Avertir le modérateur

23/08/2010

U comme "Ulcérés"

812274608.jpgCet été, à propos du « président voyou », Jean-François Kahn nous a proposé une explication au nauséabond discours de Sarkozy suite aux événements dits de Grenoble. Pour Kahn, la thèse est simple. Sarko n’est pas un xénophobe ou un raciste, encore moins une variante des Le Pen. Pour l’ancien patron de Marianne, Nicolas Sarkozy est une sorte d’animal politique totalement désinhibé, affecté d’aucun interdit moral, politique ou idéologique. Comme le caïd dans sa cité, Sarkozy est, selon Jean-François Kahn, prêt à déclarer toutes les guerres à toutes les bandes rivales pour assurer l’avenir de son business. C’est donc un « président voyou » pas du tout effarouché qui, pour continuer à squatter l’Elysée après 2012, déploie les pires méthodes inspirées par les plus hideuses idées.

Brice_Hortefeux311008275_thumb%5B2%5D%2051DCD105.jpgBien que séduisante l’explication de Kahn peut être contestée mais il n’empêche que ce mois d’août 2010 demeurera dans la mémoire des démocrates et républicains français comme l’un des pires de la Vème république. Au nom de la défense des « honnêtes gens », les Hortefeux, Ciotti et autres Estrosi, chiens de garde du sarkozysme, ont dépassé les bornes en promettant des déchéances de nationalité, en pratiquant la chasse aux roms, en menaçant d’emprisonner les parents d’enfants délinquants, en voulant supprimer le paiement en espèces des allocations de rentrée ou en menaçant les maires (de gauche) soupçonnés de faire le lit de la violence. Le Monde daté de lundi dernier a judicieusement rappelé à ses lecteurs l’étrange similitude des formulations du Président avec celles des responsables du Front national. Au cas ou vous ne seriez pas ulcérés au terme de ce mois d’août par les vociférations gouvernementales et les propositions présidentielles, voici quelques extraits des propos tenus par la famille Le Pen et par le chef de l’Etat. A vous de faire le test, réponse demain.

Ils ont dit :

1)« La déchéance de nationalité pourra être prononcée par la juridiction concernée dans le cas de naturalisation acquise depuis moins de 10 ans et dans le cas de crime ou de délit grave ayant entrainé une condamnation à plus de 6 mois de prison, non assortie de sursis.»

Réponse A : le Front National

Réponse B : Nicolas Sarkozy

2)« La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un policier, d’un gendarme ou de toute personne dépositaire de l’autorité publique »

Réponse A : Jean-Marie Le Pen

Réponse B : Nicolas Sarkozy

3)« Nous voulons généraliser la tolérance zéro dans certains domaines et instaurer une répression sévère contre les attaques organisées visant les forces de l’ordre, les secours ou les pompiers, notamment dans les quartiers sensibles »

Réponse A : le Front National

Réponse B : Nicolas Sarkozy

4)« Il faut supprimer l’acquisition automatique de la nationalité. L’acquisition dépendrait alors de critères reposant sur la bonne conduite et le degré d’intégration. »

Réponse A : Brice Hortefeux

Réponse B : le Front National

5)« Un terme doit être mis à l’avancée des signes ostensibles de l’Islam »

Réponse A : Nicolas Sarkozy

Réponse B : Marine Le Pen

6)« Chacun doit savoir se garder de toute ostentation, de toute provocation »

Réponse A : Marine Le Pen

Réponse B : Nicolas Sarkozy

7)« Les Français ressentent douloureusement le fait d’être bousculés dans leur identité nationale »

Réponse A : Marine Le Pen

Réponse B : Nicolas Sarkozy

8)« Le sentiment de perdre son identité peut être une cause de profonde souffrance »

Réponse A : Marine Le Pen

Réponse B : Nicolas Sarkozy

Lyon, le 23 août 2010.

Photo: DR

17/06/2010

Blanc comme neige

photogen_t4.jpg

Etienne Blanc, le très droitier député UMP de l’Ain et président de l’ARC (Assemblée Régionale de Coopération du Genevois) semble sur le point de faire voter un amendement au projet de loi portant sur la réforme territoriale permettant à des ensembles frontaliers regroupant tout juste 50 000 habitants de bénéficier du titre de Pôle Métropolitain. Passons sur le côté comique du label métropolitain qui serait  ainsi attribué à 50 000 âmes pour nous concentrer sur deux aspects complémentaires à ce projet.

En effet, une fois dit que ces métropoles frontalières de poche seront destinées, nous dit l’UMPiste et ancien Milloniste, « à faire le poids » face à des Genevois qui vont se gondoler en apprenant la nouvelle, ce nouveau statut est destiné, nous précise l’ami Etienne, je cite, « à inscrire ce territoire » tel qu’il est rêvé par Blanc « comme la troisième agglomération de Rhône-Alpes » derrière Saint-Etienne et Grenoble, oubliant au passage un truc qui s’appelle Lyon. Tout en remerciant le député Blanc de nous permettre d’esquisser un sourire en ces temps difficiles, un second aspect, cette fois ci inquiétant pose problème. Avec sa bonne copine la sénatrice Fabienne Keller, heureusement mise en congé par les électeurs strasbourgeois lors des dernières municipales, Etienne Blanc imagine également, si l’on décortique la prose des Echos du 15 juin, « de doter les zones frontalières d’un statut particulier ou notamment, le droit social et la fiscalité seraient adaptés pour les rendre concurrentielles et ainsi attirer les investisseurs ». Retraites, déficits, recul des droits, quand on vous dit que ces gens deviennent dangereux j’espère que chacun commence à prendre la dimension d’un phénomène qui permet même à de petits roitelets de province, comme Etienne Blanc, de nous construire peut-être le pire des avenirs.

Lyon, le 17 juin 2010

 

07/05/2009

Neurones

cerveau.jpgA partir de demain et pour l’ensemble du week end, « La République des idées » tient forum à la Maison de la Culture de Grenoble. Pour avoir parcouru le cahier spécial consacré par le quotidien Le Monde le 29 avril on ne peut qu’apprécier la douce brise rafraîchissante que « La République des idées » apporte à la réflexion commune. Il faut dire que dans les circonstances actuelles une simple tribune de Pierre Rosanvallon, une contribution de Patrice Flichy ou un éclairage de Thomas Piketty sans oublier Laurent Davezies ou Justine Lacroix remettent à leur juste place le catéchisme du PS voté au dernier Congrès de Reims, une pensée qui a au mieux la taille d’un bonbon menthos.

Je ne suis pas certain que les forums et ateliers de la manifestation grenobloise soient accessibles à tous. Voici tout de même les principaux rendez-vous proposés. A vous éventuellement d’y picorer pour aérer les neurones en ce week end du 8 mai.

  • Démocratie et Institutions

.Vendredi 8 mai. « De nouvelles utopies pour la démocratie » avec Alan Caillé, Nathalie Dompnier, Patrick Viveret, Conférence de Claude Lefort avec Pierre Rosanvallon

. Samedi 9 mai. « Expériences démocratiques en France » avec Laurence Monnoyer Smith, Pierre Mahey et Daniel Breviller.

« Internet, nouvel espace démocratique » avec Patrice Flichy, Daniel Bougnoux et Dominique Cardon.

« Citoyenneté et Intégration » avec Dominique Schnapper et Robert Castel.

« Classes, générations, populations : solidarité ou concurrence ? » avec Louis Chauvel, François Héran et Olivier Schwartz.

. Dimanche 10 mai. « Le modèle républicain en question » avec Christian Baudelot et Daniel Cohen.

« Pouvoir et autorités indépendantes » avec Louis Schweitzer et Guy Carcassonne.

 

  • Démocratie et société

.Vendredi 8 mai

« Réinventer la démocratie » avec Bernard Thibault et Alain Supiot.

« Immigration : nation fermée ? » avec Patrick Weil, Geneviève Domenach Chich, Danièle Lochak

. Samedi 9 mai

« Quelle démocratisation du savoir ? » avec Roger Establet, Eric Maurin, Marie Duru-Bellat, Bertrand Monthubert

« Démocratiser la culture ? » avec Françoise Benhamou, Jean-Marie Songy et Michel Orier.

 

  • Démocratie et monde

Vendredi 8 mai

« Les expériences démocratiques en Afrique. » avec Jean-Pierre Dozon, Mamadou Diouf et Achille Mbembe.

« La démocratie peut-elle s’exporter ? » avec Florent Guénard, Pierre Hassner et Bassma Kodmani.

Samedi 9 mai

« De la démocratie en Amérique. » avec Romain Huret, Sylvie Laurent et Arthur Goldhammer.

« Les ressources naturelles, un bien commun ? » avec Eloi Laurent, Dominique Bourg et Alain Lipietz.

Lyon, le 7 mai 2009

 

15/07/2007

Cabaret Frappé

medium_Cabaret_Frappé.jpg Pour la neuvième édition, le Cabaret Frappé Grenoblois qui se tiendra du 17 au 28 juillet mérite un vrai détour. Le mardi 17, Cirkus avec la très rare Neneh Cherry devrait distiller son Trip-hop soul pour notre plus grand plaisir. Le surlendemain, de la Suède on passe à la Finlande, avec Nicole Willis & the Soul Investigation artiste qui va figer le public isérois avec son Funk jazzy labellisé sixties. Le 24 juillet pour ceux qui auraient raté à Lyon, à Villeurbanne, et en vérité aux quatre coins du pays, Herman Düne, l’occasion est unique de rattraper cette faute impardonnable. Puisqu’il s’agit ici de proposer une sélection, comment faire l’impasse sur le samedi 28, final du Cabaret grenoblois, qui verra Gnawa Diffusion jouer avec l’avantage du terrain. Amis lyonnais, aller au pied des montagnes ce soir là est impératif pour peu que vous soyez accros de raggamaffin. Si vous arrivez en retard vous vous priverez de Simeo. La chose n’est pas bien grave dans la mesure ou Woodstower (Parc de Miribel-Jonage le 31 août) nous assure un set unique et enrichi d’inédits du chanteur.

En allant sur www.cabaret-frappe.com vous aurez le détail du festin.

Lyon, le 15 juillet 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu