Avertir le modérateur

07/07/2007

Halleluyah !

medium_Al_green-I_can_t_stop.jpgHalleluyah ! L’équipe de « Jazz à Vienne » m’invite ce soir au show de Al Green. Même s’il est largement distancé par l’extraordinaire Marvin Gaye mais aussi par Sam Cooke voire Otis Redding, Al Green demeure le dernier Dieu (vivant) de la soul music, James Brown s’étant excusé à Noël dernier.

Son dernier opus en date, « I can’t stop » (EMI, 2003) enregistré dans le célèbre studio Royal de Willie Mitchell à Memphis est une bénédiction tant le pasteur Green était dans une abstinence discographique depuis belle lurette. Même si l’album est un peu figé dans le patrimoine soul, comme la plupart d’entre-vous, je préfère avoir de temps à autre des nouvelles du pasteur sur ma platine ou à Vienne comme ce soir, plutôt que de faire le voyage de Memphis histoire de le voir faire son préchi-précha dans sa chapelle le dimanche.

Il faut dire que cette grande figure de la musique soul à un itinéraire pour le moins étonnant pour nos yeux et nos oreilles du vieux continent. Né dans l’Arkansas en 1946, Albert Greene chantonne à l’office jusqu’à former à l’age de 16 ans avec ses potes d’école, Al Green and The Creations puis Al Green and the Soul Mates. Jusqu’ici, vous en conviendrez, rien d’exceptionnel. A la fin des années soixante, sa rencontre avec Willie Mitchell est un tournant mais l’histoire se corse en 1974.

Une ancienne maîtresse l’ébouillante puis se suicide. Après son séjour à l’hôpital, Albert décide de rentrer dans les ordres. Deux ans plus tard, il achète une église à Memphis qu’il rebaptise « Full Gospel Tabernacle » et devient pasteur tout en continuant à jouer de la musique du diable. En 1979, les choses se compliquent. Al Green tombe de scène et pensant qu’il s’agit d’un avertissement de la part du Dieu tout puissant, il décide de stopper net sa carrière en se consacrant à plein temps à ses tâches de prédicateur.

Je me dis que nous n’avons pas de chance. Au lieu de faire un rappel aussi sévère à l’ordre de Al Green, nous privant ainsi d’un merveilleux artiste, si Dieu avait fait le choix de Sardou, Pagny ou Barbelivien, la vie serait tout de même plus chouette.

Que Dieu me pardonne. Al Green a obtenu une permission et c’est très bien ainsi. Tous à l’office ce soir à Vienne. Cerise sur le gâteau, Magic Slim est de la cérémonie.

Halleluyah !

Lyon, le 7 juillet 2007         

08:00 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Al, green, festival, vienne, soul, jazz, james | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/12/2006

James Brown

medium_JBrown.jpgCurieux réveil ce matin de Noël. En boucle, les radios annoncent la mort de James Brown. Je ne sais pas ce que les nécros retiendront demain de la vie de cet immense artiste dont, en son temps, et pour des raisons pas nécessairement neutres, Time Magazine avait écrit que c’était « l’homme noir le plus important des Etats-Unis. »

James Brown aimait dire qu’il descendait de Geronimo, puisqu’il avait du sang Apache. Qu’il s’appelait Brown parce qu’il était noir. Qu’il avait aussi des origines asiatiques et même quelques gouttes de sang Egyptien héritées du roi Thoutmosis. Allez savoir. Ce qui est certain c’est que son parcours artistique a été exceptionnel au point d’occuper une place majeure dans l’histoire de la musique populaire. Un parcours de noir dans une Amérique blanche .

Aujourd’hui Mister Dynamite est mort. Il convient de mettre de côté ses errances coupables, ses rendez-vous avec la justice, ses amitiés politiques derrière Nixon, Reagan et George W. Bush, sa pitoyable expédition vietnamienne.

James Brown va rejoindre là-haut Little Willie et si, comme à Harlem, il y a un Apollo Theater au paradis, chaque soir la salle sera sold-out pour entendre le parrain de la soul entonner « Papa’s got a brand new bag », « Please, Please, Please », « I Fell Good », « Sex machine » et « It’s A Man’s, Man’s, Man’s World ».

Lyon, le 25 décembre 2006. 

 

13:00 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Brown, James, Bush, Reagan, Nixon, Soul, Secheresse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu