Avertir le modérateur

18/08/2009

R comme « Rock dreams »

510874245.jpg

En 1973, fruit du travail conjoint et complice du graphiste Guy Peellaert et du journaliste Nik Cohn sortait « Rock dreams » un livre décrit alors par le Los Angeles Times comme « de la musique pour les yeux ».

De Dylan prostré au fond d’une limousine à Mama Cass à poil dans la position du lotus à Creeque Alley, des Beatles coursés par les flics dans strawberry fields jusqu’à Eddy Cochran reluquant les filles déambulant dans Main Street, les chromos du bruxellois lestés des courts textes du critique rock demeurent dans l’esprit de tous comme la plus belle galerie des mythes du rock avec son lot de lumière et sa cargaison d’ombre. Les images de Peellaert respirent en effet plus la déprime et la mort que les paillettes. Jerry Lee Lewis, bourré, éclusant sous la pluie sa énième bouteille de whisky, Johnny Cash derrière les barbelés, James Taylor cuvant alors que Carole King passe la serpillière, Janis Joplin avachie sur son lit, Ian Anderson en vieux satyre, scène de crime avec ce pauvre Sam Cooke, Donovan paumé sur la colline d’une décharge, constituent le petit peuple de la légende du rock. Un rêve aux accents de cauchemard. On le sait, Guy Peellaert s’en est allé en novembre 2008 laissant derrière lui une œuvre exceptionnelle. Sa dernière série, consacrée à la pop belge restera inachevée mais jusqu’au 28 septembre prochain la Fondation Dina-Vierny propose une exposition intitulée « Bye Bye, Bye Baby, Bye Bye » bel hommage à l’artiste disparu. Encore donc un tout petit mois pour aller la visiter.

  • 02aaf96642a0a9d593ddc110.L._AA240_.jpg>Guy Peellaert, « Bye Bye, Bye Baby, Bye Bye »

Fondation Dina Vierny – Musée Maillot – 61 rue de Grenelle, Paris 7ème arrondissement.

Jusqu’au 28 septembre 2009

  • >Guy Peellaert, « Bye Bye, Bye Baby, By Bye »

Fondation Dina Verny, Gallimard, 29 euros.

  • Rock dreams », Guy Peellaert et Nik Cohn réédition Taschen, 2003

Hautes Pyrénées, le 18 août 2009.

19/08/2007

S comme Strummer (Joe)

medium_S_2.jpgJ'adorais le Clash et son leader Joe Strummer. Je me souviens d'un concert au Palais d'Hiver ou un crétin situé au pied de la scène passait son temps à cracher sur Mick Jones et Strummer inspiré par un article paru la semaine d'avant dans le mensuel Best qui relatait que quelques punks anglais pour dénoncer le "renoncement, voire la trahison" de Strummer et sa bande, mollardaient à longueur de concert sur le chanteur et le guitariste du groupe alors en plein trip "Sandinista".

Strummer n'est plus là, il doit faire quelques reprises avec Johnny Cash, dans un coin du paradis. Justement à l'instar de ce qui se passe avec Cash, dont, si les choses continuent ainsi, on va bientôt éditer des vidéos de l'homme en noir entrain d'arroser ses tomates au fond de son jardin, Strummer connaît un regain commercial tout azimut et pas encore suspect. Biographies en vidéo, "Joe Strummer, the future is unwritten" le film de Temple, B.O., énième compilation du Clash, concerts filmés envahissent les bacs en attendant les livres et albums en préparation.

Pour ne pas vous rendre méfiant vis-à-vis de cette vague Strummienne, je voudrais vous signaler aujourd'hui un polar écrit par un breton, Caryl Férey, intitulé "la jambe gauche de Joe Strummer" et qui a la particularité d'être le premier inédit publié dans la collection de poche "Folio policier" chez Gallimard.

Caryl Férey n'est pas un inconnu pour les lyonnais amateurs de polars puisque l'auteur a obtenu en 2005 le prix "Sang d'encre" délivré par nos voisins de Vienne lors du festival du même nom puis, la même année, le prestigieux "Prix SNCF du polar". Auteur jeune, déjà chevronné et  prometteur, Férey nous propose à nouveau une virée avec l'ex flic Mc Cash, toujours borgne mais dépressif qui s'apprête à tourner mal, très mal. A lire.

Avant de vous rendre chez le libraire du coin pour vous procurer le bouquin de Caryl Férey et d'aller voir le bon film de Julian Temple, visionnez ce clip de la belle version de "Redemption Song" enregistrée par Joe Strummer quelques temps avant sa disparition.

 

 

Hautes Pyrénées, le 19 août 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu