Avertir le modérateur

04/02/2010

L'éternel féminin

trotsky1940bis.jpgSelon un sondage Ipsos commandé par la Fondation Wyeth pour « Le forum Adolescences 2010 », 29% des jeunes garçons interrogés ne sont pas d’accord pour dire que les tâches ménagères doivent être réparties équitablement entre hommes et femmes. Encore plus nombreux, mais fort heureusement pas encore majoritaires, les mêmes « Young mâles » indiquent que le rôle des femmes est de faire des enfants. Dans le même ordre d’idée 36% des ados pensent que leur mère est le meilleur symbole de la femme et au rang des people le couple Angelina Jolie et Brad Pitt semble représenter le nec plus ultra.

Surtout ne soyez pas choqués par tout cela. Il paraît que c’est normal, cela porte même un nom, « Le flottement identitaire de l’adolescence ». Pour les 15-18 ans, pour être rapide, on a donc d’un côté la femme (féminité, séduction, maternité, sensibilité), de l’autre l’homme (virilité, machisme, travail).

J’imagine que le Pape Benoît XVI, qui actuellement sème le bazar en Angleterre à propos d’un projet de loi « sur l’égalité des homosexuels » devrait se satisfaire du fait que la fille aînée de l’église tient le choc et que nos jeunes sont aussi réac que nous pouvions l’être à leur âge.

Je ne sais pas si ce sondage va satisfaire le quartier général de la IVème Internationale mais Besancenot et son NPA, intégrant des thèses largement légitimées par le regretté Daniel Bensaïd, est sur le point de faire prendre un tournant nouveau au féminisme revisité par le Trotskisme. En effet, une jeune femme voilée va intégrer la liste NPA en PACA, façon légitime, selon le facteur démagogue, d’incarner la lutte des quartiers tout en affirmant que l’on peut-être à la fois « féministe, laïque et voilée ».

Aux dernières nouvelles, le vieux Léon tourne dans sa tombe à la vitesse de 78 révolutions par minute. Si d’ici les régionales il pouvait se stabiliser à 45 ce serait déjà pas mal car, avant l’été, le NPA promet à ses militant(e)s un grand débat intitulé « la religion, l’émancipation et la liberté » et à ce train là le vieux serait capable de débouler du côté de Port Leucate à l’université d’été du NPA pour mettre une rouste au postier et une grande claque à Krivine.

Lyon, le 4 février 2010.

28/01/2010

En gros et en détail

Sarkozy NB.jpgLe Président est paraît-il ravi de sa prestation de lundi soir sur TF1 et les quelques 8 millions de téléspectateurs qui assistaient à l’émission sont quant à eux convaincus. Plus précisément, si l’on en croit « Le Parisien » et l’institut CSA, 57% des personnes ayant vu Nicolas Sarkozy l’ont trouvé convaincant.

Autant dire que l’Elysée est aux anges quand on songe à la côte de popularité médiocre du président. En vérité, quand on consulte ce sondage paru hier, on peut se dire que le président devra y réfléchir à deux fois avant de convoquer une seconde fois le ban et l’arrière-ban de TF1. En effet, en examinant les principaux thèmes abordés par Nicolas Sarkozy face au panel concocté par TF1, il y a de quoi perdre le sourire puisque la performance présidentielle s’avère bien modeste. Pas convainquant à 60% sur l’emploi, à 58% sur les retraites, à 51% sur les salaires de Proglio, à 61% sur le pouvoir d’achat, à 45% sur l’identité nationale et à 45% sur la réduction du nombre de fonctionnaires, le président a des soucis à se faire car sur aucune de ces thématiques les convaincus l’emportent. On pourrait dire que Sarkozy arrive à convaincre « en gros » mais jamais dans le détail. Malgré cela, Franck Louvrier, son conseiller en communication, nous confie que « la parole présidentielle n’est pas usée » autrement dit que, « plus c’est gros, plus ça passe ». D’ailleurs à l’occasion de cet échange avec le panel de TF1, Nicolas Sarkozy a utilisé les mêmes ficelles gagnantes que lors de la dernière campagne présidentielle expliquant que les problèmes économiques, d’emploi ou de retraites étaient à mettre sur le dos de la crise ou des socialistes et que pour le reste il convenait de faire confiance à sa détermination et à son acharnement. Reste à savoir si une telle ligne sera suffisante pour gagner « en gros » la prochaine présidentielle, tout le reste étant du détail.

Lyon, le 28 janvier 2010.

 

03/10/2009

Bouger !

sondage.pngC’est parti. Un premier sondage relatif aux intentions de vote aux régionales nous est livré par le suspect trio Opinionway - Le Figaro - LCI.

L’UMP serait, au premier tour, devant un PS talonné par les verts. Avec respectivement 32%, 19% et 16% ces trois formations se détacheraient puisque le front de gauche serait à 8 %, le Modem à 7% et le FN à 6%.

Vous me direz que ce sondage n’intègre pas le formidable grand bon en avant que Martine Aubry vient tout juste de faire prendre au PS en organisant son référendum de jeudi soir. Ce scrutin interne dont la direction du PS, Harlem Désir en tête se glorifie, n’est en fait qu’un cache-misère. Il suffit de constater les taux de participation dans nos grandes villes pour s’interroger sur le niveau d’adhésion des militant(e)s socialistes à l’opération conduite par Solferino. Personnellement je ne suis pas allé voter et pour une fois j’ai la très nette impression d’être majoritaire dans ce Parti.

Dans la perspective des régionales et après ce quasi-flop, il serait grand temps que la direction du PS cesse de singer les autruches. Hier, sur I Télévision, Malek Boutih, qui, à force d’être tricard au PS est au moins doté d’une véritable et rare liberté de parole, s’interrogeait sur la possibilité pour les socialistes de réunir les forces de l’opposition autour de la table, l’ancien responsable de SOS racisme indiquant clairement la possibilité que les Verts puissent conduire dans certaines régions une liste unique avec la perspective de présider, après la victoire, certaines régions. Cette proposition de Malek Boutih mériterait d’être sérieusement explorée, y compris pour ce qui concerne l’Ile-de-France car, à trop s’auto proclamer le pivot de l’opposition, le Parti socialiste pourrait un de ces matins se réveiller centrifugé par une possible alliance de Cohn Bendit et de Bayrou. Si le PS veut nous prouver qu’il est encore vivant il serait temps qu’il nous démontre qu’il bouge encore. C’est quand même la moindre des choses à exiger d’un Parti qui se veut l’incarnation du mouvement.

Lyon, le 3 octobre 2009.

15/05/2009

La vie des prospectus

prospectus.jpgCrise oblige, selon une récente étude Mediapost-TNS/Sofres publiée fin avril par l’hebdomadaire LSA, les prospectus que nous trouvons dans nos boites aux lettres à échéances régulières semblent avoir une belle vie devant eux. Mieux ils sont plébiscités par les Français.

En vérité, la vie d’un prospectus est moins risquée que celle d’un spermatozoïde puisque quatre imprimés sur sept sont conservés par le destinataire et rapportés à l’intérieur du foyer. Une fois à la maison, plus de 85% de ces documents publicitaires édités par les grands distributeurs sont lus dans la journée et conservés par plus de 70% des personnes. Cerise sur notre gâteau, 82% des Français interrogés considèrent que découvrir au fond de sa boite aux lettres un tel document et le ramener à la maison est « un moment agréable ». Autant dire que si nos compatriotes avaient la même attente et le même comportement à l’égard de la presse quotidienne, les choses seraient parfaites.
Ceux qui collent ces petits macarons « Stop pub » sur leurs boites et qui représentent tout juste plus de 5% de la population doivent prendre conscience de leur marginalité. A contrario près de 60% des sondés apprécient ces imprimés, notamment quand ils sont accompagnés de bons de réduction, et l’essentiel des personnes interrogées plébiscitent le support papier.

Alors que le pouvoir d’achat est entamé, que la précarité reprend du poil de la bête, la bataille des boites aux lettres semble gagnée pour ces bons vieux prospectus qui font non seulement la nique aux moyens technologiques les plus avancées mais surtout jouissent d’un crédit de sympathie que la plupart des tracts militants ne possèdent plus.

A ces experts en marketing et fils de pub qui coupent les cheveux en quatre, à ces communicants qui toisent de très haut ce retour gagnant de la réclame de grand-papa, sachez rester humbles. Le prospectus des familles est de retour avec ses bouteilles de coca-cola, ses lots boites de thon et ses sacs de litière pour chat alignés comme de bons petits soldats sur un papier médiocre aux qualités écologiques parfois douteuses.
Signalons tout de même à nos compatriotes qui semblent avides de ces promos racoleuses et de ces ristournes aguicheuses que la plupart du temps en entrant dans le monde merveilleux de Michel-Edouard, des nouveaux commerçants et de la vie aux champs ils ne sont que les victimes d’une pseudo bataille contre la vie chère dont les prospectus sont les ordres de mobilisation.

Lyon, le 15 mai 2009.

06:48 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : pub, marketing, publicité, tns, étude, sofre, prospectus, lyon, sondage, lsa | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu