Avertir le modérateur

09/06/2010

Mobilisation

fifa_mondial_2010.pngCette semaine nous n’avons pas le choix : il faut être derrière les bleus à la veille du match contre l’Uruguay. De Sophiane Abou, le gentil organisateur des soirées de Zahia, avec les footeux en particuliers qui le clamait sur Europe1, aux ministres de la République incités par Luc Chatel à la plus grande solidarité c’est clair pas une voix ne doit manquer, on se demande d’ailleurs comment se fait-il que Sarkozy n’y soit pas encore allé de son couplet. Pas une voix ne doit manquer mais plus encore aucune critique n’est permise. Alors pensez vous quelle trahison représente la remarque de Rama Yade sur le coût exorbitant de l’hébergement des joueurs en Afrique du Sud. Le tollé est général du président de la fédération à la ministre des sports plus quelques autres tous habitué aux facilités offertes par leur organisme de tutelle, ils y vont de leur cri du cœur : il n’ya rien à dire c’est la FIFA qui paye. Quel bel exemple d’esprit de responsabilité et dire que Marie George Buffet est allée mêler sa voix à ce concert. Et puis ces joueurs qui sont censés nous représenter rien n’est trop beau pour eux. En fait cet appel à la mobilisation tombe à pic pour en faire oublier une autre qui se tisse contre la réforme des retraites et qui fait ce mois encore plonger la côte de popularité de Sarko et de son premier ministre. Les bleus lui servent au moins à ça. Pour le reste c’est peu dire que je n’aime pas cette équipe de mercenaires qui ne chantent même pas la Marseillaise et portent le maillot bleu dans le seul but d’améliorer leur prix sur le marché. Ces joueurs sans engagement ni cohésion drivés par un entraineur surtout enclin à la provocation. Je ne me sentirai donc pas coupable de ne pas m’inscrire dans le bel élan bleu blanc rouge un peu trop convenu pour moi, je garde ça pour d’autres circonstances.

Philippe Dibilio

18/09/2009

Sport where ?

Forum_Liberation_Lyon-v2.jpgSi ce premier débat devait être un sport, cela ne serait sûrement pas de la boxe, même pas du fleuret moucheté, encore moins du ping-pong.

Quelque chose entre le curling et le croquet. Autant vous dire l’ennui.

Soyons clairs, le charme de Rama Yade est évident, sa sincérité probablement réelle, ses convictions en chantier. Son interlocuteur Arnaud Mourot était peut-être quant à lui sous le charme de la ministre mais des convictions en plus. Bref cet échange plutôt convenu restera très certainement subalterne à l’heure du bilan de ce forum lyonnais.

C’est avec quelques trente minutes de retard que le débat s’est ouvert par une intervention fluide mais scolaire de la ministre qui cette fois en appelait à Paul Morand, François Mauriac, les Lagrange et Michel Platini. Dotée d’une certaine aisance naturelle et de cette touche d’intelligence pétillante qui fait d’elle un personnage, à part, donc au potentiel réel dans notre vie politique, Rama Yade n’a guère jouée ce matin à Lyon la carte de la surprise.

Vous l’avez compris, comme je le voyais poindre dès 9 heures ce matin dans mon premier billet, il convenait de ne pas trop se faire d’illusions sur ce premier débat qui s’est avéré plat et banal, la ministre manifestant tout de même quelques talents pour chevaucher avec un certain opportunisme, les valeurs, les idéologies, les uns et les autres, le sport spectacle comme la pratique amateur.

Deux mots pour vous dire du bien du discours de Arnaud Mourot qui est « vrai », plutôt novateur et libéré de certaines contraintes. La Secrétaire d’Etat devrait le consulter pour faire avancer sa barque qui, n’en doutons pas, ne se limite pas au sport. On me dit qu’un certain nombre d’invités de ce Forum manquent à l’appel. Tel est paraît-il le cas de Martine Aubry ?

Jean-Yves Sécheresse (www.jysecheresse.com)

Face au labyrinthe

Forum_Liberation_Lyon-v2.jpg« Une mutation est en cours » indiquait jeudi l’éditorial de Laurent Joffrin et Max Armanet dans le supplément présentant le forum. On verra bien si au terme de ces trois jours d’échanges, la promesse de débats et d’idées neuves pour mieux comprendre ce changement étaient de ce rendez-vous lyonnais.

En attendant, me voici, comme vous, face à un programme labyrinthique dans lequel il s’agit de faire des choix qui, pour ce qui me concerne ne sont dictés par aucun arrière plan tactique. Je compte donc « attaquer » par la rencontre sur la thématique du sport entre notre ministre Rama Yade et Arnaud Mourot de « Sports sans frontière ». A lire le billet de présentation de la Secrétaire d’Etat, je m’attends à un véritable festival de généralités, de bons sentiments et de langue de bois. Pour rédiger ce billet, les scribes de son cabinet ont convoqués Jean-Luc Godard, Coubertin, Giraudoux et Jean Prat (ce qui devrait faire plaisir au Thierry du même nom et néanmoins directeur adjoint du Musée d’Art Contemporain de Lyon).

Je vous dirais tout à l’heure ce que cela donne en « direct-live », mais pour tout vous dire je ne me fais pas d’illusions. Avant d’y aller, permettez-moi de remercier Olivier Bertrand pour cette invitation à donner mon grain de sel tout au long de cet impressionnant forum que je vais également relayer sur « de Lyon et d’ailleurs » (www.jysecheresse.com)

Jean-Yves Sécheresse

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu