Avertir le modérateur

05/03/2010

Vivement demain

urne-bis.1204846919.jpgAlors que nous sommes à peine entrés dans la ligne droite qui va nous conduire au premier tour des élections régionales, élections qui je le rappelle imposent la tenue d’un second round, certains sont déjà entrain de reluquer leurs futures circonscriptions législatives. Prenez la 1ère circonscription du Rhône, après avoir diffusé quelques tracts l’autre dimanche sur un marché, Thierry Braillard (PRG) nous expliquait le sur-lendemain sur son blog avec, faut-il le dire, une certaine émotion, « le plaisir à mener campagne dans la 1ère circonscription de Lyon, celle où j’ai été candidat en 2007 et où j’espère bien poursuivre le combat en 2012 ».

A lire la presse qui, avec une gourmandise non feinte, commence à se faire l’écho de ce phénomène et pour reprendre la formule de Thierry Braillard qui se dit que « d’autres candidatures seraient suggérées, envisagées, entrevues », on ne peut que se réjouir du fait que le défaut de candidatures n’est pas le malheur qui pourrait subitement s’abattre sur la vie politique française. D’ailleurs, toujours dans cette même 1ère circonscription du Rhône, l’actuel titulaire du poste de député, l’UMP Michel Havard, n’est pas disposé à se faire plumer comme une vulgaire volaille de Bresse. Il aurait déjà prévenu que même battu pour les prochaines législatives de 2012, il serait candidat aux municipales de 2014. Il y a maintenant quelques mois Thierry Braillard quant à lui avait annoncé qu’il pourrait être candidat aux dites municipales dans le cas où Gérard Collomb renoncerait à un troisième mandat, nous pouvons raisonnablement ne pas exclure qu’un combat Braillard- Havard risque d’avoir des allures de sommet Mohamed Ali/Foreman en 2014. Sachant que cette année là, se produiront les premières élections des fameux Conseillers Territoriaux qui précèderont les législatives de 2017, j’invite les plus jeunes d’entre-vous à réfléchir à tout cela dans la mesure où en 2020 de nouvelles échéances municipales se profileront et qui précèderont quant à elles ….

Lyon, le 5 mars 2010.

16/05/2007

Les radicaux lyonnais ripostent

medium_PRG.pngTout à l'heure je réagissais à la visite du rampant Baylet chez Sarkozy. Les Radicaux Lyonnais n'entendent pas aller à la gamelle. Thierry braillard, candidat PRG dans la 1ère circonscription du Rhône (soutenu par le PS et le MRC) vient de répondre vertement à Jean-Michel Baylet rappelant à l'incongru héritier de la dépêche du Midi que le PRG n'était pas à vendre. Du côté de Louis Pelaez, président du groupe radical au Conseil municipal de Lyon, même son de cloche. Précisant même que "la campagne autour de Ségolène Royal a reveillé la République ouvrant les bases de la rénovation" Louis Pelaez affirme que maintenant "la France mérite mieux que le triste spectacle que nous offre des Kouchner et des Baylet".

A ce train là, Jean-Michel Baylet devrait aller rejoindre son ami Tapie dans les rangs Sarkoziens. Tel semble être le point de vue des Radicaux rhodaniens qui exigent l'exclusion de leur boss.

Lyon, le 16 mai 2007.

16:55 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Baylet, PRG, Sarkozy, Braillard, Pelaez | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

48 heures chrono

medium_baylet.jpgJe crois que dans ses rêves les plus fous, Sarkozy ne pouvait imaginer une telle bénédiction. Les uns après les autres, à coups de promesses ministérielles, de missions plus ou moins floues et d’échanges sur lesquels l’avenir nous dira sur quoi ils sont fondés, les rats quittent les grands et petits navires. Après l’UDF des Morin, Leroy et autres Bourlanges, on nous annonce maintenant à gauche, après le chiffreur chiffonné devenu traitre et le grossier Allègre, le départ vers d’autres rives des Jouyet, Védrine, Kouchner sans oublier Attali et quelques autres. Cerise sur le gâteau, histoire d’apporter sa contribution personnelle à l’opération de communication de Sarkozy, le patron des radicaux de gauche, cornaqué parait-il par Tapie, s’est fait inviter pour deviser avec le nouveau président.

Objet du délit, le rapprochement des troupes de Borloo avec celles du PRG. A 48 heures du dépôt des candidatures aux législatives, ce comportement de Baylet pose de toute évidence un grave problème politique. En effet, en agissant ainsi, les radicaux encore à gauche risquent de faire voler en éclat l’accord PS-PRG signé il y a quelques mois. Autrement dit, les électeurs de gauche, si ce rapprochement se confirmait, seraient conduits à chausser de nouvelles lunettes pour se confronter à une nouvelle réalité. Vendredi, 18h, dans toutes les préfectures de France la messe sera dite. Il ne reste plus que 48 heures pour tirer cette affaire au clair.

Lyon, le 16 mai 2007.

Photo: DR

14:00 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Baylet, PRG, Kouchner, Allegre, Sarkozy, UMP, UDF | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu