Avertir le modérateur

20/05/2007

L’heure de la sieste

medium_Nuits_sonores.jpgFidèle à la tradition, le festival les Nuits Sonores organise cet après-midi à partir de 11h00 jusqu’à 21h00 au Parc Georges Bazin dans le 3ème arrondissement ses célèbres siestes sonores. Après quelques jours d’hyperactivité binaire, les festivaliers apprécieront, bercés par la musique de quelques D.J. qui les coucouneront, de s’allonger dans l’herbe et de tomber peu à peu dans les bras de Morphée (Gassad Her, Hubert Petit homme, Fred Gone, Max le sale gosse, Jose Lagarellos, P. Moore et flore).

Final sympathique et convivial d’un festival qui a connu une fois de plus un magnifique succès, ces siestes sonores nous permettront de terminer ce week-end agité en pente douce histoire d’être en forme pour aller au boulot demain matin.

Juste une précision, les places de parking étant limitées dans le secteur, il est préférable de prévoir du co-voiturage.

Bonne journée et bonne sieste.

Lyon, le 20 mai 2007

17/05/2007

Mes nuits sonores (à moi)

medium_Violent_femmes.jpgDemain soir, probablement question de génération, la troisième soirée des Nuits Sonores est incontournable. Elle est à marquer pour moi d’une pierre blanche. Parmi les dizaines d’artistes qui vont se produire aux Subsistancessur l’esplanade, sous la verrière ou au hangar, je viens de faire mon choix sachant que mon parcours de demain n’est en rien représentatif des goûts et couleurs de la majeure partie des festivaliers.

Revue de détail

Je voulais, vous imaginez, débuter cette soirée en fanfare, sur le coup de 22h30, au hangar, pour assister au concert d’Heavy trash à savoir le cache-sexe de Jon Spencer (celui de Blues Explosion). Ce voyage-retour définitif aux sources de la musique américaine (Blues, country, Rockabilly) devait faire date quand on connaît avec quel irrespect le chanteur New Yorkais revisite avec passion un patrimoine musical ricain qu’il aime tant. Malheureusement Heavy Trash ne viendra, paraît-il pas. Sans a priori mais il faut le dire avec crainte, je vais assister au set des Raincoats au Hangar. Ce groupe de Londoniennes que les moins de vingt-cinq ans ne peuvent pas connaître, est représentatif de cette génération punk qui s’est mise à apprendre à jouer de la musique au fur et à mesure que le public les découvrait à la fin des années soixante-dix. Qu’en est-il aujourd’hui ? mystère ! Pour ma part je ne sais plus rien d’Ana da Silva et de ses copines depuis longtemps et ayant vu il y a deux ans le grand retour de Wire, j’avoue être sur la défensive.

Lire la suite

07:00 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nuits, sonores, festival, electro, violent, femmes, raincoats | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/04/2007

Lyon bouge

medium_Laurent_Garnier.jpgAprès les succès de "Quais du Polar" et du festival hip-hop "L'original", les rendez-vous culturels Lyonnais vont se multiplier. Tout commence le week-end prochain avec les Subsistances qui proposent leur désormais traditionnelle manifestation de printemps avec du cirque (Jeanne Mordoj" et son cirque d'objets, Vincent Warin et ses acrobaties en BMX ...), des créations théatrales et de danse (Eszter Salamon, Bertrand Davy, Paola Comis...), des concerts (le son du peuple, les gourmets...).

Pour vous mettre en jambe je vous propose vendredi 20 avril un détour par les archives municipales afin d'assister à la conférence de Natalie Zemon Davies (Princeton University). En effet, cette pionnière de l'histoire culturelle et sociale est l'invitée de la "Fabrique des idées".

Après avoir fait votre devoir d'électeur les 22 avril et 6 mai la Villa Gillet et le Monde organiseront les premières "Assises internationales du Roman" du 30 mai au 3 juin en présence de 50 écrivains du monde entier.

Cela étant, nul n'ignore que quinze jours auparavant la 5ème édition des Nuits sonores va une nouvelle fois frapper un grand coup. L'autre soir, Vincent Carry, le coordinateur général du Festival, m'indiquait que les principaux concerts allaient être "Sold out" assez rapidement. Il est donc très prudent de réserver. Avec sa carte blanche à New York au Jardin de l'ELac (Mark Cunningham, Psychic paramount...), les trois nuits des subsistances (Heavy trash, violent femmes, Miss Kittin, the raincoats...), le Cinémix de Laurent Garnier dans les jardins de l'institut de Lumières, les circuits électroniques gratuits, le concert de la Chapelle de la Trinité, les apéros sonores et les traditionnelles siestes sonores du dimanche 20 dans le Parc Georges Barin, l'édition 2007 du Festival va une nouvelle fois nous épater.

Dans le même laps de temps, la manifestation "L'esprit d'un siècle" qui va irriguer de nombreux sites et institutions, battra son plein sans oublier l'exposition Primo Levi au centre d'histoire de la resistance et de la déportation.

Cerise sur le gateau, Mediatone quittant Villefrance pour Eurexpo propose les 27 et 28 avril son "Reperkusound" avec cette année des dizaines d'artistes allant de l'électro au Dub en passant par le Rock (Suicidal tendancies,  Lofofora, the exploited,...)

Rendez-vous sur les sites de toutes ces manifestations en lien sur ce blog et bon printemps culturel à tous.

Lyon le 15 avril 2007. 

15:25 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : subsistances, nuits, sonores, zemon, davies, garnier, laurent | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/03/2007

Nuits Sonores

medium_Affiche_Nuits_Sonore_2005.jpgLe site des Inrockuptibles n’hésite pas à le dire. La 5ème édition des Nuits Sonores offre « un programme en or ».

Du 10 au 14 Mai prochain l’évènement electro Lyonnais va accueillir Agoria, les mythiques Violent femmes, Miss Kittin, Mark Cunningham et des dizaines d’autres artistes. Aujourd’hui, le Conseil municipal va voter le dossier visant à mettre à disposition des Nuits sonores la galerie des Terreaux afin d’assurer une meilleure promotion du festival.

Pendant quatre jours, des Subsistances à l’Institut Lumière avec un Cinemix de Laurent Garnier, de la Piscine de la Duchère à la chapelle de la Trinité, de la Plateforme au Marché Gare, mais aussi rue Royale ( ;-)… les décibels envoutant des Nuits Sonores vont encore une fois faire battre un nouveau beat dans notre ville. 

Merci à Arty Farty, à Vincent Carry, merci à celles et ceux qui retroussent leurs manches pour les Nuits Sonores.

Lyon, 5 mars 2007.

15:00 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Nuits, sonores, electro, garnier, laurent, violent, femmes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu