Avertir le modérateur

07/10/2008

L’assourdissant silence

Logo PS.jpgAh l’assourdissant silence des Socialistes !
Que le thème est porteur. Comme cela vole bien dans l’air du temps - cet air qui décoiffe les petits et chapeaute les puissants.
Nous aimons nous flageller ? La belle affaire ! Il y a dans les medias et sur nos blogs de quoi mettre nos sangs dans tous les sens.
Que je sache, les élections ont eu lieu. Et nous sommes en démocratie que diable. Nous avons voté, majoritairement, à la présidentielle, pour Nicolas Sarkozy : certains franchement, mais beaucoup de nos belles âmes progressistes ont permis son arrivée au pouvoir en savonnant les planches de leurs propres tréteaux. Peut-être est-ce cela que nous voulons fustiger…
Il paraît qu’il faut que les Socialistes proposent… Pour le peu qu’en rapportent les médias, cela semble aider considérablement ce cher Nicolas à mettre sur le marché des litres et des litres de Canada dry. Mais je crois savoir que les Socialistes(*) ont mis en fûts un nouveau nectar en cours de maturation ; laissons-le prendre ses degrés d’alcool pour la prochaine foire nationale ou européenne où la concurrence sera rude. Pas la foire de Reims : le vin n’est pas à maturité et les producteurs ne se sont pas encore mis en coopérative. Pour continuer à filer la mauvaise métaphore : quand le vin est tiré il faut le boire ! Et celui, amer, du caviste Nicolas est surabondant sur le marché aujourd’hui.
Quant aux idées… Elles existent, mais sans le pouvoir, c’est au mieux la spécialité des docteurs derviches tourneurs producteurs de miel de synapses. On en a besoin, comme on a besoin de l’avis et de la participation des habitants de la cité. Mais sans la possibilité de les passer dans l’action, c’est stérile.
Au fait, j’oubliais : il existe pourtant bien des lieux où le pouvoir, pragmatique, fait passer les idées progressistes dans les faits en faisant de l’économie un levier pour le bien-être des gens. Par exemple, et pour être un peu chauvin, à Lyon, au Grand Lyon et à la région Rhône-Alpes.
Et si les Socialistes s’inspiraient de cela pour mener le combat national ? Banco !
Des vers de mirliton me remontent (comme disait mon grand-père après un bon plat de patates au lard). Vite fait sur le gaz et pour vous éviter silices et fouets, une rengaine façon Balasco :


Où sont donc les Socialistes ?
Où est donc leur beau projet ?
Tirez pas sur ces pianistes,
Cacophoneurs enragés.
Leur mue se fait à bon train
N’en déplaise au gouverneur
Rond de sons, gavé de grains
Qui s’amuse à l’embrouilleur.

Jean-Paul SCHMITT
---
(*)Je mets à chaque fois une majuscule à Socialistes. Le style est certes un peu plus pompeux, mais c’est un nom propre. Et puis, pour ne rien vous cacher et au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, je les aime bien.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu