Avertir le modérateur

01/11/2010

Férié

bougie-allummee-noir-20070630.jpgQue l’on ne s’y trompe pas, comme son nom l’indique, la fête d’aujourd’hui est destinée à honorer les saints, tous les saints. Si cette Toussaint est fêtée le 1er novembre c’est au Pape Grégoire III que nous le devons et si, en ce lundi, depuis les cieux, l’ami Grégoire nous faisait le plaisir de nous lire, nous ne pourrions que le saluer tout en le remerciant de nous avoir apporté un jour férié supplémentaire. Contrairement aux croyances les plus enracinées, c’est donc demain 2 novembre que se situe la commémoration des défunts c'est-à-dire de tous les autres autrement dit ceux qui ne sont pas des saints. Cette fête des trépassés située le lendemain de la Toussaint n’est donc pas un jour férié ce qui nous oblige à fêter les communs des mortels le jour où il conviendrait d’honorer uniquement nos saints. Cette sorte de mélange des torchons et des serviettes n’est pas convenable et il serait grand temps, tout en maintenant le 1er novembre jour férié pour honorer les saints, tous les saints, d’instituer le 2 novembre comme un jour férié destiné à avoir une pensée pour les autres trépassés. Sachant par ailleurs que le 3 novembre est jour de Saint Hubert, patron des chasseurs, et que je propose que cette journée devienne la Saint Hortefeux, le plus exemplaire de nos chasseurs, nous pourrions alors tous jouir d’un week end prolongé qui commencerait le 29 octobre au soir pour s’achever le 4 novembre au matin. Je crois que je vais en dire deux mots à De Maistre pour qu’il en parle à Woerth.

 

22666_259506034935_259504384935_3087326_3337807_n.jpg

Après tant de promenades et déambulations, la vache Lucile chère à Jean-Charles Daclin (jcd@silenceprod.com), va se reposer quelque peu du côté de l’Indo Café, 14 rue de la Thibaudière dans le 7ème arrondissement. En effet, couchée sur une bâche de 3x4m, Lucile se balade un peu partout dans la ville mais aussi jusqu’en Asie. A partir du 3 novembre elle s’expose.

> « Les promenades de Lucile », vernissage le 3 novembre avec DJ Astronome (Electro Saoul et pâturages). Jusqu’au 1er décembre à l’Indo Café.

> Devenez fan de Lucile sur Facebook

      Lyon, le 1er novembre 2010.

      02/01/2010

      2008 en vrac

      Entrée en vigueur de l’interdiction de fumer dans tous les lieux publics en France – Défaite de la droite aux élections municipales – Visite du Pape en France et 150ème anniversaire des apparitions de la vierge à Bernadette Soubiron à Lourdes – Disparition de Aimé Césaire -Barack Obama élu 44ème président des Etats-Unis - La sprinteuse Marion Jones incarcérée pour parjure - Crise des subprimes - « Viva la Vida » de Coldplay meilleure vente d’albums dans le monde - Enorme succès pour Amy Winehouse avec « Back to black »….

      Lyon, le 2 janvier 2010.

      24/03/2009

      Habemus latex

      pape.jpgTollé sur les propos de Benoît XVI. Tollé justifié, même si ses affirmations concernant le préservatif comme facteur aggravant du sida jouent une musique déjà entendue de ce côté du conservatisme éclairé.

      Tenus dans l’avion qui le mène en Afrique, les propos de l’homme en blanc face aux journalistes qui l’avaient pourtant avertis de la teneur de leurs questions ne sauraient être expliqués par je ne sais quel mot dépassant la pensée papale. Il est de plus en plus difficile de surfer sur les évangiles que l’Église sait trop souvent tordre à bonne courbure.

      Ce pape souffre, nous dit-on, d’être si mal compris. Alors un peu de compassion, qualité si répandue jusque dans les plus hautes sphères politiques de la fille aînée de l’Église.

      Songez un instant, que diable, à la difficulté de l’exercice quasi quotidien auquel le primus inter pares s’astreint. À la limite de la schizophrénie, il est obligé de jongler entre d’une part son infaillibilité dogmatique (essayez donc d’expliquer l’immaculée conception autour de vous) et d’autre part, la trivialité des recommandations des jours ordinaires où il est question de messe en latin, de relations sexuelles soumises à l’abstinence contraceptive, d’excommunication navrée d’une fillette de neuf ans violée par son beau-père, de réintégration d’évêque négationniste pour cause d’ignorance, de suprématie sur l’Islam et j’en passe…

      Et puis, la communication est un art si difficile. Plus que l’étude des pères du désert.

      Ses conseillers en robe auguste font pourtant des efforts. Ils vont même jusqu’à faire fuiter sur la toile – sur hollybuzz, cela ne s’invente pas - une étude d’un éminent chercheur de Harvard. Edward C. Green affirme que les preuves qu’il possède soutiennent le commentaire du pape et que ses études montrent une corrélation entre l’utilisation accrue du préservatif et un plus grand taux d’infection par le sida : « C’est peut-être dû à la compensation du risque qui fait que quelqu’un qui utilise une « technologie » de réduction de risque en perd le bénéfice parce que ce faisant il prend plus de risques que quelqu’un qui n’utilise pas cette « technologie » ».

      Un peu tiré par les cheveux, non ?

      En clair, si contrairement à moi vous sortez toujours avec un parapluie dans votre sac, vous serez plus souvent mouillés que moi parce que vous prendrez plus souvent le risque de sortir quand il pleut !…

      Études pour études, celles des nombreux scientifiques et experts contredisent pourtant ce point de vue, ne serait-ce que celles qui sont issues des milieux spécialisés des Etats-Unis, un pays pourtant parfois travaillé par les évangélistes. Les études épidémiologiques des Centers for Disease Control and Preservation, de l’U.S. Agency for International Development, de la Food and Drug Administration, des National Institutes of Health, montrent que les préservatifs réduisent à moins de 1% le risque de contamination par le VIH.

      Mais les faiseurs de buzz bigots mégotent.

      Lyon, le 24 mars 2009.

      Jean-Paul Schmitt

      22/10/2008

      Position du Pape ou position du missionnaire ?

      kupkacantique02.jpgLa seule contraception admise : lorsque le couple traverse "des circonstances graves" justifiant un espacement des naissances, "l'observation des rythmes naturels de la fertilité de la femme". Déclaration de Benoît XVI aux participants à un colloque sur Humanae Vitae.

      Que, benoîtement, l’Église catholique réitère sa condamnation de la contraception me rappelle un certain autre qui, il y a peu, voulait renvoyer mai 68 aux oubliettes de l’Histoire. En effet, en 1968 aussi, un certain Paul, sixième du nom et prédécesseur du pape actuel, publiait une encyclique intitulée « La vie humaine » - vaste programme, comme aurait dit le grand Charles. Cette Humanae Vitae était établie par l’un des deux genres de la planète - le masculin bien sûr – à destination de l’ensemble de l’humanité. Ce fut un beau tollé, y compris chez nombre de Catholiques. Au cœur du propos - encore que l’emplacement physique du cœur ne soit pas très représentatif de la localisation des dispositifs contraceptifs dénoncés, non plus d’ailleurs que le slogan « À l’index, le préservatif ! » - figurait déjà cette condamnation de la contraception.

      Vous me direz que les trois-quarts des Catholiques s’assoient, parfois d’ailleurs comme moi dans la position du missionnaire, sur ces recommandations d’un autre temps. Mais, après la bulle financière, avait-on besoin de faire éclater la bulle papale ? Certains rétorqueront que cette dernière fera moins mal que l’autre. Voire, si on mesure en termes d’aliénations et de morts… En tout cas, naïf, j’aurais aimé une recommandation papale moins désastreuse : dans le sud de la planète, la hiérarchie catholique a une très forte influence sur les bonnes pratiques de prévention du sida. Dans un monde où le « prêt-à-consommer » nous submerge, on aurait pu s’attendre à d’autres conseils de spiritualité et qui nous aideraient à trouver par nous-même un chemin de discernement et d’émancipation en lieu et place de cette adresse verticale et culpabilisante faite de « prêt-à-penser ».

      Monseigneur Ratzinger, désormais seizième Benoit, tout de blanc vêtu, vient non seulement d’installer un nouveau cadenas sur les ceintures de chasteté, mais il condamne à nouveau fermement toute «action visant à empêcher la procréation [qui] signifie nier la vérité intime de l’amour conjugal».

       

      Lire la suite

       
      Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
      high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu