Avertir le modérateur

08/10/2010

La liste de Requien

Lyon people 10 ans.jpgIl y a quelques temps, lors d’un match de l’OL, Marc Polisson le rédacteur en chef de Lyon People m’indiquait que dans le numéro 100 de sa revue, sorte de best of des 10 dernières années, Jean-Marc Requien dont le nom de plume est Justin Calixte allait m’estourbir. Je suis tombé le week end dernier sur le pensum en question, il est intitulé « Nos chers disparus », j’y figure et c’est après tout bien là l’essentiel car il n’y a pas de plus grand bonheur à Lyon que de se faire descendre par Requien, un de ces intellectuels locaux dont la reconnaissance éternelle de la cité commencera une fois qu’il aura rejoint, là-haut, au paradis, le marigot des aigris.

La dernière production littéraire de Jean-Marc Requien est cependant un peu décevante car, dans ce numéro spécial, il se risque à un exercice tout aussi spécial que nous appellerons, faute de mieux, « littéraire », puisqu’il s’agit de dresser la liste des gens que notre Justin déteste.

D’un côté Requien nous passe donc la liste des morts, les véritables, ceux qui ont la chance de compter pour l’ancien pubard, et de l’autre, la liste des « disparus » c'est-à-dire les mecs et les gonzesses qui sont morts aux yeux de Requiem et qui ont tout de même droit, à la rubrique « Autres disparus ». Au terme de cette liste de dénonciation figure ceux, « dits de pacotille » qui méritent nous dit le pisse-copie des Monts d’or « d’être oubliés » (sic).

C’est donc là que je figure, en bonne compagnie puisque avec mes collègues Roure, Deschamps, Laferrière, au milieu des journalistes Jean-François Mesplède, Elisabeth Chambard, Robert Marmoz, Guy Moïse, Régis Neyret ou Brunet Lecomte, parmi des personnalités diverses et variées comme Chabert, Nardone, Jacques Moulinier, Begag, Noir ou Jean-François Mermet. Bref, la compagnie de ces gens-là ne m’indispose pas et pour tout vous dire serait du genre à m’honorer.

Pour en finir, que dire à ce pauvre Requien qui en est rendu à faire des listes pour exister. J’avais fait partie des rares qui avaient défendu ce modeste professionnel de la communication avant son départ agité de l’Hôtel de ville. Je ne le regrette bien entendu pas même si la prose de notre provincial fouette maintenant un peu l’urine. Sachez tout de même que, bien qu’étant membre à vie du contingent des mecs détestés par Requien, Justin Calixte pourra toujours compter sur moi pour le défendre si quelques-uns voulaient le tondre à la libération.

Lyon, le 8 octobre 2010.

16/02/2010

Qualificatif

PhilippeCochet.jpgInterviewé dans le dernier numéro de Lyon People, Philippe Cochet le député maire de Caluire et président départemental de l’UMP apparaît toujours aussi agressif mais beaucoup moins péremptoire. On est loin de 2007 où, dans Lyon Capitale, au lendemain de son élection comme secrétaire national à je ne sais quoi de son parti, il se prétendait plus important qu’un ministre. C’était le temps béni des lendemains de victoire. Depuis la vie a fait son œuvre. Pour les municipales de 2008 Cochet avait lancé une véritable fatwa contre les élus du groupe Synergies au Grand Lyon intimant à tous les maires de sa circonscription de rejoindre l’UMP. Résultat : tous les nouveaux élus sont allés à Synergies entrainant même avec eux un maire sortant du groupe UMP. Le genre de claque qui rend modeste et qui fait dire aujourd’hui à l’intéressé qu’il ne pense pas à la présidence du Grand Lyon tous les matins en se rasant. Mais il ne supporte toujours pas la présidence de Gérard Collomb dans cette assemblée qu’il situe à droite. Alors il cherche les angles d’attaque et après avoir dit tout le bien qu’il pense de la gestion de Michel Noir puis de Raymond Barre il reproche au président actuel son exécutif ouvert à l’opposition et ses 40 vice-présidents présentés comme un armée mexicaine. Seul détail c’est Raymond Barre lui-même qui a inauguré ce mode de gouvernance et son exécutif d’alors n’écartait que les représentants du FN et du Parti Communiste, encore que puisque Maurice Charrier y siégeait. Certes il n’était plus encarté au PC mais l’avenir a montré qu’il n’a jamais coupé les ponts en laissant au moment de son départ volontaire les clés de Vaulx en Velin à un membre très officiel de ce parti. Certes Barre avait ses raisons : il lui fallait contenir l’influence qu’il jugeait trop forte des amis de Noir regroupés autour d’Henri Chabert cela valait bien une alliance avec la gauche. Pourtant Philippe Cochet ne rechigne pas à prendre appui sur le passé pour poser la question qui lui paraît fatale : quel qualificatif donneriez vous aux années Collomb ? Pour Noir dit-il c’était propreté et lumière, pour Barre l’UNESCO, pour Collomb il ne voit rien même pas les Berges du Rhône par exemple ou peut-être a-t-il oublié ce qu’elles étaient avant. Mais son objectif aujourd’hui est de faire de Caluire un modèle pour le dupliquer au niveau de l’agglomération alors attendons et on verra bien quel qualificatif on pourra donner à la gestion Cochet en 2014.

Philippe Dibilio

Photo: DR

17/05/2009

Mélange des genres

aung_san_suu_kyi.jpgIl est possible que l’information n’arrive pas à parvenir jusqu’à vos oreilles mais Thierry Braillard, notre Adjoint au sports, non sans préciser que cela ne pouvait se concevoir qu’en cas de vacance du pouvoir, entrouvre la possibilité d’être un jour candidat à la Mairie de Lyon. C’était il y a quelques semaines dans le magazine « Lyon People ». Cela étant la question cruciale n’est pas là. Dans la même interview à son ami Barth, le même Thierry Braillard confiait à son interlocuteur une chose bien plus préoccupante à mes yeux. « La Nouvelle Star » nous disait Thierry « c’est la seule émission de télé-réalité qui apporte quelque chose ».

Naïvement je pensais jusqu’ici que la seule chose que pouvait apporter cette émission c’était, de la part des téléspectateurs, des coups de fils rémunérateurs à M6. Compte tenu des propos de mon ami Thierry je compte sur le champ me pencher sur ce supposé « apport » de la « Nouvelle Star » et je vous tiendrais au courant de mes cogitations. Ce week end je suis tombé sur VSD et j’y découvre que les dégâts engendrés par « La nouvelle star » ne se limitent pas à la région lyonnaise. Benoit Hamon, le porte parole du PS, déclare tout comme Thierry Braillard, aimer la « nouvelle star » et confie même à l’hebdomadaire un secret de première bourre, celui d’avoir voté pour « Camélia Jordana ».

Si les plus hautes sommités du socialisme font leur « outing » en indiquant, qui plus est à la face du monde, leur choix pour Camélia Jordana, il serait normal qu’un prétendant à la Mairie de Lyon en fasse autant. Pour qui a donc voté Thierry Braillard ?

Cela étant, ce matin, mon esprit taquin à l’égard de Thierry Braillard et Benoit Hamon convient d’être tempéré. En renvoyant une nouvelle fois en prison Aung San Suu Kyi, la clique du Général Than Shwe manœuvre avec sa brutalité habituelle à l’égard de « la dame de Rangoun ».

Alors que le 27 mai prochain s’achevait la période légale de détention en résidence surveillée de l’opposante au régime des généraux, saisissant un prétexte pour le moins stupéfiant, la junte à fait reprendre à Aung San Suu Kyi le chemin de la sinistre prison de Insein. Chacun le sait, l’état de santé de l’opposante est chancelant. On peut donc être particulièrement inquiet sur le sort qui va être réservé à la dirigeante de la Ligue nationale pour la démocratie.

Nous savons tous que le régime dictorial de Rangoun est jusqu’ici totalement imperméable à des pressions internationales et même à des sanctions. Il conviendrait pourtant que la communauté internationale réagisse en exigeant la libération immédiate de Aung San Suu Kyi ce d’autant que la junte militaire est entrain d’habiller son ordre féroce d’une pseudo « feuille de route vers la démocratie » débouchant sur des élections en 2010 dont nous savons tous qu’elles seront sous le contrôle des Dobermans de Rangoun.

En vous souhaitant un bon dimanche j’espère que vous me pardonnerez aujourd’hui ce mélange des genres.

Lyon, le 17 mai 2009.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu