Avertir le modérateur

30/06/2010

Travailler moins et jouer plus.

Mouilllac micro.jpg« On travaille moins et on joue plus ». Le slogan de l’affiche de la fête de la musique à Lyon a décoiffé la belle chevelure de la droite lyonnaise. En l’occurrence, celle bien ordonnée de Thierry Mouillac, élu dans le 6ème arrondissement. Jamais à court de coups de cymbales et de grosse caisse dans sa fanfare anti-Collomb, le déjà vieux jeune sarkozyste Mouillac dénonçait la semaine passée une Fête de la Musique « support de propagande à grande échelle, basée sur un « slogan gauchiste » et dont le message est « choquant, mensonger et irresponsable »…

Bigre, quel émoi et pour quelle grande et noble cause !

Las, c’est pourtant vrai qu’on travaille moins puisqu’il y a davantage de gens qui pointent au chômage. Heureusement, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne : voir les infirmières débordées, les agents des pôles emploi qui ont parfois 200 dossiers à suivre, j’en passe et des quantités. Tout ce monde-là travaille de plus en plus… Tout en gagnant moins ou pas plus.

Qui joue et à quoi, cher Mouillac ?

On connaît la musique, donc la réponse pleine de dièses : c’est la faute aux 35 heures et à tous ces paresseux de gauchistes aux poings gantés de rouge ; ce rouge qui affole les signataires du traité UMP-PC chinois comme la muleta un taureau. Il leur fait oublier qu’en matière de musique et de fête à Neuneu détournée, ils en connaissent un brin. Faut-il leur rappeler que créer de la musique est aussi un travail ? Et qui doit être rémunéré, comme tout le monde le sait.

Petit da capo après l’air du grand émoi chevroté par le fêtard musical Mouillac qui se proclame sur son blog farouche défenseur de la liberté individuelle (ça sonne fort façon cymbale et ça plait bien aux amateurs de fanfare) : pirater « Kids » du groupe MGMT comme ses chers amis Unionistes Musicaux Protestataires n’ont pas hésité à le faire, c’est pas très joli, joli. Ce vol du bourdon a été pénalisé avec comme altération à la clé, une amende de 30.000 euros. Ça devrait l’inciter à quelque gargarisme avant la prochaine aria.

Jean-Paul Schmitt

21/06/2008

Fête de la musique

1329642164.jpgJe vous parlais la semaine passée du DVD « La b.o. de Lyon » qui sera distribué lors de la fête de la musique, passons donc aujourd’hui au plat de résistance proprement dit.

L’ami Jean-Pierre Bouchard à la tête de la « Mission musique » de la ville de Lyon nous promet sur nos neufs arrondissements 300 heures de musique non-stop avec, pour cette édition 2008, une innovation intéressante puisque entre les scènes extra-longues (12 heures), les scènes détentes qui se veulent plus paisibles et parfois plus excentrées, et les balades en musique chacun devrait, en déambulant, trouver ces instants de bonheur et de découverte qui constituent depuis 2001 le pedigree de la fête de la musique lyonnaise.

Parmi les spots majeurs de la soirée notons le « Blow Stuff up » du Marché de Gros imaginé entre autre par Jarring Effects, Bee Records et BRK, quelques longues heures d’électro destinées à faire vibrer le 2ème arrondissement. A la Villa Chazière, autour de High Tone le « Dub Addict Sound System » devrait apporter aussi son lot de bonnes vibrations. Comme chaque année, l’équipe de Woodstower pose ses valises sur la Place Guichard et Dandelyon occupe l’amphi du pont de la Guillotière. Square Basoche dans le 5ème, BS Production propose une création multimédia et interactive, attention vous serez filmés. Cette année le 7ème arrondissement occupe le terrain avec pas moins de six scènes extra longues, « Pitch Da Pixel », « One Night in the Jungle # 4 », « Roarin’Lyon »…

A cela s’ajoute la scène pop-rock sur l’Ile Barbe (MJC de Saint-Rambert), le « Media Gone et pas mort » de la place Ambroise Courtois (8ème arrondissement) sans oublier la bossa nova (Passerelle du collège), les fanfares du Jardin Villemanzy, l’Afrique du côté de la rue Leynaud, le Jazz place des Jacobins et le sympathique concert des agents de la ville de Lyon sur la place de la bourse. Bonne fête de la musique, mais n’oubliez surtout pas de consulter le programme sur www.fetedelamusique.lyon.fr, c’est une question de survie au beau milieu de cette offre pléthorique. A noter par ailleurs, que des établissements comme le Ninkasi-Kao ou le Sirius sont également de la partie.

Puisque nous en sommes à la Fête de la musique notons que les "Têtes raides" associés au "Collectif Sauvons la culture" lancent un cri d'alarme pour l'occasion. Hier dans l'Humanité, Christian Olivier et Grégoire Simon s'expliquaient sur l'appel que l'on peut lire en page 2 du quotidien. En voici le texte:

L’APPEL DES TÊTES RAIDES

« Pas de fête sans musique ! Pas de musique sans culture ! Pas de culture sans nous ! 21 juin BOUM !
La culture, c’est des centaines de métiers, des millions de spectateurs et d’acteurs culturels.
La culture, c’est un patrimoine à entretenir, à transmettre et à construire !
La culture, c’est l’histoire de chacun, l’apprentissage de la différence et de la diversité, la construction de la liberté individuelle au travers d’expériences multiples et polymorphes, individuelles et collectives !
La culture fait reculer la peur, l’ignorance et l’exclusion !
La culture est préalable à la récolte, elle nécessite de l’attention, de l’opiniâtreté, de la quotidienneté, de l’investissement, du professionnalisme.
Quand l’État fixe des critères économiques de résultat à la culture, il renie sa mission d’intérêt général et de service public pour lequel il est élu.
Nous, professionnels de la culture, affirmons que nous ne laisserons pas démanteler notre histoire, notre passion, notre avenir, et que comme la santé et l’éducation, c’est l’affaire et l’intérêt de tous.
La culture, c’est le relais indéfectible des idées, des luttes et des combats ! La culture nous lie et nous tient ! Ne laissons pas les chacals brouter nos idéaux !
Le 21 juin, nous occuperons un cinéma, un théâtre, une salle de danse, un monument du patrimoine, nous manifesterons spectaculairement notre soutien à tous les exclus de la liberté et des droits pour converger vers la Cartoucherie de Vincennes, lieu d’expression vivant de la culture et de la citoyenneté ! »

Lyon, le 21 juin 2008.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu