Avertir le modérateur

10/03/2010

Brice the nice

Horteufeux l'Auvergnat.jpg

Cinéma ? Préfets atteints de débilité précoce ? Fonctionnaires nettement plus psychorigides que la moyenne ? Petits chefs réacs et sans complexes ? Ministres de l’Intérieur sans pouvoir ?

Déjà trois circulaires adressées par Brice the nice aux préfets, ambassadeurs et consuls depuis trois mois (sans compter celle de Mam en 2007) pour arrêter la discrimination qui frappe certains Français dès lors qu’ils veulent renouveler leurs papiers d’identité : lorsque leurs parents ou eux-mêmes sont nés hors de France, il leur faut parfois, remontant plusieurs générations, partir à la chasse aux « vrais » documents prouvant qu’ils sont bien nés de la lignée dont ils s’affirment !

Résultat de ces circulaires qui forcément tournent en rond (à croire qu’elles ne sont faites que pour cela) ? Nul. Nada. Zéro. Circulez, y’a rien à voir ! La suspicion prévaut toujours : non seulement l’étranger nous pille en imitant nos sacs Vuitton, mais sur le territoire national même on contreferait nos beaux documents officiels. La patrie est en danger. Haro sur ces Français suspects qui exhibent des pièces périmées, tentant de nous abuser avec des cartes d’identité même pas plastifiées ou des passeports même pas biométriques !

Pour passer à la caisse et payer c’est suffisant : l’argent n’a pas d’odeur. La nationalité, si. Elle doit sentir l’administration et l’encre de ses tampons.

Quelques illustres ont été confrontés au problème alertant l’opinion et, la semaine passée – échéance électorale oblige, - notre bon ministre a refait son cinéma habituel. Comme le dit Jean-Pierre Dubois, le Président de la Ligue des droits de l’homme, « Monsieur Hortefeux est l’exploitant d’un film qu’il joue tous les trimestres ». Quant à Copé, il découvre… Et dans la foulée, il crée un groupe de travail, avec de vrais Français pur souche UMP, afin d’aller dans les préfectures « voir comment ça se passe sur le terrain » et pour que cessent « ces difficultés proprement scandaleuses ».

Lire la suite

10/09/2009

Chasseurs français

burqa1.jpg?w=171&h=222Alors qu’en août nous nous prélassions, le ministère de l’intérieur travaillait, pas seulement au charcutage de la carte électorale, il œuvrait pour comptabiliser les burqas.

Rappelez-vous, en juillet, dans une note de la direction de la police, on dénombrait dans le pays 367 femmes portant la burqa. Aujourd’hui, dans une note tout aussi confidentielle de la direction de l’information générale du même ministère, on découvre que le chiffre de 2000 est désormais le bon.

Le nouveau total semble satisfaire André Gerin, le député communiste de Vénissieux, initiateur de la croisade et membre de la mission parlementaire présidée par l’UMP Raoult. Gerin en rajoute même en indiquant que le chiffre de 367 jadis avancé était totalement « absurde » dans la mesure, je cite « on en compte plus dans la seule agglomération lyonnaise ».

De tels chiffres qui semblent pleinement satisfaire André Gerin devraient également donner « du peps » aux autres chasseurs de burqas pour l’essentiel membres de l’UMP. En vérité, la chose n’est pas si évidente puisque les coups de mentons ne suffisent plus et, de Copé à Raoult, on commence à se gratter la tête. Copé, qui par exemple pousse à une loi anti-burqa s’interroge sur la possibilité d’établir une période de transition pour que, nous dit le patron des députés UMP, « l’interdit ne tombe pas comme une sanction » (sic !)

Raoult, quant à lui, au nom du sens pratique, commence à percevoir les limites de l’agitation. « Nous n’allons pas créer » nous dit le chef des chasseurs, « une police de la burqa ». Seule Fadela Amara, qui décidemment bien en peine dans le dossier des banlieues trouve là l’occasion d’exister, envisage, sans rire, d’interdire la burqa dans les services publics, les mairies, les transports et, écoutez bien, les écoles…

La plupart des associations et des religieux musulmans, même s’ils sont opposés au port de la burqa, devraient d’ici quelques temps trouver la plaisanterie de nos chasseurs agités un peu longue. Il serait donc temps que Raoult et Gerin prennent conscience que leur ramdam a assez duré quitte à inviter le député de Vénissieux à continuer de compter les burqas dans la région lyonnaise avec le risque, parce que sa croisade intempestive peut donner des idées à certaines, de dénombrer d’ici quelques temps un bon millier d’adeptes trop contentes de lui faire la nique.

Lyon, le 10 septembre 2009.

Photo: DR.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu