Avertir le modérateur

22/10/2010

Les riches lâchent Sarko

sarkozy-nb-fond-blanc.jpg?w=113&h=137Vous connaissez tous l’animosité que je peux avoir à l’égard du président de la république et de son gouvernement en phase terminale. Je la sais partagée par beaucoup et dans les cortèges qui parcourent nos villes, parfois chaque jour, les manifestants ne se cachent même plus pour dire que le sujet des retraites est désormais subalterne. Ce qui compte c’est avant tout d’exprimer son « ras-le-bol » en disant au président que le pays ne peut plus le voir, même en peinture.

Cette sainte colère qui vise sans détours le locataire actuel de l’Elysée est pourtant injuste au moment où Sarkozy est sur le point de connaître un véritable échec. En effet malgré des efforts sans mesure, des décisions financières scandaleuses et parfois des actes aux frontières de l’obscénité, Sarkozy doit se résoudre au fait qu’il n’arrive plus à faire plaisir à ses amis, les vrais, ceux qui sont victimes d’une fiscalisation confiscatoire et des honteuses menées du fisc. Expliquons-nous. Cette semaine la nouvelle est tombée sans prévenir, comme le tranchoir froid de la guillotine sur la nuque du condamné à mort, je vous la livre telle quel, ou plutôt comme vient de l’écrire Le Figaro, « Les ménages fortunés cherchent à nouveau à quitter la France. »

Vous vous en souvenez, dès son élection à la présidence, Sarkozy avait expliqué au pays que les exilés allaient revenir au bercail, la création du bouclier fiscal étant le signe fort envoyé à destination de ceux qui pantouflaient en Suisse ou en Belgique. A cet égard chacun pouvait également espérer, le retour du chanteur « ni belge - ni suisse », je veux parler de Johnny Hallyday. En fait de retour au pays, ces français dont on nous disait qu’ils avaient été chassés par la gauche, se firent plus que prier puisque depuis l’investiture du président ils continuaient de jouer l’Arlésienne. Reniflant la défaite de Sarko, peinés par la politique du gouvernement, il paraît que d’autres fortunés restés en France se ruent désormais vers les cabinets des meilleurs avocats spécialisés afin de prendre la tangente pour vivre un exil fiscal légitimé par la probable abrogation du bouclier, les coups de rabot de Fillon, l’agonie de quelques niches et la perspective de réaménagement de l’ISF.

Après les pauvres, les classes moyennes c’est maintenant au tour des riches de lâcher Sarko. Question d’élégance, il serait peut-être temps que les manifestants mettent la pédale douce pour ne pas trop désespérer un président mal aimé.

Lyon, le 22 octobre 2010

Photo:DR

00:05 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, manifestant, riche, lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/02/2009

Etude de marché

cambrioleur.jpgJ’ignore si l’information est parvenue jusqu’à vous, mais l’hôtel particulier qui sert de nid douillet à la famille Attias à Neuilly a été cambriolé. Richard et Cécilia Attias (ex Sarkozy) sont donc désormais plus légers de 500.000 Euros.

Ce fric-frac intervient la semaine où l’excellent hebdomadaire « Le Point » propose un dossier informé sur les riches avec ce titre accrocheur « Où sont les riches ? ». Au delà de l’intérêt proprement documentaire de ces articles, je veux signaler que ce dossier constitue un vrai manuel de géo-marketing pour cambrioleurs débutants, mais aussi une authentique délation. En effet si vous envisagez d’entamer une carrière de délinquant il convient de vous procurer ce magazine piloté par l’illustre F.O.G. Regardons les choses plus en détail.

Afin d’éviter d’aller cambrioler une nouvelle fois le logis du couple Attias et probablement de faire une fixation sur Neuilly, grâce au « Point » vous pouvez disposer d’une carte des « 158 repaires de riches », un tableau « du Top 20 des départements » et de classements destinés à vous indiquer dans quelles communes vivent les plus gros revenus.

Au-delà des quatre arrondissements parisiens qui se situent entre 300 et 400 000 Euros de revenus annuels, le Point nous indique que la fortune est ailleurs et que tout bon cambrioleur en herbe doit se remuer la carcasse. Destination quelques contrées aux noms particulièrement champêtres. Avec la certitude de bénéficier de revenus supérieurs au million, les visites de Saint-Barthélemy, Sainte-Marguerite, Saint-Pantaléon-de-Larche s’imposent donc mais attention le pourcentage de riches dans ces communes est faible. Mieux vaut donc se tourner vers les ghettos de riches, c'est-à-dire des localités où le pourcentage des plus fortunés autorise les bonnes pioches. A ce niveau, un nom s’impose, celui de Saint-Nom-La-Bretèche, célèbre chez les golfeurs mais aussi une commune qui offrira un potentiel certain. Avec presque 25ù de foyers fiscaux supérieurs à 260 000 Euros cette destination s’impose tout comme Neuilly-sur-Seine (316 000 Euros), Feucherolles (228 000 Euros) ou le Vésinet (291 000 Euros). En province, Veyrier-du-Lac (74) avec ses 339 000 euros est un véritable top qui relègue Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (69) avec ses 255 000 Euros au rang de « quartier difficile ».

Si d’aventure les vols et autres cambriolages se développaient dans ces contrées, il conviendrait de se demander si parmi les lecteurs du Point on ne compte pas quelques individus susceptibles d’être porteurs de projets néfastes. A Franz-Olivier Giesbert d’y réfléchir.

Lyon, le 2 février 2009

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu