Avertir le modérateur

04/06/2009

Sévère

mathiolon.jpgQu’il est sévère le portrait de Guy Mathiolon, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, que trace dans son dernier numéro le mensuel « Acteurs de l’Economie ». Sévère et peut-être annonciateur des nuages qui s’amoncellent sur le mariage du Medef et de la CGPME pour présider aux destinés de la CCI. Hormis son groupe, Serfim, considéré non sans raison comme une réussite qui lui doit beaucoup, tout ce qu’entreprend Guy Mathiolon serait suspect.

Homme aux multiples activités, au cœur de réseaux qu’il investit dans le théâtre des lieux de pouvoir lyonnais il serait à la poursuite d’un but que lui seul connaît si tant est qu’il existe. Mystérieux donc suspect ce qui pour l’auteur jette le doute sur tout ce que l’homme entreprend. Alors son action au LOU-rugby, à l’OL ou ailleurs sont frappées du sceau de l’intrigue. Quant à son action à la tête de la CCI, hier saluée elle devient désuète et inefficace. Car c’est bien ce statut de président qui est principalement visé par un étonnant tir croisé. Il est vrai que l’accord passé lors des dernières élections consulaires avait un goût étrange et une forte connotation tactique. En faisant liste commune les deux syndicats patronaux se mettaient d’accord pour que le Medef (Jean Paul Mauduy) préside la Chambre pendant trois ans puis la CGPME (Guy Mathiolon) prenait la suite les six années suivantes avant de rendre le poste pour trois ans au Medef. Bref cet accord sur deux mandats a évité une guerre fratricide mais pas les tensions.

Il est toujours difficile de vivre avec un fauteuil pour deux d’autant que dans le contexte actuel de crise ce n’est pas forcement le grand amour entre les patrons du CAC 40 et ceux des PME. Le Medef qui a présidé aux destinés de la CCI depuis des lustres laissant les grandes familles lyonnaises envoyer l’un de leur salarié assurer les mondanités à la présidence et les affaires au directeur général a eu du mal à voir un représentants des petits patrons prendre les choses en main avec un certain succès. D’ou la charge violente des ses hiérarques qui fustigent chez Mathiolon ce qu’ils appellent « le croisement excessif d’intérêts qui peut aboutir au conflit d’intérêts. La logique des copains qui peut déboucher sur celle des coquins ». Mais on n’est pas plus tendre de l’autre côté où François Turcas (président de la CGPME) dit de Mathiolon « qu’il se prend pour un empereur » et d’autres « qu’il paiera les erreurs stratégiques qu’il a commises et les aises qu’il a voulu prendre à l’égard de François Turcas ». En fait l’accord improbable en vigueur a laissé vivre un non dit qui voulait que les représentants de chaque syndicat s’imaginait présider par procuration et ramener le président au rang du Directeur Général d’hier. Alors au moment où s’annoncent les prochaines élections la tentation de revenir sur l’accord peut percer dans les esprits car il n’y a pas meilleure opportunité. Dès lors on sent que la tension monte. Et ce portrait risque d’ être le premier round d’un combat qui ne fait que commencer.

Philippe Dibilio

[EDIT JYS]: Hier, alors que la plouf économie allait imposer, sur le coup de 20h09, son concept à un monde en crise, j'en oubliais de vous indiquer que l'initiateur de ce mouvement, le plasticien Philippe Montcorgé, exposait à Lyon. Cette erreur est désormais réparée.

"Terre ploufique" de Philippe Moncorgé. Du 1er au 30 juin 2009. Gallerie Woallas, 32 rue Auguste Comte, Lyon 2ème arrondissement.

Photo: DR

13/09/2007

Mouiller le maillot

medium_Logo_XV_de_france.JPGLe site de Bernard Laporte nous en dit long sur les pratiques de celui qui est en pré-affectation au Ministère des Sports. En jonglant entre les pubs Auchan, Orange et autres Vocalcom vous pouvez vous procurer une offre exceptionnelle à savoir un maillot du XV de France avec une remise de 20%. Le problème c'est que la tunique dédicacée par l'entraineur est vendue 130 €. Le produit des ventes des 10'000 exemplaires numérotés et signés du maillot est, selon Laporte, destiné à alimenter en partie (sic!) sa fondation si l'on se réfère aux déclarations faites par coach Laporte dimanche soir à Toulouse. Autre son de cloches sur le site puisque la notice de vente précise que "les bénéfices des droits d'image de cette opération selon intégralement reversés à une oeuvre caritative qui sera communiquée à l'issue de la coupe du monde" (re-sic!).

Comme la dit Laporte, "j'irais pas signer 10'000 maillots sans quoi j'aurais un mal au poignet et concernant les prix je ne sais pas du tout. Ce que je sais, c'est que j'en ai déjà beaucoup offerts des maillots signés ! Pour moi c'est une péripetie et c'est pas qui me perturbe, loin de là".

Fondation, organisation carritative qui semble être "greffe de vie", droit à l'image... ce vaste imbroglio ne laissait pas, hier midi,Serge Benaïm, son "homme d'affaire", totalement inerte puisque dans un communiqué il précisait que "tous les droits d'images afférents à la vente de ces maillots seront intégralement reversés à une oeuvre caritative".

A 130 euros (frais de port non inclus), un maillot commercialisé sans la signature de Laporte 75 euros en boutiques, on ne peut que rester dubitatif sur ce commerce qui fait un minimum "tâche" dans le panorama de l'ovalie.

Déjà ambassadeur de Duracel, Madrange, Bic, Sport Elec et Phoenix, il conviendrait que le futur Ministre indique clairement les contours financiers de ce commerce de maillots du XV de France sans quoi la tunique d'entraineur pourrait avoir des allures de veste pour le futur Ministre. 

 


Bernard Laporte 10 septembre
envoyé par Grand_schtroumpf_83

08:00 Publié dans Sur le stade... | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : rugby, france, bernard laporte, XV, maillot | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/09/2007

Tout est bon dans le Puma

medium_Pichot_agustin.jpgJ’ai l’impression que pour l’instant Agustin Pichot, le tonique demi de mêlée et capitaine de l’équipe d’Argentine est la star de cette entame de Coupe du monde de Rugby. Bien entendu la victoire des Pumas sur la France en ouverture de la compétition n’est probablement pas pour rien dans cette notoriété du capitaine de Stade Français. Par ailleurs, au fil des nombreuses interviews que « Cumba » distille dans la presse Française nous découvrons un être cultivé, ouvert sur le monde, un type attachant car humaniste qui arrive, sans problème, à nous faire oublier que certains, du côté du XV de France, sont manifestement avant tout à l’aise dans l’art de promouvoir l’industrie de la salaison, les détergents et les lotions capillaires. 

Après avoir indiqué au Nouvel Observateur que « le rugby est le sport le plus socialiste du Monde » Pichot a livré au Figaro un entretien à Sébastien Lapaque dont je voudrais vous faire déguster quelques tranches qui démontrent aisément que contrairement à d’autres, l’Argentin n’est pas un jambon.

«  J’ai toujours vécu entouré de livres […] c’est en lisant des biographies de Napoléon et de Charles de Gaulle que j’ai connu la France. Et puis il y a eu la découverte de l’existentialisme et des œuvres de Jean-Paul Sartre et de Simone de Beauvoir qui restent très importants en Argentine ». 

Je glisse sur quelques observations relatives à la littérature Argentine et en particulier à Borges pour redonner la parole à un homme qui préfère de toute évidence la fréquentation des livres aux calendriers des dieux du stade.

« Savez-vous » dit Pichot au Figaro « que Victoria Ocampo qui fut la protectrice de Jorge Luis Borges et la grande dame des lettres Argentines avec la Revue Sur, a légué les vastes terrains de sa maison au CASI, mon club de San Isidro, où Ernesto Che Guevara a joué demi de mélée ? »

Je passe les digressions sur la pampa, les territoires indiens et la civilisation des villes pour vus lâcher la conclusion de cet intéressant entretien. « Notre rugby est romantique. Nous sommes à la fois les héritiers du Gaucho, du Général Saint Martin et d’Ernesto Guevarra » nous dit Agustin Pichot.

Avouez que c’est tout de même mieux que : « Notre rugby est mercantile et nous sommes les héritiers de Sarko ».

 
Pour plus d’informations : http://www.apichot.com

10:25 Publié dans Podcasts, Sur le stade... | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Pichot, Rugby, mondial, 2007, XV, France, argentine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/08/2007

L comme Laporte (Bernard)

 

medium_L.jpgDans le cadre de son casting ministériel, Nicolas Sarkozy a choisi Bernard Laporte pour occuper le poste de Secrétaire d'Etat en charge des sports. Le pari est risqué dans la mesure ou l'homme de Gaillac est un sacré loustic doublé d'un néophyte absolu.

La chose est tout bonnement extravagante. Nommé par anticipation, histoire de préparer la coupe du Monde de Rugby, le sort ministériel de Laporte est d'une certaine façon suspendu à sa réussite à la tête de la sélection nationale. Par ailleurs sa connaissance extrêmement vague du mouvement sportif et l'absence quasi-totale de convictions font de cette nomination amicale un facteur à risques.

Autre problème, autres risques, Sarkozy en le désignant Ministre ne pouvait ignorer que son poulain était l'objet d'interrogations sur ses multiples activités économiques. L'homme du jambon Madrange qui se vente tel un Sarko d'avoir été à la rencontre des ouvriers de l'entreprise de salaison avant d'accepter de faire la pub, est un démagogue et un arriviste. C'est aussi, si on consulte le dossier intéressant produit par L'Equipe Magazine il y a quelques mois de cela, un homme d'affaire redoutable et paraît-il "border line".

Laporte sera-t-il le premier maillon faible du gouvernement? En attendant si vous voulez lire son autobiographie publiée par Michel Lafon, je vous assure quelques moments de franches rigolades au milieu d'un ensemble pathétique faisant passer Dominici pour un futur prix Goncourt.

Je quitte Lyon demain matin pour le pays du rugby, vers ces contrées ou le député UMP est devenu chose rare et où l'on préfèrera toujours le jambon de Bayonne au Madrange. Un vaste sujet de méditation pour Bernard Laporte.

 


Lyon, 8 août 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu