Avertir le modérateur

15/11/2008

Ces fous d'Allia

Turn%20the%20Beat%20Aroud.jpgEn publiant ce mois-ci « Turn the Beat Around » de Peter Shapiro, autrement dit une « histoire secrète de la disco », les magnifiques éditions Allia semblent boucler une séquence entamée il y a quelques années visant à mettre à la portée du public français de grands textes, parfois mythiques, consacrés à la musique populaire. Editeurs depuis dix ans de Nick Tosches, Nik Cohn, Peter Guralnick, Greil Marcus ou Jon Savage, Allia semble arriver au terme d’un cycle puisque dans son « Répertoire musique » proposé d’ici peu à ses lecteurs, Gérard Berréby n’écarte pas l’idée que sa superbe collection puisse s’arrêter l’espace d’un an ou deux faute, paraît-il, de textes incontestables.

Même si cette décision n’est pas franchement une très bonne nouvelle, tant le travail d’Allia frise la perfection, en guise d’hommage, je souhaite rappeler quelques-uns des vingt titres publiés jusqu’ici sous la forme de très beaux objets, d’excellentes traductions à des prix incomparables. Voici donc ma petite sélection en vous invitant, puisque l’éditeur va faire une pause, à mettre à profit cette vacance pour dévorer quelques-uns des titres de ces fous d’Allia.

  • > Greil Marcus, “Lipstick Traces”, 1989.
  • > Greil Marcus, “Mystery Train”, 1975.
  • > Nik Cohn, “Awopbopaloobop Alopbamboom”, 1969.
  • > Nick Tosches, “Country”, 1977.
  • > Peter Guralnick, “Sweet Soul Music”, 1986.
  • > Barney Hoskyns, “Waiting for the sun”, 1996.

Remerciements et longue vie aux éditions Allia et avant de se quitter je ne résiste pas au plaisir de vous confier cette citation de Frank Zappa reprise par Allia dans son “répertoire musique”.

« Les chroniqueurs de rock sont des gens incapables d’écrire, interrogeant des gens incapables de parler, pour des gens incapables de lire. ».

Lyon, le 15 novembre 2008.

13/08/2008

R comme Robert Johnson

1267705878.jpgLes éditions Castor Astral publient dans leur petite collection « Castor Music » le « A la recherche de Robert Johnson » de Peter Guralnick un auteur que les amateurs de musique peuvent enfin lire en français grâce aux efforts conjoints de Allia (« Sweet Soul Music ») et du Castor Astral qui s’apprête à publier le second tome de sa biographie de Presley.

Johnson est un véritable mythe dans l’histoire du blues et plus généralement de la musique américaine. Redécouvert par l’immense Muddy Waters puis par les Rolling Stones, Robert Johnson est d’une certaine façon l’emblème du blues du delta, un étalon comme l’écrit Guralnick. Pendant longtemps, l’ombre de Charley Patton dominait ce blues du delta faisant injustement passer Robert Johnson en arrière plan. Fort heureusement, un beau jour de 1936, le bluesman méconnu entra dans la boutique de Speir qui travaillait alors pour le label ARC. Johnson enregistra du lundi 23 novembre au vendredi 27 novembre seize faces devenues mythiques. On dit qu’en fait l’enregistrement fût suspendu les mardi 24 et mercredi 25 novembre, Robert Johnson étant emprisonné pour vagabondage. Lire ce petit ouvrage de Guralnick est un vrai plaisir et les 80 pages suivies des indications bibliographiques et discographiques nécessaires se dévorent. A lire à l’ombre du parasol sans oublier d’emporter « Robert Johnson : The complete Recordings » (Columbia) la somme comportant les 29 compositions de Johnson jamais enregistrées incluant par ailleurs les douze prises alternatives.

couv.johnson.petit.format.jpg

Hautes Pyrénées, le 13 août 2008.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu