Avertir le modérateur

23/08/2010

U comme "Ulcérés"

812274608.jpgCet été, à propos du « président voyou », Jean-François Kahn nous a proposé une explication au nauséabond discours de Sarkozy suite aux événements dits de Grenoble. Pour Kahn, la thèse est simple. Sarko n’est pas un xénophobe ou un raciste, encore moins une variante des Le Pen. Pour l’ancien patron de Marianne, Nicolas Sarkozy est une sorte d’animal politique totalement désinhibé, affecté d’aucun interdit moral, politique ou idéologique. Comme le caïd dans sa cité, Sarkozy est, selon Jean-François Kahn, prêt à déclarer toutes les guerres à toutes les bandes rivales pour assurer l’avenir de son business. C’est donc un « président voyou » pas du tout effarouché qui, pour continuer à squatter l’Elysée après 2012, déploie les pires méthodes inspirées par les plus hideuses idées.

Brice_Hortefeux311008275_thumb%5B2%5D%2051DCD105.jpgBien que séduisante l’explication de Kahn peut être contestée mais il n’empêche que ce mois d’août 2010 demeurera dans la mémoire des démocrates et républicains français comme l’un des pires de la Vème république. Au nom de la défense des « honnêtes gens », les Hortefeux, Ciotti et autres Estrosi, chiens de garde du sarkozysme, ont dépassé les bornes en promettant des déchéances de nationalité, en pratiquant la chasse aux roms, en menaçant d’emprisonner les parents d’enfants délinquants, en voulant supprimer le paiement en espèces des allocations de rentrée ou en menaçant les maires (de gauche) soupçonnés de faire le lit de la violence. Le Monde daté de lundi dernier a judicieusement rappelé à ses lecteurs l’étrange similitude des formulations du Président avec celles des responsables du Front national. Au cas ou vous ne seriez pas ulcérés au terme de ce mois d’août par les vociférations gouvernementales et les propositions présidentielles, voici quelques extraits des propos tenus par la famille Le Pen et par le chef de l’Etat. A vous de faire le test, réponse demain.

Ils ont dit :

1)« La déchéance de nationalité pourra être prononcée par la juridiction concernée dans le cas de naturalisation acquise depuis moins de 10 ans et dans le cas de crime ou de délit grave ayant entrainé une condamnation à plus de 6 mois de prison, non assortie de sursis.»

Réponse A : le Front National

Réponse B : Nicolas Sarkozy

2)« La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un policier, d’un gendarme ou de toute personne dépositaire de l’autorité publique »

Réponse A : Jean-Marie Le Pen

Réponse B : Nicolas Sarkozy

3)« Nous voulons généraliser la tolérance zéro dans certains domaines et instaurer une répression sévère contre les attaques organisées visant les forces de l’ordre, les secours ou les pompiers, notamment dans les quartiers sensibles »

Réponse A : le Front National

Réponse B : Nicolas Sarkozy

4)« Il faut supprimer l’acquisition automatique de la nationalité. L’acquisition dépendrait alors de critères reposant sur la bonne conduite et le degré d’intégration. »

Réponse A : Brice Hortefeux

Réponse B : le Front National

5)« Un terme doit être mis à l’avancée des signes ostensibles de l’Islam »

Réponse A : Nicolas Sarkozy

Réponse B : Marine Le Pen

6)« Chacun doit savoir se garder de toute ostentation, de toute provocation »

Réponse A : Marine Le Pen

Réponse B : Nicolas Sarkozy

7)« Les Français ressentent douloureusement le fait d’être bousculés dans leur identité nationale »

Réponse A : Marine Le Pen

Réponse B : Nicolas Sarkozy

8)« Le sentiment de perdre son identité peut être une cause de profonde souffrance »

Réponse A : Marine Le Pen

Réponse B : Nicolas Sarkozy

Lyon, le 23 août 2010.

Photo: DR

21/05/2010

Excellence

Tout ne va pas si mal que cela dans notre pays. Certains secteurs frisent même, si ce n’est la perfection, tout du moins la performance. Parmi ces pôles d’excellence on compte bien évidemment la police. Le rapport annuel de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS) qui honore, mais pour mieux les dénoncer les manquements des forces de l’ordre, l’explosion des gardes à vue, les fouilles à nu et autres injures et violences, ne s’y trompe donc pas. 

Victime de la qualité de son travail et de son indépendance, cette commission va passer à la trappe au profit d’un « Défenseur des Droits » qui fait déjà l’objet de critiques. Il faut dire que cette nouvelle structure, bien que pompeusement garantie par la constitution, n’aura que très rarement le loisir de pratiquer les investigations souhaitables. Au prétexte de la « Sécurité publique » ce Défenseur des droits ne devrait pas faire trop de zèle et stresser les forces de l’ordre.

Adieu saisines en augmentation record, adieu dénonciations des manquements graves de certains policiers, adieu mauvaises pratiques épinglées. En reprenant le flambeau de la CNDS on dit que ce « Défenseur des droits » pourrait avoir des allures de fossoyeurs. A nous d’être vigilants pour ne pas retrouver nos libertés au cimetière.

Lyon, le 21 mai 2010.

13/06/2007

Franchise

medium_medicaments.jpgLe gouvernement  Sarkozy a le mérite de la franchise. Il a annoncé l’instauration d’un système de franchises médicales destiné à rééquilibrer les comptes de l’assurance maladie dont déjà l’actuel directeur indique que le plan d’économies devrait se situer autour d'1 milliard d’Euros.

Le nouveau ticket d’entrée pour accéder aux soins devrait se traduire par des franchises annuelles d’un montant de 10 Euros pour les consultations, 10 Euros pour les actes de laboratoire, 10 Euros pour l’achat d’un médicament, 10 Euros pour l’hospitalisation autant dire un cumul de 40 Euros par an pour chaque Français indépendamment de ses revenus.

Inutile de décrire plus en profondeur un tel système qui va générer encore plus d’injustice et encore moins d’accès aux soins et les propos de la nouvelle ministre Bachelot ne sont bien entendus pas fait pour nous rassurer. Chacun craint, fort justement, que ce système inégalitaire risque d’être un simple prélude à de futures décisions qui, fondées sur une poursuite de la détérioration de notre système d’assurance maladie, pourraient voir une escalade d’augmentations des montants des franchises qui deviendraient modulables en fonction de l’augmentation des dépenses passant ainsi à 15, 20, 30 Euros…    

Une pétition commence à circuler. Plutôt que de la signer dès aujourd’hui, je me dis qu’il est plus utile dimanche prochain de voter et de faire voter contre les inspirateurs de ce projet. Si leur victoire se confirmait, il sera toujours possible de pétitionner comme un seul homme. En attendant faisons leur payer leur franchise dès dimanche.

Montbrison, le 13 juin 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu