Avertir le modérateur

26/06/2009

Salsa

Y_Salsa_09.jpgAmi(e)s d’ailleurs, ne croyez pas une seule seconde que l’Ile Barbe (9ème arrondissement) qui accueillera ces trois prochains jours le festival « Y Salsa » s’appelle ainsi pour rendre hommage à Fidel, le plus célèbre des barbus cubains. Pourtant c’est bien de Cuba dont est originaire le légendaire Orquestra Aragón qui devrait soulever un festival lyonnais qui fêtera cette année son 6ème anniversaire. Véritable machine mise au point en 1939, « l’orchestre Aragon » est rassurez-vous tout sauf une vieille Buick rafistolée. C’est toujours une mécanique de précision, une distillerie musicale millésimée qui devrait faire évènement pour cette édition 2009.

Entre Cuba, les « barbudos » et Orquestra Aragon tout n’a d’ailleurs pas toujours été simple. Alors que Castro arrivait au pouvoir entraînant une sérieuse mise au pas de la vie musicale du pays, Orquestra Aragon, comme d’ailleurs Celia Cruz, la lupe et tant d’autres, firent partie de ces musiciens qui décidèrent de ne pas rentrer au pays. A ceux donc qui voudraient pour l’occasion faire prendre l’air à leur T-shirt du Che lors du set du groupe, contentez-vous, puisqu’il vous faut afficher de fortes inclinaisons révolutionnaires, de sortir de l’armoire celui de Manu Chao ou de Rage Against the Machine qui devraient faire l’affaire.

Parmi les têtes d’affiches d’Y Salsa 2009 un autre Cubain, Paulito FG, est particulièrement attendu par les « aficionados ». Produisant une musique aux confins de la salsa, du rock, du jazz et de la ballade, le chanteur est une star de la musique cubaine actuelle et sa présence à Lyon ce week end est un évènement.

La troisième sensation du festival est une formation de Bogota portant le nom mystérieux de « LA 33 » c'est-à-dire celui d’une rue de la capitale colombienne (Calle 33). Avec LA 33 c’est paraît-il l’assurance d’une salsa énergique puisant sa force dans l’univers urbain. La quatrième tête d’affiche vient je crois de Porto Rico. Il s’agit de Roberto Roena le plus endiablé des joueurs de Bongó qui demeure une référence incontestée dans l’art de pratiquer cet instrument, le « plus funky des salseros » comme le qualifie le programmateur du festival. Bon week end du côté de l’Ile Barbe.

  • - « Y Salsa Festival » - 26,27 et 28 juin – Ile Barbe, Lyon 9ème arrondissement.
  • - Renseignements sur www.y-salsa.com pour connaitre l’ensemble de la programmation, les animations, les activités du village.

Lyon, le 26 juin 2009.

26/06/2008

Le retour des fils du parrain

285039481.jpg Après le concert de Neil Young d’hier soir, profitons de ce jeudi plutôt calme, pour réfléchir à la soirée de demain puisque Jazz à Vienne et Y Salsa ouvrent les hostilités le 27 mai. D’un côté Willie Colon à l’Ile Barbe pour un show qui devrait être mémorable mais aussi, et c’est là qu’est le problème, « Still Back, Still Proud, an African Tribute to James Brown » au théâtre antique de Vienne.
Nous parlerons d’Y Salsa festival demain mais force est de constater que la concurrence est sévère car jazz à Vienne avec ce spectacle consacré aux enfants américains (et africains) du Godfather disparu inaugure de manière magistrale son édition 2008. Ce « Tribute » à James Brown est la réunion du tromboniste Fred Wesley, ancien directeur musical de la formation du parrain et membre des JB’S de Bootsy Collins, et de Pee Wee Ellis lui aussi vieux compagnon de route de James Brown. Nos deux compères du Funk accueilleront pour un show tiré probablement à quatre épingles deux personnalités majeures de la musique de l’Afrique de l’ouest, Cheikh Lo et Simphiwe Dana.
Avec Maceo Parker, Fed Wesley et Pee Wee Ellis sont les authentiques représentants de la musique funk mijotée pendant plusieurs décennies par James Brown. Tromboniste issu du jazz et spécialiste du « phrasé pneumatique », Fred Wesley, qui jouera par ailleurs avec le Count Basie Orchestra, est non seulement un magnifique instrumentiste mais aussi un compositeur hors pair doublé d’un arrangeur de première. Chef d’orchestre et directeur musical de la formation présente à Vienne demain soir, Pee Wee Ellis est quant à lui le compagnon de scène du James Brown de la fin des années soixante et l’auteur de quelques perles devenues des classiques du Godfather comme « The Chicken » et « Cold Sweat ».
Entre la 28ème édition de Jazz à Vienne et la 5ème d’Y Salsa Festival comment éviter que le cœur balance. Demain je compte pourtant essayer de vous convaincre d’aller applaudir cet autre trombone de première bourre, Willie Colon, Cette fois-ci à Lyon.
 
Clermont Ferrand, le 26 juin 2008.

17/06/2007

De la sauce

medium_Y_salsa.jpgA la fin de la semaine prochaine débute la 4ème édition de "Y Salsa" sur l'île Barbe. Fidèle à sa tradition, l'équipe du festival nous propose deux grandes soirées internationales qui mettent l'accent sur trois grandes places fortes de la Salsa, New York, la Havane et Caracas.

Pour faire une bonne sauce, il faut des ingrédients destinés à être mélangés. Si Cuba et ses influences africaines et caribéennes représente le coeur de cette musique, n'oublions pas que c'est de New York que des musiciens, souvent issus de Porto Rico, ont imposés aux quatres coins de la planète un son et des rythmes qui, au fil du temps, ont intégrés les apports du jazz, du funk, du rock mais aussi le bolero, le merengue ou la cumbia. Pour la soirée "Azucar" du vendredi 22 juin, Eddy K & le clan (Cuba) vont définitivement vous convaincre du bonheur que représentent le reggaeton mais aussi la timba, la musique de prédilection de la jeunesse cubaine.

En vedette ce soir là, l'énorme Oscar D' Léon (Venezuela), sorte de James Brown de la salsa, devrait transformer l'île Barbe en un énorme dance floor latino tant son spectacle concentre peut être le meilleur de la musique latine d'aujourd'hui.

Après une journée de repos réparatrice, la soirée "A bailar" du samedi 23 juin devrait compter dans la jeune histoire du festival. Avec "Manolito y su trabuco" (Cuba), l'énorme machine à danser de Manolito Simonet et de ses 16 musiciens va enthousiasmer les plus récalcitrants. Bolero, Cha cha cha et timba vont déferler avant de laisser place au Spanish Harlem Orchestra (New York) d'Aaron Levinson et Oscar Hernandez, sorte de fusion inespérée entre les fondamentaux de la Salsa et les sonorités les plus actuelles.

Cela étant n'oublions surtout pas d'aller voter histoire de relever la sauce de la prochaine Assemblée nationale. De la sauce piquante bien évidemment.

Lyon, le 17 juin 2007.

09/04/2007

Oscar

medium_oscar_d_leon.jpgJe sais bien que ce n'est pas pour demain mais sachez que "Y Salsa" sera de retour les 22, 23 et 24 juin. Pour cette 4ème édition, on ne mégote pas puisque avec le "Spanish Harlem Orchestra", Manolito Simonet, Eddy K et le Clan la fête va être au rendez-vous sur l'Ile Barbe.

Le Vendredi soir, l'immense légende de la salsa, le fantastique, l'unique, le terrible Oscar D'Leon sera de la partie. En vérité je ne vais pas vous faire le plan du spécialiste de la Salsa mais il se trouve que j'ai vu le grand Oscar D'Leon en juillet dernier dans les arènes de Vic-Fezansac lors du festival "Tiempo Latino". C'est exceptionnel et si mon collègue et ami Laurent Cachard ne m'avait pas entraîné pour cette soirée mémorable dans le Gers je serais resté à patauger jusqu'à la fin des temps dans le rock ignorant le plaisir d'assister à un concert de salsa de près de quatre heures n'ayant rien à envier aux meilleurs shows de James Brown ou Bruce Springsteen.

Juré, craché, l'homme de Caracas va vous enchanter. A 21 euros la soirée "Azucar" (Eddy K et Oscar D'Leon), 21 euros la soirée "A bailar" (Manolito et Spanish Harlem) soit 34 euros le pass, je ne peux que vous garantir, à condition de consommer avec modération quelques gorgées de rhum, deux très belles soirées. Vite, à vos points de location habituels et sur www.y-salsa.com.

Hautes Pyrénées, le 9 avril 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu