Avertir le modérateur

29/09/2008

Naming

Alain_Fleisher.jpgIl y a parfois des petits détails qui nous interpellent sur le cours des choses. Voyez cette rentrée littéraire. Deux bouquins touillant réel et fiction se taillent un petit succès qui laisse prévoir le pire. Leur point commun, les Rolling Stones. Le premier s'intitule "Keith me" et le second "Petit déjeuner avec Mick Jagger". Au delà du fait qu'ils transpirent tous deux des procédés moisis sur une grosse centaine de pages, ces deux dispensables ouvrages truffés de références stoniennes à doses jamais homéopathiques ne peuvent que nous interroger sur le fait que deux éditeurs, à priori sérieux, puisqu'il s'agit de Stock et l'Olivier, prennent le risque en des temps si difficiles de jouer leur crédibilité dans de pareilles opérations. Demain si on nous proposait sur les étals de nos librairies un "chez Monop' avec David Bowie" ou "l'Amant du comptable de Yoko Ono" cela ne serait pas pour me surprendre.

Alors si vous aimez les noms, les vrais noms et que vous voulez vous perdre dans un bouquin, un vrai bouquin, plongez en apnée dans un vieux Filofax élimé pour vivre une véritable aventure littéraire, celle du "Carnet d'adresses" d'Alain Fleischer. De Avelle (Noëlle), femme oubliée dont seuls les noms et prénoms caressent encore les oreilles de l'auteur à Zvenigodsky, professeur d'arts graphiques, privé quant à lui malencontreusement de prénom, Fleisher nous entraîne dans un feuilletage mêlant souvenirs du réel et oublis comme ce Bonnemaison (Michel) qualifié par l'auteur de "Sans logis dans (sa) mémoire" ou ce Brieffel (Roby), copain de lycée qui convoque automatiquement le souvenir du vieux professeur Warguier qui à l'époque, déjà si abîmé par l'âge, faisait faire cinq fois de suite la même dictée d'allemand à ses élèves. La succession de noms de personnalités et d'anonymes dans ce répertoire est un vrai bonheur pour le lecteur devenu quasi voyeur de l'intimité de Alain Fleischer. Le "Carnet d'adresses" était ma délectation dominicale au point que le "Rock'n'roll" de François Bon est encore en souffrance. C'est dire!

  • > Alain Fleischer, "le Carnet d'adresses", le Seuil, 21 euros.

Lyon le 29 septembre 2008.

25/02/2007

Passage au Noir

medium_Photo_273.jpg

Pas de réseau wifi à l’Hôtel, impossibilité de se procurer des câbles de connections, il était donc, compte tenu de l’emploi du temps, difficile de vous confier un billet samedi depuis Turin.

En invitant ce week end « Quais du Polar », la ville de Turin inaugurait une série de rencontres autour du roman noir dans le cadre du réseau international de la cité piémontaise. Après Lyon, représentée par DOA et Franck Thilliez, respectivement prix 2005 et 2006 du « Quais du Polar », demain c’est Athènes qui sera à l’honneur avec l’écrivain Petros Markaris, le 1er mars Barcelone avec Juan Madrid et Andreu Martin puis Liège, ville natale de George Simenon.

Turin consacrait également ce week end au cinéma. A la cinémathèque Nationale, suite à des suggestions de l’équipe de « Quai du Polar », les deux derniers prix Jacques Deray étaient programmés ainsi que des films de Techiné, Lucas Belvaux mais aussi le déjà célèbre « 36 quai des orfèvres ».

Après la conférence, suite à un échange avec Raffaela Scalisi, Directrice des relations internationales de la ville de Turin, il se pourrait que l’édition 2008  de « Quais du Polar » fasse une place de choix à Turin en particulier en invitant Alessandro Perissinotto dont le premier éditeur en France était « La fosse aux ours » et dont le fidèle traducteur est un lyonnais par ailleurs professeur au lycée Lacassagne.

En matière de culture le potentiel d’échanges et de partenariat entre Lyon et Turin est très important. J’ai promis à mes interlocuteurs de les mettre en relation avec le festival des «  Nuits sonores » et Patrice Béghain est attendu d’ici quelques semaines à Turin pour signer une convention relative à Lyon 2013, année de la culture, manière utile et intelligente de valoriser notre réseau international puisque très certainement, après Genève et Turin, Barcelone constituera le trio de soutien à Lyon. 

Lyon, le 25 février 2007 – 23h30     

23:55 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Culture, romans, polar, festival, Turin, Lyon, Quais | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu