Avertir le modérateur

27/10/2010

Stratégie de présence et d’influence ou mise à sac du politique ?

SAC.jpgLobbying !... Si en France, depuis 1995, les entreprises ne peuvent plus faire de dons aux partis politiques, en revanche c’est autorisé aux Etats-Unis. Mais aux Etats-Unis au moins, les affaires en question sont connues et publiées et l’on trouve sur les sites montants et bénéficiaires.

Comme le signalait Rue89, les entreprises françaises ne sont pas en reste pour arroser les candidats aux élections intermédiaires américaines. Il leur suffit pour cela de créer un comité d’action politique (Political Action Committee). Comme pour Obama ces élections risquent d’être difficiles, certains démocrates dénoncent les firmes étrangères qui interviennent de cette façon dans leur politique nationale. C’est le cas de certains fleurons français comme Areva, AXA, GDF Suez, Vivendi et autres Lafarge pour ne citer que les meilleurs donateurs parmi la douzaine d’entreprises citées et qui, pour la seule année en cours ont déjà versé plus de 625.000 $ et bien davantage depuis 2009 (voir Rue89). Que les « partisans » de tous bords se rassurent : 2/3 vont aux candidats démocrates et 1/3 aux républicains. Organisation actuelle du pouvoir oblige. Ouf !

S’il fallait une preuve nouvelle de l’intervention du système financier capitaliste dans les campagnes électorales…

Nous en France, nous sommes plus malins : nous créons des « premiers cercles » de donateurs dont la plupart sont des chefs de nos grandes entreprises et/ou de familles les contrôlant. Nous créons des micro-partis dont le Monde disait après enquête que : « le total des budgets des satellites du parti présidentiel atteint 4 938 451 euros. Une somme très supérieure à celle de l’ensemble des petits partis proche du PS, dont les budgets cumulés atteignent 796 964 euros ».

Et puisque nous en sommes à compter les points dans notre démocratie malmenée où les règles financières aveugles semblent supplanter les règles de la République issues de la Révolution et des Lumières, le rapprochement des comptes est éclairant :

- USA, Démocrates contre Républicains : gain 2 contre 1

- FRANCE, UMP contre PS : gain 6 contre 1

Espérons que le décompte des votes en 2012 soit inverse.

Qu’elles paraissent lointaines ces paroles d’Abraham Lincoln dans son premier message annuel au Congrès : « le capital est seulement le fruit du travail et il n’aurait jamais pu exister si le travail n’avait tout d’abord existé. »

Certainement parole de bolchevik !

Jean-Paul Schmitt

13/12/2007

L’info en ligne

f0e568bc320a80ae55310a6ff99113f8.jpgEdwy Plenel, l’ancien directeur de la rédaction du quotidien Le Monde, lance en janvier prochain un site d’information nommé « MediaPart » ayant la particularité d’être payant. Pour 9 euros par mois, l’internaute devrait bénéficier du travail d’investigation d’une rédaction d’une cinquantaine de journalistes, tournée vers les enquêtes politiques, économiques et l’investigation judiciaire. Quatre millions d’euros sont nécessaires à l’émergence de ce site qui semble une gageure puisque « MediaPart » devra atteindre le chiffre de 75 000 abonnés sur trois ans pour s’en sortir.

Avec « Rue 89 », le futur site « Arrêt sur Image » initié par Daniel Schneiderman et le récent « Bakchich » qui est sur le point de s’étoffer, le nombre de sites indépendants qui investissent le monde de l’information commence à faire masse. L’arrivée prochaine de « MédiaPart », aux côtés d’offres de qualité issues de la presse papier comme Libération et Le Monde, devrait représenter un tournant et un espoir dans la toute jeune histoire de l’information sur le net. Il convient de s’en féliciter.

Cela étant ces sites représentent malheureusement une goutte d’eau dans un océan largement contrôlé par les groupes les plus puissants. L’enquête conduite par l’hebdomadaire « Strategies » doit nous convaincre de la nécessité d’aider « MediaPart», « Arrêt sur Image », « Rue 89 » et autres « Liberation.fr ».

En effet parmi les gros porteurs qui dominent aujourd’hui le marché on trouve non seulement les inévitables MSN, Orange et Yahoo mai aussi TF1 network avec pas moins de 10 millions d’internautes connectés pendant la période de l’étude, M6 network (4,4 millions), France Télévision (4,2 millions), Prisma Presse (3,1 millions) et en 48ème position Libération et ses 1,2 millions d’internautes.

Lyon, le 13 décembre 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu