Avertir le modérateur

14/05/2010

Nuits Sonores # 3

Jamie_Lidell.jpgSelon la terminologie en vigueur, en ce vendredi 14 Mai, les Nuits Sonores affichent leur troisième nuit au compteur. Il suffit d’ailleurs de voir la bobine de certains pour en être persuadé. Sur les 4 scènes proposées par le Festival Lyonnais au Marché Gare il y a bien entendu ce soir pléthore d’artistes. Entre un Laurent Garnier programmé sur le coup de 23h30 et des Raveonettes susceptibles de monter à 0h15 sur une autre scène il conviendra de choisir ce d’autant que scène 1 le formidable Jamie Lidell doit se produire entre 23h30 et 0h30. Face à cette équation impossible à résoudre il conviendra donc de ne pas se tromper. Pour ma part, par pure curiosité, peut-être d’ailleurs pas si saine que cela, c’est au pied de la scène 3, peu après minuit, que je compte jauger le duo danois qui revisite avec force et actualité le rock and roll des années 50 et 60, vous l’avez compris, je veux parler des Raveonettes dont le nom rime ridiculement si bien avec « Ronettes ».

Les Raveonettes c’est donc Sune Rose Wagner et Sharin Foo, une paire de danois revivalistes qui combine avec une réussite certaine la veine pop des années soixante, façon Phil Spector, la saturation des guitares et le côté parfois crassouilleux de combos comme Jesus and Mary Chain. Convenons, histoire de poser un regard nostalgique sur les éditions précédentes, que, avec les Raveonettes, on est légèrement en deçà des Heavy Trash et autres Violent Femmes c’est pourquoi, pour ceux qui auraient quelques états d’âmes je ne peux que conseiller, presque à la même heure, ce Jamie Lidell peu connu en dehors des cercles d’initiés. L’anglais est déjà à la tête d’une confortable discographie et sa soul teintée de hip-hop mais jamais bégueule face à l’électro mériterait de passer par une reconnaissance du grand public.

Ce soir à Lyon, Jamie Lidell devrait consacrer une belle partie de son show à son nouvel album « Compass » sur le point d’être commercialisé. Enregistré en Californie, à New York et au Canada avec le concours de Feist, de Gonzales mais aussi des Grizzly Bear et de Pat Sansone de Wilco, cet enregistrement semble l’aboutissement de deux longues et difficiles années de travail pour le natif de Cambridge. A vous de voir.

Nuits Sonores, numéro 3 (Sélection)

- Scène 1, Jamie Lidell (23h30) et Unkle (01h00)

- Scène 2, A Place to Bury Strangers (23h00) un groupe New yorkais     compagnon de tournées de Black Motorcycle club et autres Brian Jonestown Massacre, The Ravenettes (00h15)

- Scène 3, Laurent Garnier (23h30 - 03h30)

- Scène 4, carte blanche au Label Dawn Records (22h00 - 4h00)

Lyon, le 14 mai 2010.

Photo: DR

13/05/2010

Nuits sonores # 2

Nuits sonores 2010.jpgDepuis hier au soir l’édition 2010 des Nuits Sonores est sur ses rails. Comme le veut désormais la tradition, la nuit du jeudi, est consacrée aux Apéros Sonores et au circuit électronique avec ses 14 étapes gratuites et sa débauche d’initiatives. Impossible de rendre compte ici de cette offre pléthorique mais le site et la remarquable communication écrite du Festival lyonnais permettront à chacun de s’y retrouver.

Tout commence en début d’après-midi du côté de la piscine du Rhône avec un « All Day Long » (14h30-23h00) confié au Label Kill the Dj. Même créneau horaire mais lieux différents pour les Apéros Sonores conduits par « Les Enfants de la Techno » et « Glaçound » respectivement place Charles de Gaulle et aux Jardins de la Bourse. L’affaire devient plus compliquée quand il s’agit de présenter le circuit électronique, étape désormais mythique, qui va accueillir gratuitement les festivaliers tout au long de 14 étapes. L’an passé ils étaient plus de 15000 à parcourir la ville, il y a fort à parier que la fréquentation sera à la hausse en 2010 jusque vers 6h00 demain matin. C’est au Bloc Discothèque, au Marché Gare, à l’Auditorium, à l’Ambassade, au Loft Club, à La Cour des Grands, au DV1, à La Voile, au Sound Factory, à La Marquise, au Ninkasi, à la Plateforme, au Road 66 que les forts sympathiques hostilités devraient faire plaisir à tous.

Quelques heures de sommeil, une douche et il faudra être en forme demain vendredi pour l’étape Elektro System qui débute dès 15h00 Place Maréchal Lyautey et celle du Café Cousu et Boolimix au Passage Tiaffait (14h00) sachant que la carte blanche à Montréal s’ouvre à 17h00 au Palais de la Bourse. Quand on vous dit qu’il convient d’être en forme pour faire face aux échéances des Nuits Sonores le conseil n’est pas superflu. Le fait que certains footballeurs particulièrement affûtés réussissent parfaitement bien dans la vie nocturne n’est probablement pas tout à fait du domaine du hasard. Bonne nuit numéro deux à tous.

Lyon, le 13 mai 2010.

08/04/2010

Ziques d’avril

ReperkuSound.jpgLa petite rubrique « Agenda » n’y suffisant pas, voici quelques concerts qui méritent d’être signalés dans la métropole lyonnaise. Demain 9 avril, l’Orchestre National de Barbès occupe la scène de la salle Jean Dasté de Rive de Gier (04 77 83 07 32) et le lendemain, après un léger report, Rodolphe Burger est au Marché Gare (Lyon 2ème) quelques mois avant sa programmation dans la cour d’honneur du Palais des Papes pour le 64ème Festival d’Avignon. Après ce weekend chargé mais de qualité, je vous conseille l’abstinence façon d’être au top de votre forme mardi 20 avril pour assister au show du Brian Jonestown Massacre au CCO de Villeurbanne.

Retour dans la Loire le 24 avril, au Firmament de Firminy, avec Babylon Circus dont l'entrainante musique fait toujours merveille. Si la pratique du masochisme aura conduit certains à demeurer dans ce beau département pour assister le mardi suivant au spectacle d’Obispo au Zénith de Saint-Etienne, les autres préféreront être à Lyon le mercredi 28 avril à l’Auditorium pour le Ceccarelli Family Tour incluant Stéphane Belmondo et Art Mengo. Probablement conquis par les Ceccareli, les amateurs de jazz migreront le lendemain vers Vénissieux et son théâtre pour le grand retour à Lyon du pianiste Ahmad Jamal (04 72 90 86 68), cette séquence jazzy devant impérativement se terminer le 1er mai à l’Amphi de l’Opéra de Lyon (www.opera-lyon.com) avec le « Jazz, à la vie à la mort » de Jean Mereu, sa trompette et ses amis de l’ARFI (Association à la recherche du folklore imaginaire).

N’oubliez pas que dans la même période, Les Mediatones organiseront leur Reperkusound, la SMAC des Abattoirs de Bourgoin-Jallieu le Festival l’Electrochoc et que le Fil de Saint Etienne se risque avec bonheur à une belle programmation jazz (Jean-My Truong, Mederic Collignon). Bons concerts.

Lyon, le 8 avril 2010.

22/11/2009

« So Punk ! »

MELGs3.jpgDans le cadre de la manifestation « So Punk ! » organisée par l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne, c’est vendredi prochain que « Marie et les Garçons », mythique groupe de rock lyonnais de la fin des années soixante-dix, remonte sur scène pour un concert exceptionnel au Marché Gare (Lyon 2ème).

L’aventure du groupe commence en 1975, lors de la fête de fin d’année du lycée Saint-Exupéry, la formation s’appelle alors les Damned Pirates, pour se terminer vers 1979. Entre temps, s’il fallait reprendre quelques bornes dans le parcours musical, on citerait Marc Zermati, le Festival de Mont-de-Marsan, John Cale, le CBGB ou Fourvière …

MELGs2.jpgDepuis, Maris Girard est disparue et samedi, je crois que c’est sa fille qui sera derrière les fûts.

Pour en savoir plus sur « Marie et les garçons », on consultera le site www.steviedixon.com ou rockmadeinfrance.canalblog.com. L’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne expose par ailleurs des archives de l’époque et des photographies de Jean-Paul Bajard.

  • - Marché Gare, concerts et performances, samedi 8 novembre à 19h30 (Pile) - 36 rue Casimir Perrier, Lyon 2ème - 7 euros
  • - Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne. Exposition jusqu’au 29 novembre - 11, rue Docteur Dolard.
  • - Renseignements sur www.i-ac.ev ou au 04 78 03 47 00.

Lyon, le 22 novembre 2009.

06/10/2007

Marché gare

medium_Mediatone-10_ans.jpgCe soir, dans le cadre des 10 ans de l’association Mediatone, le Marché Gare organise « Tribute to Mediatone » la soirée de clôture des festivités de ce dixième anniversaire.

Dans le même temps, la salle de musiques actuelles aménagée par la Ville de Lyon sur le site du Marché de gros entame sa saison 2. Au programme des concerts avec des groupes et artistes confirmés comme Les Fils de Teuhpu, Les Suprêmes Dindes ou les Métallurgistes norvégiens d’Enslaved mais aussi des scènes découvertes et des plateaux « Pépinières » destinés à promouvoir la jeune génération. Le Marché Gare c’est aussi des résidences d’artistes avec cette année « Space Link », « Les Autres », « Troïdes Priamus Heccuba » et « Natty Bass ».

Le Marché Gare s’est aussi fixé comme objectif d’accompagner des projets. C’est le cas de cette saison avec « Triste Sire » dans le cadre du réseau organisé pour la Région Alpes mais aussi du travail en collaboration avec l’ANPE dans le cadre de la « Semaine de l’emploi ».

Résidences, accompagnements, plateaux Pépinières, le Marché Gare est également une salle à l’âme citoyenne puisque ce trimestre elle s’associe une nouvelle fois à la campagne « Agi Son » destinée à prévenir les risques auditifs et, en décembre, à la lutte contre le sida en organisant un plateau féminin regroupant Victoria Tibbin et Alyson B. Parmi les nombreux rendez-vous proposés pour ce trimestre j’ai retenu, le 9 novembre, « Kilyombo Brassens de Bahia » un spectacle de reprises du grand Georges revisitées à la sauce brésilienne. Attention les organisateurs annoncent un nombre limité de places (assises). Il est donc très prudent de réserver. Pour en savoir plus se diriger vers www.marchegare.fr.


00:42 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marché gare, mediatone, concerts, lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu