Avertir le modérateur

04/11/2008

D-Day

OBAMA.jpg

Je vous signale plusieurs RDV relatifs aux élections américaines à Lyon:

  • > Mardi 4 novembre, à partir de 20h30: Lyon Capitale, Jazz Radio et le restaurant-piano-bar Le Cintra s'associent pour vous faire vivre la soirée électorale américaine. Au programme : concerts, retransmission sur grand écran, tables rondes et interventions animées par des journalistes. Le Cintra, 42 rue de la Bourse, Lyon 2e.
  • > Mercredi 5 novembre en direct sur Lyon 1ère (90,2 FM) de 5h à 9h: Elections américaines vues de Lyon, tous les résultats, commentaires, analyses. Emission en direct, en public et en duplex avec Las Vegas réalisée en partenariat avec la Tribune de Lyon, TLM (Télé Lyon Métropole). Salons de l'Hotel Mercure Saxe-Lafayette, 29 rue de Bonnel - Lyon 3e.
  • > Mercredi 5 novembre à 20h30: "Les élections américaines, the day after", Université Lyon 2 avec la participation d'Olivier Richomme (Maître de conférences en civilisation américaine, Université Lyon 2), Romain Huret (Maître de conférences en civilisation américaine, Université Lyon 2) et Vincent Michelot (Professeur des universités à l'IEP de Lyon). En présence notamment d'Harry Sullivan, Consul Général des Etats-Unis d'Amérique.
  • > Jeudi 20 novembre à 18h30 "Soirée élections américaines": Conférence-débat avec Olivier Richomme et Yannick Mireur (Politologue, fondateur et rédacteur en chef de la revue Politique américaine) à la Bibliothèque de la Part-Dieu - 30 boulevard Vivier Merle. Entrée libre.

31/10/2008

Obama mixtape

small_obama_image.jpgL’essentiel de ma journée va être consacrée à faire le voyage retour de Erevan. Difficile donc de m’embarquer dans de savantes dépressions sur l’actualité sachant que nul quotidien français, même avec retard, est disponible en Arménie. A propos de presse, je lisais à l’aller que la liste des artistes et en particulier des musiciens soutenant McCain était proche de la disette. Mis à part Burt Bacharach, quelques redneck de la country comme le rejeton de Hank Williams, l’impayable Ted Nugent, Pat Boone et, si je me souviens bien, l’ex-Nirvana Krist Novoselic supporter il fût un temps de Mitt Rommey, pas grand monde à se mettre sous la dent pour un McCain qui peut bien dénoncer les élites qui soutiennent Barrack Obama.

Dans l’autre camp il y a pléthore. Aux côtés des Sprinsteen, Mickael Stipe, Barbara Streisand, Paul Simon, Jackson Browne et autres Sheryl Crow la plupart des vedettes du Rap sont de sortie pour soutenir le candidat démocrate. C’est en vérité une grande première et clips de soutien, consignes de vote et appels pour s’inscrire sur les listes électorales convergent vers Obama même si de temps à autre le probable vainqueur démocrate se passerait bien d’intempestifs propos venant des milieux du hip-hop comme celui de Ludacris ayant traité Hillary Clinton de « bitch ». On ne se refait pas. Russell Simons et Green Lantern proposent un « Obama mixtape » qui cartonne sur le net. Cliquer ci-dessous pour l'écouter:


podcast

Erevan, le 31 octobre 2008

 

08/07/2008

Texas sur Rhône

Zztop.jpgC’est faute d’avoir un billet pour REM que ce soir je vais aller, à la Halle Tony Garnier, assister au concert de ZZ Top. Même si les Texans ne boxent pas dans la même catégorie que Mickael Stipe, le boogie rock prévisible des barbus est, compte tenu de la longueur de la carrière, un cas d’espèce, donc digne d’intérêt. Chacun connait la musique du trio décalquée avec des accents drus et graisseux du blues le plus patrimonial. Chacun a également en tête l’univers bon enfant d’une formation qui à partir de son Texas natal tricote une imagerie désuète mais au bout du compte efficace qui s’est imposée au travers le gigantisme de nombre de tournées. Gros vendeur à petites ambitions artistiques, le boogie de ZZ Top s’est imposé au fil d’albums comme « Tres Hombres », « Fandango », « Deguello » ou « El loco » distillant une musique qui doit beaucoup à Slim Harpo ou Willie Dixon. Cactus, sombreros, Ford rouge, pin-up, viennent compléter un univers imagé, parfois puéril, dont la véritable marque de fabrique ne serait pas grand-chose sans l’identité visuelle même des personnages incarnés par le tandem Billy Gibbons et Dusty Hill.

Avec ZZ Top, au-delà de la musique, on est dans la tradition du rock qui combine millimétrage du spectacle et bouffonnerie assumée.

A presque soixante ans les ZZ reprennent donc une route qui passe ce soir par Lyon. Une étape qui ne devrait ni surprendre, ni décevoir.

  • ZZ Top, Halle Tony Garnier, 20h
  • REM, Nuits de Fourvières, 21h 

Lyon, le 8 juillet 2008    

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu