Avertir le modérateur

02/11/2010

Meunier, tu mords ...

meunier.jpgPhilippe Meunier, député UMP du Rhône, ne semble pas être à l'aise au sein de sa formation politique, inquiet qu'il est de la dérive gauchiste de l'UMP. Il a d'ailleurs rejoint le collectif de la "droite populaire", appellation intrépide qui pourrait laisser alléguer, on ne sait par quelle aberration fantaisiste, qu'il existerait actuellement en France une droite "impopulaire".

La semaine dernière, à l'occasion des émeutes de la place Bellecour, le député de l'est lyonnais s'est sublimé à la faveur de déclarations qui feraient passer Bruno Gollnisch pour le président de la Ligue des Droits de l'Homme :

"Nous sommes en face de prédateurs qui n'ont pour objectif que de casser, de piller et d'agresser la population française. Face à ces casseurs prédateurs, il n'y a que deux solutions possibles. Premièrement : condamner très lourdement ces délinquants qui ne respectent rien et qui remettent en cause l'existence même de notre contrat social. Deuxièmement : expulser de notre territoire national les casseurs de nationalités étrangères."

Les amateurs d'audace apprécieront la distinction opérée par M. Meunier entre d'un côté "les prédateurs" et de l'autre "la population française". C'est sans doute mutatis mutandis la même audace qui avait poussé Raymond Barre, les cendres de la rue Copernic encore tièdes, à grabeler les Juifs des Français innocents. Et M. Meunier de rebondir sur son postulat pour requérir, en bon populiste, que ces "prédateurs" réputés étrangers regagnassent leur pays.

Sans doute été frappé nuitamment par une apparition mariale d'Eric Ciotti lui annonçant l'apocalypse et le sac de Lugdunum Caput Galliarum par les hordes vandales , Philippe Meunier n'a pas manqué de gratifier la représentation nationale, mercredi 27 octobre, d'une autre glissade, façon invasions barbares avec une mouillette d'immixtion parlementaire dans le judiciaire :

"La ville de Lyon a subi une semaine de violences perpétrées par des casseurs, véritables prédateurs, qui ont volé, pillé et agressé la population. Dès les premiers jours des décisions de justice ont été rendues : quelques sursis mais surtout des relaxes. Ces décisions sont d'autant plus surprenantes que la justice a emprisonné plusieurs semaines un retraité ayant tiré sur des cambrioleurs surpris à son domicile. Il a fallu l'exaspération des Lyonnais et l'appel du parquet pour qu'enfin les premières décisions de prison ferme soient prononcées par les tribunaux lyonnais."

D'aucuns s'inquiéteront de voir un député de la République blâmer des décisions de justice rendues par des magistrats indépendants. Mais au point où nous en sommes, le pouvoir judiciaire n'en est plus à s'offusquer qu'on lui fasse subir les derniers outrages.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu