Avertir le modérateur

01/08/2010

J comme "Jour de Fête"

J.jpgAujourd’hui 1er août c’est jour de fête chez nos voisins suisses ou plus exactement jour de Fête nationale, le seul jour férié officiel dans toute la confédération et ce depuis seulement 1994. Cette fête nationale renvoie à l’acte fondateur de la confédération datant quant à lui de 1291. Les suisses sont parfois jugés comme lents mais avouez qu’attendre 1994 pour fêter un évènement survenu en 1291 témoigne d’une farouche volonté de réfléchir avant de prendre une décision. A propos de réflexion, nos amis suisses vont parfois plus vite que leur musique à l’instar de la chasse aux minarets entamée il y a peu. Territoire refuge des migrants et évadés fiscaux, la Suisse est connue pour son climat qui convient parfaitement bien à nos sportifs qui peuvent ainsi bénéficier de l’air helvète pour se refaire une santé entre deux compétitions. Point noir, si pilotes de Formule 1 et tennismen (et women) s’acclimatent à la perfection au mode de vie suisse, convenons que le reste de la planète ne fait que peu de cas des sports nationaux suisses puisque la lutte suisse, le lancer de pierre, le hornuss, le jass, le eidsstock ou les combats de reines sont ignorés par tous. Au nom de l’ensemble des lecteurs de « De Lyon et d’ailleurs » qui, pour certains, vont s’aventurer toute la journée dans les bouchons, je veux souhaiter une bonne fête nationale aux suisses et spécialement aux membres de la garde suisse pontificale, aux conseillers du canton du Valais, de Genève ainsi qu’aux membres du gouvernement jurassien.

suisse.gifBonne fête au Crédit Suisse, à l’UBS ainsi qu’aux Youngs Gods, à Stéphan Eicher et Patrick Juvet.

Bonne bourre aussi à Johnny Halliday (Gstaadt), Charles Aznavour (Cologny), alain Delon (Genève), Henri Leconte (Cologny), au camarade Kinder-Bueno Tsonga (La Rippe), à Guy Forget (Neuchâtel), Alain Prost (Nyon), Jean Alesi (Nyon) en leur disant de faire attention à la frontière car il n’est pas rare d’y rencontrer Eric Woerth traîner, le pauvre homme se croyant encore ministre du budget.

Lyon, le 1er août 2010.

03/12/2009

Nausées

« Cette question des minarets est un piège. Un piège parfait. Quoi qu’ils disent, les promoteurs de l’initiative visant à interdire la construction de nouveaux minarets s’en prennent à un symbole de l’islam et des musulmans. Or cet amalgame est non seulement insupportable, mais inacceptable : la démocratie directe ne doit pas être le prétexte pour s’en prendre à une communauté et la blesser. La limite démocratique est à mes yeux franchie. Je suis pour une démocratie directe « encadrée » par une Constitution qui ne permette pas de voter sur n’importe quoi. Une votation comme celle des minarets, qui cible une communauté en particulier, restera une tache noire sur la réputation de la Confédération. Pour l’effacer, les Suisses n’ont qu’une solution : se mobiliser et revoter » expliquait fort justement hier Dany Cohn-Bendit dans le quotidien suisse « Le temps ».

Cette affaire des minarets helvétiques qui vient par ailleurs de relancer la polémique la plus nauséabonde au sujet de la construction de mosquée en France intervient alors que Besson essaye de faire tourner à plein régime sa machinerie sur « l’Identité Nationale ». D’ailleurs à ce propos, d’après ce que j’entendais sur RMC info hier vers 7h30, le site du Félon réserve quant à lui de bien tristes commentaires. Celui qui aime tant faire le ménage dans la jungle de Calais serait inspiré de nettoyer au karcher sa babasse ministérielle. De Besson à l’UMP, il n’y a désormais plus qu’un pas qu’il convient de franchir. Le maire UMP d’un bled de la Meuse, un certain Valentin qui doit être lui aussi un bienheureux, n’a rien trouvé de mieux que de déclarer à France 2, je cite, « il est temps qu’on réagisse, on va se faire bouffer ». Par qui lui demande alors de journaliste. « Y’en a déjà dix millions, dix millions que l’on paye à rien foutre » poursuit alors notre Valentin qui peut-être rassuré. Toujours hier matin sur RTL, Copé s’est abstenu de tout commentaire à propos de son compagnon Valentin, le patron des députés UMP semblant expliquer que de telles déclarations sont essentiellement dues à l’absence de débat quant à « l’Identité Nationale ».

Début 1968 dans un célèbre éditorial, Le Monde expliquait que la France s’ennuyait. On pourrait rajouter que fin 2009, elle sent mauvais.

Lyon, le 3 décembre 2009.

07/11/2009

Débat

arton55733-126x165.jpgVous le savez pour vous en avoir souvent parlé ici, depuis la signature le 10 octobre dernier à Zurich d'accords entre la République d'Armnie et la Turquie, on s'interroge et on s'inquiète dans la diaspora.

Dans ce contexte très passioné, Radio Arménie organise demain dimanche 8 novembre 2009 à 15h un grand débat public sur les conséquence de ces protocoles signés entre les deux pays.

 

Participeront à cet échange:

  • Christian MAKARIAN, Rédacteur en chef de "L'Express"
  • Gérard GUERGUERIAN, Juriste international
  • Ara TORANIAN, Directeur de la publication du magazine "Nouvelles d'Arménie"
  • Hilda TCHOBOIAN, Présidente de la Fédération Euro-Arménienne
  • Sarkis SHAHINIAN, Président de Suisse-Arménie
  • Aram GAZARIAN, Vice-président de Terre & Culture
  • Daniel MEGUERDITCHIAN, Collectif Reconnaissance

p90_turquie_armenie.jpg

> "Les Protocoles Turco-Arméniens: quelles conséquences ?"

> Salle Garbis Manoukian, 40 rue d'Arménie - Lyon 3e - contact@radioarmenie.com

02/09/2009

La liste

coffre-fort-ouvert.jpgLe mystère est entrain de s’épaissir concernant la fameuse liste de Woerth supposée recenser 3000 contribuables français qui ont planqué de l’argent en Suisse. Une première chose m’étonne. Alors que les services fiscaux français mènent, grosso modo, 4500 investigations fiscales l’an, tout laisserait donc croire que sur ces 4500, 3000 figureraient sur la liste de Woerth. Avouez que la chose serait inquiétante car, si les mêmes services, étaient en capacité de procéder à 10 000 enquêtes par an, autant dire que 7 ou 8000 noms se retrouveraient sur la liste.

Mieux, comment peut-on savoir que les fameux 3000 sont titulaires de comptes secrets sachant que par définition un compte secret est secret. Depuis quelques jours le sourire en coin du détective Woerth pouvait le laisser croire, comme si, histoire de se refaire une bonne image, les banquiers Suisses avaient donné le nom de 3 000 clients à Eric Woerth. Furibards, les autorités Suisses viennent de répondre en retournant un service gagnant digne de Federer. Jamais disent les helvètes, la France n’a demandé la moindre entraide ni la moindre demande de levée du secret bancaire.

L’autre explication qui circulait hier était qu’il n’y avait pas du tout de liste, Woerth étant le roi du bluff. Dans ce méli-mélo une autre solution semble plus que plausible. Vu le nombre de collaborateurs licenciés par les banquiers suisses depuis quelques mois, il pourrait-y en avoir un (ou plusieurs) susceptibles de l’avoir en travers de la gorge.

C’est donc ainsi que les 3 000 noms auraient été transmis aux autorités fiscales françaises.

Je dois vous avouez que cette hypothèse est crédible car, s’il y a bien une spécialité que l’on pratique parfois dans ce pays avec un art que beaucoup arrivent à nous envier, c’est bien la délation.

Lyon, le 2 septembre 2009.

Photo: DR

06/03/2009

Suisse Air

johnny.jpgAprès moultes hésitations entre la Belgique et Monaco, on s’en souvient, Johnny Hallyday avait décidé de s’installer en Suisse afin de gonfler ses poumons du bon air helvète. Fort de la victoire présidentielle de Nicolas Sarkozy certains imaginaient tout de même que, pris de remord, notre rocker pourrait rapatrier famille et boite à coucou sur le territoire national. Déception. L’affreux Jojo du Sarkozysme confirmait que son avenir était à Gstaad.

Cette semaine notre contribuable suisse vient de refaire un come-back bruyant dans l’actualité. Hallyday proteste maintenant contre le régime fiscal qui lui est imposé dans la confédération tout en précisant « je suis d’accord de payer des impôts, mais il y a une limite ». Comme argument Hallyday indique au journal Le Matin, « Avec ce que j’ai payé dans ma vie, j’aurai pu faire vivre plusieurs familles pendant des générations ». En attendant le pauvre Hallyday est taxé de 900 000 francs suisses par an ce qui manifestement le peine mais dans le même temps il vient de réaffirmer son souhait de demeurer en Suisse car en France, nous dit-il « on ne peut plus exprimer ce qu’on pense. C’est terrible. On est taxé sur ses opinions. Pour un pays qui proclame liberté, égalité, fraternité, ça me surprend. Mais elle est où la liberté, là ? » Sarkozy devrait apprécier !

Qu’un chanteur belge, qui gagne quelques fortunes en France finisse par atterrir en Suisse tout en demeurant insatisfait pose problème. Afin de sortir par le haut de cette difficulté je propose que Johnny se tourne le plus rapidement possible vers Charles Aznavour. Le chanteur français, résidant lui aussi Helvète, vient d’être nommé ambassadeur d’Arménie auprès de la Suisse.

Je suis certain que sur ce coup là, Aznavour peut intervenir auprès de la République d’Arménie pour que Jojo devienne résidant du côté de Erevan et, côté air pur, pour peut qu’il installe son chalet au bord du lac Sevan, Aznavour peut garantir à Hallyday une paix royale et de l’air pur. Quant à la taxation des résidants étrangers en Arménie, c'est à lui de voir....

Lyon, le 6 mars 2009

Photo:DR

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu