Avertir le modérateur

21/05/2010

Excellence

Tout ne va pas si mal que cela dans notre pays. Certains secteurs frisent même, si ce n’est la perfection, tout du moins la performance. Parmi ces pôles d’excellence on compte bien évidemment la police. Le rapport annuel de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS) qui honore, mais pour mieux les dénoncer les manquements des forces de l’ordre, l’explosion des gardes à vue, les fouilles à nu et autres injures et violences, ne s’y trompe donc pas. 

Victime de la qualité de son travail et de son indépendance, cette commission va passer à la trappe au profit d’un « Défenseur des Droits » qui fait déjà l’objet de critiques. Il faut dire que cette nouvelle structure, bien que pompeusement garantie par la constitution, n’aura que très rarement le loisir de pratiquer les investigations souhaitables. Au prétexte de la « Sécurité publique » ce Défenseur des droits ne devrait pas faire trop de zèle et stresser les forces de l’ordre.

Adieu saisines en augmentation record, adieu dénonciations des manquements graves de certains policiers, adieu mauvaises pratiques épinglées. En reprenant le flambeau de la CNDS on dit que ce « Défenseur des droits » pourrait avoir des allures de fossoyeurs. A nous d’être vigilants pour ne pas retrouver nos libertés au cimetière.

Lyon, le 21 mai 2010.

10/12/2009

Quick

justice.jpgIl y a quelques jours, comme chaque année, le Conseil Lyonnais pour le Respect des Droits (CLRD), une commission extra-municipale de la ville de Lyon, présentait à la presse son rapport annuel sur les « comparutions immédiates ». Sous l’aile protectrice du CLRD, est en effet organisé un efficace réseau d’observateurs bénévoles qui, selon des règles établies en commun, suivent les audiences de la 14ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Lyon haut lieu de cette justice que certains appellent « rapide » et que d’autres nomment « expéditive ».

Ce deuxième rapport d’une cinquantaine de pages analyse finement et avec honnêteté ces audiences concernant 565 prévenus. Si cette étude ne s’affiche pas comme « scientifique » elle n’en offre pas moins beaucoup d’éléments pour nous en dire plus sur cette forme de justice désormais étendue à un grand nombre d’infractions correctionnelles. Que nous dit ce rapport 2009 ? Tout d’abord que les peines de prison prononcées en 2008 sont plus élevées et se situent autour d’une moyenne de « 8 mois ferme ». Que les prévenus sont de plus en plus des personnes en situation de précarité ou de pauvreté. Que les violences conjugales et intra-familiales sont en hausse et que, malheureusement, les mesures alternatives à la prison « constituent toujours la portion congrue des décisions ». Les TIG représentant moins de 3% des peines prononcées. A ce propos le Conseil Lyonnais édite également une seconde brochure intitulée « Travail d’Intérêt Général, Mode d’Emploi », un document complet et efficace qui fait le point sur cette question.

Pour se procurer ces deux brochures et en savoir plus sur le CLRD écrire au 11, Rue Puits Gaillot, Lyon 1er arrondissement. Tel: 04 72 00 31 50 – Email : clrd@mairie-lyon.fr - Site: http://www.clrd.org

Lyon, le 10 décembre 2009.

26/06/2007

Conseil Lyonnais pour le Respect des Droits

medium_CLRD.2.gifHier en préambule du Conseil municipal, le Conseil lyonnais pour le respect des droits présentait, comme il le fait chaque année, son rapport d'activité.

Structure originale fédérant les associations qui interviennent sur le terrain des droits et des libertés, le Conseil lyonnais se veut à la fois une structure de veille et d'alerte auprès du Maire et des élus.
 
Des les premiers jours de son mandat, Gérard Collomb a souhaite que cette commission extra-municipale puisse travailler en autonomie. C'est la raison pour laquelle le Conseil est présidé par une personnalité indépendante, Maitre Alain Jakubowicz. Cheville ouvrière de l'adhésion de la ville de Lyon à la Charte européenne des droits de l'homme dans la ville, le Conseil lyonnais souhaite, comme la majorité municipale, faire de cette adhésion un moyen actif de défense des droits du citoyen.
 
Le Conseil lyonnais souhaiterait maintenant que l'expérience lyonnaise fasse école dans les autres communes de l'agglomération par l'affiliation à la Charte. C'est un des enjeux de la période qui s'ouvre. Le texte de la charte est accessible sur le site du CLRD. Une version audio sur un support CD est également disponible.

Lyon, le 26 juin 2007.

Les 37 associations membres du CLRD: ACAT, ADH, Agir ensemble pour les droits de l'homme, ALPIL, Amnesty International, ANVP, ARTAG, ASEPL, ATD Quart Monde, Barreau de Lyon, CLRD, CIMADE, CLAUDA, COSI, Croix Rouge Française, DiversCité, Enfance et Partage, FCPE69, Fédération des Centres sociaux, Fédération des Oeuvres Laiques du Rhone, Forum Refugiés, AFARA, GIHP, HIPPOCAMPE, IDHL, ISM Corum, L'Autre Cercle, Les Lyonnes,...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu