Avertir le modérateur

03/08/2009

K comme « Kureishi (Hanif) »

K.jpgParu dans sa traduction française il y a tout juste moins d’un an, « Quelque chose à te dire » de Hanif Kureishi est peut-être le bouquin de l’année littéraire qui se termine. Certains n’hésitent pas à dire qu’il s’agit du livre de la maturité, de son meilleur. Ayant lu comme beaucoup de monde « Le bouddha de banlieue » il y a maintenant bien longtemps, je dois vous avouer être incapable de dire si ce « Quelque chose … » est la crème de la crème dans l’œuvre déjà considérable de Kureshi. C’est en tout cas un excellent livre.

« Quelque chose à te dire » est une sorte de comédie douce-amère ancrée dans les milieux de l’immigration anglo-pakistanaise et plus généralement un parcours dans la société pré-Thatchérienne des années soixante-dix jusqu’à nos jours. Le narrateur de ce roman, psychanalyste, est comme un double de l’auteur, le point de convergence des moindres hoquets d’un petit monde ou se mélangent sexualité, morale, famille, foot, rock and roll ou attentats.

51KaV3WkKeL._SL500_AA240_.jpgSouvent drôle, à l’occasion terrible, parfois nostalgique, toujours teinté d’ironie, ce Kureishi est à recommander en particulier à ceux qui désespèrent parfois à la lecture de certains auteurs en vue de notre littérature. Kureishi n’est ni sociologue, ni « psy » et pourtant dans son labyrinthe on approche de très près une société anglaise qui perd parfois la boule, on sonde aussi, par le truchement de Jamal le psychanalyste les âmes et les cœurs.

Au tout début de « Souvenirs et divagations », Kureishi écrivait, « Mon père aurait voulu être écrivain. Je ne me souviens pas de lui désirant autre chose ». Avec ce « Quelque chose … » le rêve du père de Hanif Kureishi est largement dépassé. Son fils est un grand écrivain. Pourquoi pas de la graine de Nobel ?

  • > Hanif Kureishi, « Quelque chose à te dire », Traduction Florence Cabaret, Christian Bourgeois éditeur.

Bruges, le 3 août 2009.

24/05/2009

AIR

Assises internationales du roman.jpgComment s’y retrouver dans ce magnifique dédale que sont, du 25 au 31 mai, Les Assises Internationales du Roman (AIR) inaugurées demain et placées sous le signe du « Roman, hors frontières ».

Voici donc le détail des tables rondes sachant qu’il convient de vérifier les horaires sur www.villagillet.net et réserver au 04 78 39 10 02. Sans quoi rien ne sera possible. Avouez que cela serait dommage.

Tables rondes

Quelle écriture pour la violence ? La puissance de la nature

Julia Leigh (Australie) Stéphane Audeguy (France)

Marie NDiaye (France) Rick Bass (Etats-Unis)

Stewart O’ Nan (Etats-Unis) Neil Bissoondath (Trinidad-Québec)

Pavel Sanaïev (Russie) Jorn Riel (Danemark)

 

Il était une fois … : Le conte Le point de vue de l’enfant

A.S. Byatt (Angleterre) Nancy Huston (Canada/France)

Pascal Quignard (France) Sasa Stanišić (Allemagne)

Sjón (Islande) Antonio Ungar (Colombie)

 

La mémoire en héritage Portraits d’une génération

Aharon Appelfeld (Israël) Annie Ernaux (France)

Gamal Ghitany (Egypte) Yu Hua (Chine)

Manuel Rivas (Espagne) Richard Morgiève (France)

Abdourahman A. Waberi (Djibouti) Juli Zeh (Allemagne)

 

Le livre dont le psychanalyste Narrative non fiction : l’enquête littéraire

est le héros

Siri Hustvedt (Etats-Unis) Fabrizio Gatti (Italie)

Hanif Kureishi (Angleterre) Sergio González Rodriguez (Mexique)

Michel Schneider (France) Philip Gourevitch (USA)

Philippe Vasset (France)

Fantasme et fantasque :

les déformations de la réalité Ecriture et identité : quelle place pour la psychologie ?

Arnon Grunberg (Pays Bas) John Burnside (Ecosse)

Toby Litt (Angleterre)Lidia Jorge (Portugal)

Véronique Ovaldé (France) Elias Khoury (Liban)

Sergi Pamiès (Espagne) Julie Wolkenstein (France)

 

La petite conversation avec des revenants, l’écrivain Dany Laferrière a pour mission de réagir à des interviews de grands romanciers disparus proposées par l’INA

Vu d’ailleurs, Rick Moody, Colum MC Cann et Will Self parlent respectivement d’Antonin Artaud, Emile Zola et Céline.

Lectures avec Pascal Quignard, Alain Planès, Denis Podalydès.

Et aussi, Petit déjeuner au Musée des Beaux Arts, débats philo, rencontre exceptionnelle avec Claude Lanzmann,etc…

Lyon, le 24 mai 2009.

03/12/2007

Kureishi, la bombe et le mot

d4c1bead883b193e1e0234a0e4b5542b.jpgDans l’excellente collection de poche « Titres», les éditions Christian Bourgois viennent d’avoir l’heureuse idée de regrouper quelques uns des textes de Hanif Kureishi autour de la problématique d’affrontement entre Orient et Occident.

Issus de tribunes au Guardian mais aussi d’extraits de textes déjà publiés en France comme « Black album », « Brad Ford », « Souvenirs et divagations » et « Des bleus à l’amour » ce recueil intitulé « Le mot et la bombe » met en lumière l’implacable réflexion que Kureishi développe depuis plus de vingt ans autour de son expérience de romancier et intellectuel anglais né d’un père Pakistanais et d’une mère Anglaise

« La plupart des auteurs que j’ai lus dans ma jeunesse se passionnaient pour l’Empire britannique et la question coloniale » écrit Kureishi dans l’avant propos. « Je voulais découvrir » poursuit l’auteur « des œuvres implantées en Angleterre, des œuvres qui m’aideraient à comprendre ma situation personnelle. Ma réalité, c’était le racisme, pas l’Empire. »

Tout au long de ce recueil, l’auteur prémonitoire (?) de « Black Album » et du « Bouddha de banlieue » scrute les tensions qui hantent et agitent l’Angleterre depuis presque trois décennies en s’interrogeant sur « ces bombes qui parlent désormais plus fort que les mots.» L’ensemble de l’œuvre de Kureishi est disponible chez Bourgeois, ce livre aussi pour 6 euros.

Puisque nous en sommes à parler littérature, mais cette fois dans un domaine assez éloigné de l’univers d’Hanif Kureishi, je vous rappelle que le 10 décembre à la Villa Gillet, « Quais du Polar » organise autour de l’auteur de l’auteur américain James Sallis, de l’Editeur et critique François Guérif et de l’universitaire Benoît Tadié, une table ronde sur le thème « Le Polar, une littérature et un cinéma made in USA ? » Réservations au 04 78 27 02 48 ou resa@villagillet.net

Lyon, le 3 décembre 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu