui de 1291. Les suisses sont parfois jugés comme lents mais avouez qu’attendre 1994 pour fêter un évènement survenu en 1291 témoigne d’une farouche volonté de réfléchir avant de prendre une décision. A propos de réflexion, nos amis suisses vont parfois plus vite que leur musique à l’instar de la chasse aux minarets entamée il y a peu. Territoire refuge des migrants et évadés fiscaux, la Suisse est connue pour son climat qui convient parfaitement bien à nos sportifs qui peuvent ainsi bénéficier de l’air helvète pour se refaire une santé entre deux compétitions. Point noir, si pilotes de Formule 1 et tennismen (et women) s’acclimatent à la perfection au mode de vie suisse, convenons que le reste de la planète ne fait que peu de cas des sports nationaux suisses puisque la lutte suisse, le lancer de pierre, le hornuss, le jass, le eidsstock ou les combats de reines sont ignorés par tous. Au nom de l’ensemble des lecteurs de « De Lyon et d’ailleurs » qui, pour certains, vont s’aventurer toute la journée dans les bouchons, je veux souhaiter une bonne fête nationale aux suisses et spécialement aux membres de la garde suisse pontificale, aux conseillers du canton du Valais, de Genève ainsi qu’aux membres du gouvernement jurassien.

suisse.gifBonne fête au Crédit Suisse, à l’UBS ainsi qu’aux Youngs Gods, à Stéphan Eicher et Patrick Juvet.

Bonne bourre aussi à Johnny Halliday (Gstaadt), Charles Aznavour (Cologny), alain Delon (Genève), Henri Leconte (Cologny), au camarade Kinder-Bueno Tsonga (La Rippe), à Guy Forget (Neuchâtel), Alain Prost (Nyon), Jean Alesi (Nyon) en leur disant de faire attention à la frontière car il n’est pas rare d’y rencontrer Eric Woerth traîner, le pauvre homme se croyant encore ministre du budget.

Lyon, le 1er août 2010.

03/12/2009

Nausées

« Cette question des minarets est un piège. Un piège parfait. Quoi qu’ils disent, les promoteurs de l’initiative visant à interdire la construction de nouveaux minarets s’en prennent à un symbole de l’islam et des musulmans. Or cet amalgame est non seulement insupportable, mais inacceptable : la démocratie directe ne doit pas être le prétexte pour s’en prendre à une communauté et la blesser. La limite démocratique est à mes yeux franchie. Je suis pour une démocratie directe « encadrée » par une Constitution qui ne permette pas de voter sur n’importe quoi. Une votation comme celle des minarets, qui cible une communauté en particulier, restera une tache noire sur la réputation de la Confédération. Pour l’effacer, les Suisses n’ont qu’une solution : se mobiliser et revoter » expliquait fort justement hier Dany Cohn-Bendit dans le quotidien suisse « Le temps ».

Cette affaire des minarets helvétiques qui vient par ailleurs de relancer la polémique la plus nauséabonde au sujet de la construction de mosquée en France intervient alors que Besson essaye de faire tourner à plein régime sa machinerie sur « l’Identité Nationale ». D’ailleurs à ce propos, d’après ce que j’entendais sur RMC info hier vers 7h30, le site du Félon réserve quant à lui de bien tristes commentaires. Celui qui aime tant faire le ménage dans la jungle de Calais serait inspiré de nettoyer au karcher sa babasse ministérielle. De Besson à l’UMP, il n’y a désormais plus qu’un pas qu’il convient de franchir. Le maire UMP d’un bled de la Meuse, un certain Valentin qui doit être lui aussi un bienheureux, n’a rien trouvé de mieux que de déclarer à France 2, je cite, « il est temps qu’on réagisse, on va se faire bouffer ». Par qui lui demande alors de journaliste. « Y’en a déjà dix millions, dix millions que l’on paye à rien foutre » poursuit alors notre Valentin qui peut-être rassuré. Toujours hier matin sur RTL, Copé s’est abstenu de tout commentaire à propos de son compagnon Valentin, le patron des députés UMP semblant expliquer que de telles déclarations sont essentiellement dues à l’absence de débat quant à « l’Identité Nationale ».

Début 1968 dans un célèbre éditorial, Le Monde expliquait que la France s’ennuyait. On pourrait rajouter que fin 2009, elle sent mauvais.

Lyon, le 3 décembre 2009.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu