Avertir le modérateur

10/04/2010

Sur les quais

Quai du polar.jpgL’Original, Quai du Polar, Les Nuits Sonores, Les Assises Internationales du Roman qui viennent de dévoiler la liste de leurs invités, les évènements culturels mis en place lors du premier mandat de Gérard Collomb sont presque tous sur le point d’atteindre l’âge de raison. S’installer dans la durée est à coup sûr un défi majeur largement relevé par les associations porteuses de tels évènements.

A cet égard « Quais du Polar », en toute gratuité, propose aux lyonnais de se réunir, tout un weekend, autour de la culture la plus noire de la littérature et du cinéma avec des plaisirs renouvelés d’année en année, une reconnaissance populaire et des milieux de l’édition jamais prise à défaut. Comme chaque mois d’avril « Quais du Polar » va donc mobiliser entre le Palais du Commerce (Chambre de commerce, Lyon 2ème), l’Institut Lumière ou l’Amphi de l’Opéra une partie de la fine fleur des auteurs de littérature noire, rendre hommage à Hammett ou s’intéresser aux tueurs en série. Expos, conférences, projections, rencontres, visites et débats vont donc s’enchaîner pendant ces deux jours sans que véritablement la criminalité n’augmente à Lyon même si l’énigme de l’assassinat de Simon Lepic en préoccupera plus d’un comme l’augmentation sérieuse des hold-ups dans la ville.

Quant aux invités, la totalité d’un nuancier complexe allant du noir au gris très foncé est convoqué par le gang de « Quais du Polar » puisque le money-maker Maxime Chattam croisera les stars internationales que sont Ian Rankin, Don Winslow, Deon Meyer peintre de l’après apartheid Sud-Africain ou le très attendu Craig Johnson. Derrière la figure quasi légendaire de Patrick Raynal, l’ancien boss de la série Noire, Lyon accueille cette année des valeurs sûres comme Viviane Moore, Dominique Manotti dont la dernière descente dans un commissariat devrait irriter Hortefeux, sans oublier Tanguy Viel et l’exquis Franck Thilliez légitime invité à vie de « Quais du Polar ». Si l’évènement lyonnais a toujours dans le passé tendu la perche à une littérature noire et latine venue d’Italie, de Catalogne ou d’Espagne, notons cette année avec Alexandra Marinina, Vladimir Kozlov et Boris Akounine l’arrivée du polar russe et des quasi-polaires Johan Theorin (Suède), Stefan Mani (Islande) ainsi que du danois Leif Davidsen.

Avec sa librairie de 3000 références, ses 30 rencontres et ses 50 auteurs invités ce « Quai du Polar » 2010 devrait nous faire froid dans le dos, froid comme l’affiche nickel-chrome conçue par Extra qui fonctionne comme une sorte d’hommage graphique à Hitchcock et au meilleur de Otto Preminger.

Quai du Polar, du 9 au 11 avril, Palais du Commerce (Lyon 2ème, métro Cordelier), programme détaillé sur le site www.quaisdupolar.com

Lyon, le 10 avril 2010.

28/07/2008

H comme Hannelore (Cayre)

1474690915.jpgConstatant il y a quelques mois que mon collègue élu du 7ème arrondissement, Cédric Putanier, avocat de son état, participait à un débat dans le cadre de « Quais du Polar » sur l’auteure de romans, Hannelore Cayre, je me suis tourné vers lui pour me faire expliquer l’intérêt qu’il y avait à lire les bouquins de cette avocate parisienne.

Aussitôt dit, aussitôt fait, je lisais d’abord « Commis d’office », puis quasi dans la foulée les autres, tous disponibles chez Métaillé Noir à des prix qui ne devraient pas entamer significativement votre pouvoir d’achat.

Le héro de la pénaliste parisienne, Christophe Leibowitz, est donc un avocat qui nous entraîne dans un milieu, celui du Palais décrit comme un univers clos et peu ragoutant. Maniant humour et sens du récit, Hannelore Cayre est pour moi une heureuse découverte, une romancière qui trousse à merveille un milieu qu’elle connait comme sa poche. Un milieu qui m’est totalement inconnu et donc presque exotique.

Je sais bien qu’avec les nouveaux Connely (Le Seuil), Peace (Rivages) et le « Millénium » (Actes Sud) en rade sur votre table de nuit depuis des mois, vous avez de quoi lire cet été. N’empêche que pour quelques euros vous pouvez tenter l’aventure Hannelore Cayre qui devrait vous garantir quelques bonnes heures de lecture sur votre transat.   

9782864246237.jpg 2864245086.jpg

 2864245531.jpg

  













  • Hannelore Cayre, « Commis d’Office », « Toiles de maître », « Ground XO », éditions Métaillé.
Lyon, le 28 juillet 2008.

17/11/2007

Sang d'encre

medium_Sang_d_encre.jpgCe week-end, direction Vienne pour la 13ème édition de « Sang d’encre », le salon du polar organisé par la MJC et la bibliothèque de la ville. Comme chaque année, de nombreux auteurs font le voyage pour honorer cette manifestation qui accueille en 2007 Didier Daeninckx, Franck Thilliez et des habituées comme Catherine Fradier et Brigitte Aubert. Tables rondes, débats, séances de signatures vont se succéder pendant ces deux jours. Pour ma part je retiendrai, demain dimanche, à 14h30 celle consacrée à la littérature policière en Corse, « Témoin d’une histoire agitée. »

Pour connaître le détail de ces deux journées, s’adresser au bureau du festival au 11, quai Riondet, au 04.74.53.21.96 et sur http://sangdencre.org/
 

Lyon, le 17 novembre 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu