Avertir le modérateur

16/10/2010

Benz-Benz-Benz.

l'original couleur.jpgA l’instar de ce que peuvent faire les équipes du Festival « Les Nuits Sonores », « l’Original », le grand rendez-vous hip-hop du Printemps Lyonnais, se décline tout au long de l’année. Comme il ne suffit pas de s’en féliciter voici donc le détail des initiatives prises par « l’Original » dans notre ville et ce, seulement, jusqu’au 15 novembre.

> Lundi prochain, 18 octobre, 20h au Transbordeur, pour la première fois à Lyon le pionner du Smooth jazz Lonnie Liston Smith. Tarif 18 euros, première partie Karmen Dellie.

> Mercredi 20 octobre, toujours au Transbordeur mais à 19h30, Casey + Black Milk + Solillaquists, autrement dit 3 heures de hip hop pur sucre pour 18.50 euros.

> Mercredi 27 octobre, KRS One est pour la première fois en ville. Les spectateurs du Ninkasi Kao pourront aussi faire la fête au fondateur de Boogie Down Productions. 28 euros, Fisto et Larson en ouverture.

> Pas le temps de respirer et « l’Original » attaque novembre le dimanche 7 en proposant Ryan Leslie au Kao, un artiste qui, non content de produire Beyonce, Mary J Blidge ou Snoop Dog, propose une savante mixture de hip hop, Rn B et sont en direct live. 28 euros, 19h30.

> Lundi 15 novembre, huit jours après Ryan Leslie, on change d’approche avec la venue, également pour la première fois à Lyon, de Rahzel - DJ JS-One, l’ex-Roots étant paraît-il irréprochable surs scène. 13 euros, 20h toujours au Ninkasi Kao avec Oddatee en ouverture.

Renseignements sur www.loriginal-festival.com


KRS one live in Paris 29/06/07 (Elysée montmartre)
envoyé par ownerz. - Regardez d'autres vidéos de musique.

Lyon, le 16 octobre 2010.

05/04/2010

Street day

155_220_StreetDay.jpg

C’est aujourd’hui, jour de Pâques, que le collectif l’Original concrétise son projet « Street Day » en clôture du Festival. La place des Terreaux sera donc dédiée, cet après-midi, de 16h00 à 19h00, à la culture Hip-Hop avec DJ Fly, Under Kontrol, Vice low et Raf et les célèbres Pockemon dont le formidable parcours fait l’objet d’une exposition à la Galerie des Terreaux. Cerise sur le gâteau de la Soul clôturera l’après-midi par un concert unique.

Sur les places Louis Pradel et de La Comédie (entre l’Opéra et l’Hôtel de Ville) les sports urbains seront également mis à l’honneur avec des démonstrations et des initiations de BMX, Roller et de Skate sans oublier la scène ouverte consacrée à la danse hip-hop. Village associatif, musique et danse envahissent donc cet après midi le quartier de l’hôtel de ville. L’ensemble est bien entendu gratuit.

Lyon, le 5 avril 2010.

14/02/2010

Numéro 7

L'original.jpgL’épatante équipe du Festival de Hip-Hop, « L’original », vient d’annoncer de quoi sera fait la 7ème édition du Festival qui se tiendra du 31 mars au 5 avril. Afin de faciliter la vie des festivaliers, chacune des journées sera désormais composée de « Quatre temps forts » : Les Battles, Les Spéciales, Les Shows et les Nocturnes, des moments qui correspondent à des tranches horaires précises.

  • 14h- 18h : Les Battles

Les Battles sont proposés le samedi et le dimanche (danses, beatbox, beatmakers). A noter que les battles de danse Hip Hop debout et de Ragga sont programmés lors de Nocturnes.

  • 18h-20h : Les Speciales

Chaque jour, la spéciale proposera 2 évènements au choix :

Un débat : espace de réflexion autour de problématiques liées au Hip Hop (politiques, professionnelles, éthiques, …)

Une prestation artistique Hip Hop : temps spécialement dédié à un ou plusieurs artistes qui proposent une forme Hip Hop atypique ou sous exposée.

  • 20h-23h : Les Shows

Concerts réunissant sur le même plateau plusieurs artistes Hip Hop de notoriété internationale ou nationale, ou spectacles de danse réunissant plusieurs artistes et compagnies.

  • 23h-5h : Les nocturnes

Soirée thématiques autour des différents courants musicaux ou pratiques musicales directement liées au Hip Hop (Electro Hip Hop, Dancehall, Soul, Funk…) avec groupes live, démonstrations, battles et djs sets.

Je ne désespère pas qu’un jour « L’original » devienne un évènement d’agglomération c'est à dire un rendez-vous plus conforme à sa nature et donc à sa vocation mais ne rêvons pas.

En attendant que « L’Original » se hisse à un tel niveau et pourquoi pas, après-demain, à une échelle métropolitaine, voici la programmation prévue pour l’édition 2010, qui accueille sont lot de stars mais aussi, signalons le, des formations lyonnaises, villeurbannaises, stéphanoises ou de Saint-Priest, l’audace métropolitaine étant bien vivante là ou certains ne veulent jamais regarder.

Mos Def (USA), Warren G (USA), Raggasonic (Paris), Ce’cile (Jam), Beatnuts (USA), Wc (USA) & Dj Crazy Toones (USA), Sexion d’Assaut (Paris),  Pookemon Crew (Lyon), Salif (Paris), Bishop Lamont (USA), Nessbeal (Paris), Jay Electronica (USA), Din Records (Le Havre), Sat (Marseille), Vicelow & Raf (Paris), Virus Syndicate (UK), Sollilaquists Of Sound (USA), Compagnie de Fakto (Lyon), Art Maniak (St Etienne), La Jonction (Lille), Alakyn (Angers), Spher & Rezine (Lille/lyon), Ming8 Halls Starf (Vénissieux), Fowatile (Lyon), 12Mé & Raph (St Etienne), Maalkema (Grigny), Kehnzo (St Etienne), Soldat Guerria (Lyon), La Crimin’l (Villeurbanne), 800 Industries (Saint-Priest),…


Mos Def - Sex, Love & Money
envoyé par Mos-Def. - Clip, interview et concert.


Warren G - Lookin' At You (Feat. Toi)
envoyé par freship. - Clip, interview et concert.

Lyon, le 14 février 2010.

02/04/2009

Bouclez les enfants

ice cube.jpgAttention, avec « L’Original » le Hip-hop déboule et samedi O’Shea Jackson, alias Ice Cube, sera en ville. Ice Cube c’est du lourd. Pire que cela c’est la West Coast et qu’est-ce qu’il y a de pire sur la côte ouest, les moins ignorants le savent bien, il y a South Central, le quartier des gangs et des « guns ». Celui des émeutes, des règlements de compte. Celui de Ice Cube, bref, bouclez vos enfants à la maison, fermez la serrure à double tour, tirez les volets. Ice Cube à Lyon c’est un peu comme si la moitié de Vaulx-en-Velin débarquait dans une boom du mercredi après-midi dans le quartier d’Ainay. Que l’on se rassure le rappeur est devenu sage. Il bosse depuis des lustres à Hollywood, rêve de produire des séries télévisées et s’il fait encore le méchant sur scène c’est parfois pour le show et toujours pour le business.

Cela étant, et je m’adresse aux ignorants, la venue d’Ice Cube à Lyon est un évènement. Le Cube de glace est une sorte de mythe, un des grands noms apparus avec la lame de fond du Rap des années quatre-vingt. Avec ses compères Dr Dre et Eazy-E il fonde N.W.A. (Niggaz With Attitude) pour atteindre les sommets de la notoriété en 1989 avec un album demeuré mythique, le célèbre « Straight Outta Compton ». Le gangsta rap californien était né et à coups de provocations, le single « Fuck tha Police » étant un des morceaux de bravoure du groupe, NWA va écumer les poches d’une jeunesse en mal de sensation. D’une certaine façon Ice Cube et ses amis fondent la binbeloterie idéologique du rap méchant avec ses filles faciles, ses flics racistes, ses flingues, la violence et ses dollars.

Entamant une carrière solo, Ice Cube va utiliser avec des hauts et des bas les mêmes ingrédients pour faire prendre la sauce. Controverses, polémiques, protestations vont émailler une carrière qui va très vite se tourner vers le cinéma. Ice Cube va trouver les rôles (de méchants) qui lui conviennent et on n’entendra qu’épisodiquement parler du rappeur dans les colonnes des magazines musicaux. Membre VIP de la Nation of Islam de Louis Farrakhau récemment rejointe par le rappeur lubrique Snoop Dogg, Ice Cube est entrain de faire son come-back musical avec un album jugé comme un retour aux sources et cerise sur le gâteau il devrait bientôt incarner au cinéma le rôle de Barracuda jadis tenu par Mister T dans la série Agence tous risques. Tout un programme.

A quarante ans le méchant Ice Cube fait un dernier tour de piste et j’espère qu’il sera à la hauteur de l’attente d’un public qui sera conquis d’avance, un public parfois échaudé par certaines prestations bâclées de quelques-unes des plus grandes stars du rap.

L’Original, renseignements au 06 99 30 70 19 et sur www.loriginal-festival.com

· Jeudi 2 avril, Oxmo Puccino au Transbordeur

· Vendredi 3 avril, Medine + Scred connexion au Transbordeur

· Samedi 4 avril, Ice Cube au Transbordeur

· Dimanche 5 avril, ROHFF + Casus Belli au Transbordeur

Lyon, le 2 avril 2009

Phot:DR

18/11/2007

L'Original s'affiche

745e87829a52cff590d2e1e682a60e10.jpgLa tournée « L’Original s’affiche » est sur les routes de France depuis la fin octobre et je ne suis pas très fier d’avoir fait l’impasse sur cette info. En effet, comme chaque année le festival lyonnais de hip hop « L’Original » organise une belle exposition présentant les 25 projets d’affiches retenus pour cette phase finale. L’une d’entre elle étant désignée par les visiteurs et les internautes pour devenir l’affiche officielle du festival en avril prochain. Après Lyon, Bourgoin, St Brieuc, Annecy mais aussi Nîmes, Quimper, Vénissieux, St-Etienne, Nantes l’exposition itinérante entame sa dernière ligne droite.

Vous pouvez bien entendu voter sur le site du festival, www.loriginal-festival.com, mais aussi aller admirer les 25 projets en compétition dans un certain nombre de villes dont voici la liste.

  • Grenoble (MC2), le 24 novembre avec un apéromix à 22 heures
  • Lille (L’Univers), du 3 au 14 décembre lors du « Festival hip-hop dayz »
  • Nice (le 1111), le 8 décembre, vernissage-mix à 20 heures.
  • Vienne (Locomystic), du 1er au 14 décembre. Paris (Wesc shop), jusqu’au 14 décembre
mais aussi à Lyon
  • MJC Duchère, jusqu’au 30 novembre
  • Bibliothèque de Vaise, du 4 au 14 décembre
  • Maison de la Danse, du 29 novembre au 14 décembre

et cerise sur le gâteau au Transbordeur, le 14 décembre, pour un concert de clôture de la tournée avec Casey, Scratch Bandit Crew et quelques autres.

Lyon, le 18 novembre 2007.

08:20 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hip hop, festival l'original, affiche | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/10/2007

Karavel

medium_Karavel.jpgVous le savez peut-être, la Compagnie Käfig est en résidence à l’Espace Albert Camus de Bron depuis 2006. Cette résidence devrait déboucher en 2008 sur la création d’un nouveau lieu chorégraphique et en guise de « bande-annonce » Mourad Merzouki et sa compagnie de danse proposent dès demain « Karavel » un événement tourné vers la culture hip-hop avec ses spectacles de danse, du cinéma, des ateliers et Master Class mais aussi le 25 octobre le « Marathon de la danse » avec près de 1000 élèves des écoles de la commune.

Entre le 21 et 27 octobre, Bron devient donc le point de passage obligé de celles et ceux qui aiment non seulement Käfig mais aussi les cultures dites urbaines. Cela commence demain soir au cinéma « Les Alizés » avec la projection de « Du Lindy-Hop au Hip-Hop » film documentaire réalisé par la Compagnie de danse et « l’adapté » un spectacle chorégraphique de Käfig. Jusqu’au 27 octobre, « Karavel » présente la « Compagnie Tsaddé », « Olé Khamchanla », la « Compagnie Najib Guerfi » de Nouméa, la « Compagnie Melting Spot » de Villeneuve d’Asq, les Parisiens de la « Compagnie Shönen » et bien d’autres venus de l’agglomération lyonnaise, de Niort, Bastia, Saint-Etienne ainsi que de nombreux ateliers d’initiation à Bron et Lyon.

Pour ne rien rater de ce programme très dense se diriger vers www.kafig.com et pour réserver téléphoner au 04.72.14.63.40.

Lyon, le 20 octobre 2007.

14/06/2007

Gasface

medium_Gasface.2.jpgL’excellente revue Gasface nous propose sa troisième livraison toujours placée sous le signe du hip-hop avec une interview de Booba (côté rap français) et d’Alchemist et MOP (côté ricains). Le focus sur l’ex-Chic Nile Rodgers permet de remettre un peu de lumière sur un musicien-producteur majeur qui, rappelons-le, dans les années quatre-vingt dix, a fait les beaux jours de Diana Ross (Upside down), David Bowie (Let’s chance), Madonna (Like A virgin) et quelques autres comme Duran Duran.

A ma connaissance, Gasface est la seule revue nationale issue du rap a être éditée depuis la province, un exploit dans un pays qui tourne autour de son nombril parisien. Mais telle n’est pas la seule spécificité de la publication. S’émancipant de la stricte mais intéressante culture hip-hop, Gasface est en train d’investir un champ culturel plus large. Dans ce numéro les six pages consacrées au réalisateur Jacques Audiard méritent plus qu’un détour tout comme l’entretien d’Alain Corneau sur le polar qui évoque Melville, Giovanni, Tavernier, les Sopranos mais aussi sa nouvelle adaptation du « Deuxième souffle » qui devrait sortir à l’automne.

Ce numéro 3, trimestriel, devrait vous accompagner tout l’été. Il est en vente en Kiosque.

Montbrison, le 14 juin 2007.

06:00 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Gasface, magazine, hip hop, rap, audiard, corneau, revue | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu