Avertir le modérateur

14/11/2010

Restos

restos-du-coeur.gifLes chiffres parlent malheureusement d’eux-mêmes. Les Restos du cœur c’est près de 60 000 bénévoles qui apportent leur aide à 830 000 personnes distribuant ainsi plus de 100 millions de repas par an.

Sur 100 euros qui sont destinés aux Restos, près de 43 euros proviennent de la générosité des Français et plus de 17 euros de la vente des CD et DVD des enfoirés.

Bientôt, plus de 2000 centres vont fonctionner, 70 Restos bébés du cœur s’activer et pas loin de 100 camions distribuant leurs repas chauds vont marauder. Les restos c’est aussi des lits d’hébergement, des logements temporaires, des ateliers d’insertion, des centres contre l’illettrisme sans oublier des opérations vacances, des rendez-vous cinéma ou des bibliothèques et vidéothèques qui fonctionnent dans les centres.

Plus que jamais le soutien aux Restaurants du cœur est une nécessité car l’association fondée par Coluche est tristement victime de son succès. De plus en plus de jeunes gens comme des personnes âgées touchant de toutes petites retraites sont dans l’obligation de se tourner vers les Restos. Les restaurants et Relais du cœur ont de plus en plus besoin de nous, ils comptent sur nous.

Pour les aider allez sur www.restosducoeur.org, téléphonez au 01 53 32 23 27 ou bien envoyez vos dons au 8, rue d’Athènes, Paris 9ème.


Goldman & Coluche - Les Restos Du Coeur
envoyé par cladstrife. - Regardez la dernière sélection musicale.

Lyon, le 14 novembre 2010

Photo:DR

30/11/2009

Restos

Au moment où la polémique enfle encore au sujet du Téléthon et que le JDD d’hier nous explique que 40% des Français verseront moins aux différentes causes en 2009 en raison de la crise, il est peut-être opportun que je vous livre mon pensum à l’égard des « Restaurants du Cœur » un peu plus tôt que d’habitude.

800 000 personnes sont accueillies quotidiennement par les restos. Un chiffre à la hausse et tout laisse croire qu’au cours de la campagne 2010, presque 25 ans après leur création, les 100 millions de repas proposés par les restos ne suffiront pas. Aujourd’hui, un peu plus de 40% de ressources des « Restaurants du cœur » proviennent de la générosité du public et si comme moi vous ne vous sentez pas le courage d’acheter le CD des « Enfoirés » qui, à lui seul représente tout de même plus de 17% du budget de l’association, il faut mettre la main à la poche.

  • « Les Restaurants du cœur », 8 rues d’Athènes, Paris 9 ème

Renseignements 01 53 32 23 27 et sur www.restosducoeur.org

Lyon, le 30 novembre 2009.

26/04/2009

Charité

5099924407328.jpgAvant de lire ce petit billet, je vous demande de prendre votre carnet de chèques et d’envoyer vingt ou trente euros aux Restos du cœur. Maintenant que ce geste nécessaire est fait, entrons dans le vif de notre sujet du jour.

Cette année, avec la reprise de « In the army », Jean-Jacques Goldman et sa bande semblent avoir atteint le fond du fond. Même si la démarche artistique a toujours été le cadet des soucis des Restos, reconnaissons que d’année en année, on nous entraîne vers le grand trou noir, celui qui fait peur. Je sais bien que Goldman, dont il faut féliciter l’attachement et la fidélité à la cause, ne fait ce job que pour une seule raison cruciale et déterminante pour les Restos, ramasser de l’argent. Je sais bien qu’en la matière c’est TF1 qui donne le tempo. Je sais tout autant que le plateau fortement markété est constitué à parité de la bande des enfoirés historiques et de personnalités à notoriété conjoncturelle. C’est ainsi que mannequins, footballeurs, chanteurs aléatoires se succèdent pour constituer année après année la « troupe » charitable au point que « chanter » avec les enfoirés constitue une véritable reconnaissance médiatique. Même si comme vous je sais parfaitement tout cela, je m’étonne toujours de cette absence d’exigence artistique qui semble être la marque de fabrique des enfoirés au point, qu’à l’instar de Coluche qui s’interrogeait sur ce que pouvait être cette couleur « plus blanc que blanc », je me demande ce que sera demain le « plus pire que pire ». Maintenant que votre chèque est rédigé, vous l’introduisez dans une enveloppe, enveloppe que vous placez à côté de vos clés de voiture et que vous posterez au plus vite.

Maintenant que ce geste généreux est effectué et que vos oreilles demeureront intactes car vous ne serez pas tentés d’écouter les enfoirés, je vous propose deux disques dont la portée charitable est évidente mais qui, à la différence des Restos du cœur, s’écoutent.

Le premier s’appelle « Dark was the night ». Ce double CD propose la fine fleur des scènes folk et rock américaines avec Arcade Fire, Sufjan Stevens, David Byrne et même Sharon Jones et ses Dap-Kings. Ne me faites pas dire que parmi les vingt-cinq ou trente titres tout est excellentissime mais il n’est pas rare que le bon côtoie ici le très bon.

Cette compilation destinée à lutter contre le sida est à l’initiative de « Red Hot » et succède à une kyrielle de devancières qui depuis presque vingt-ans concernaient le rock, le hip-hop, l’acid jazz ou des reprises de Cole Porter.

La seconde, « War child » n’en est pas non plus à son coup d’essai. Même si cette organisation qui mobilise des fonds au bénéfice des enfants victimes des guerres a commis des productions peu recommandables, avec cet album de reprises (Costello, McCartney, U2, Clash …) par certains artistes de la jeune génération (Lily Alen, Yeah Yeah Yeah,…) on frise l’intéressant. D’ailleurs la première plage, Beck reprenant le « Leopard-Skin Pill-box Hat » de Bob Dylan, mérite une écoute en boucle tant le boogie de l’américain évoque, sans le singer, le glam de T.Rex. Recommandable.

Pour plus d'infos: voir le site. Pour faire un don et soutenir financièrement les restos du coeur:  il suffit d'envoyer un chèque ou un mandat libellé à l'ordre des Restos du Cœur (en indiquant le code S2410 au dos du chèque) accompagné, si possible, d'un bulletin de solidarité rempli et imprimé à "Les Restaurants du Cœur - 75515 PARIS CEDEX 15 ".

Lyon, le 26 avril 2009

02/10/2007

Les points sur les "I"

medium_Logo-Restos_du_coeur.2.jpgVoici le communiqué de presse des restaurants du Coeur. L'association revendique haut et fort de continuer à distribuer des repas à ceux qui sont dans le besoin malgré l'amendement de l'UMP précisant qu'il conviendrait d'exclure des centres "les personnes ne pouvant justifier de la régularité de leur séjour sur le territoire français".

Merci de relayer ce communiqué des restaurants du coeur (PDF) ["Un droit humanitaire pour tous,avec ou sans papiers"]

Lyon, le 2 octobre 2007. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu