Avertir le modérateur

21/12/2009

Avis de débats

Acteurs de l'économie.jpgL’ENS lyon, le magazine « Acteurs de l’Economie » et RCF 88.4 Fm, organisent des conférences-débat début 2010 toutes consacrées à des thématiques actuelles et fondamentales. En voici la liste sachant qu’il est prudent de s’inscrire.

  • « Discrimination : comprendre hier pour mieux lutter aujourd’hui »

Avec Sam Braum, témoin de la Shoah - Louis Schweitzer, Président de la Hade - Olivier Faron, Directeur de l’ENS Lyon. Vendredi 8 janvier, 18h, ENS Lyon, 46 avenue d’Italie, Lyon 7ème Amphithéâtre Charles Mérieux. Inscription : gwormser@ens-lsh.fr

  • « Entreprendre : une idée de gauche ? »

Avec Manuel Valls, Député – Maire d’Evry – Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon, Gérard Debrinay, PDG d’Algoé.

Jeudi 4 Février, 18h, IAE de Lyon, Manufacture des Tabacs, Lyon 8ème

Inscription : http://iae.univ-lyon3.fr

  • « 2007-2010 : la démocratie a-t-elle changé en France ? »

Avec Jean-Jack Queyranne, Président de la région Rhône-Alpes, Olivier Mongin, Revue Esprit, Dominique Wolton, sociologue.

Lundi 8 février, 18h, IEP de Lyon, rue Richard Appleton, Lyon 7ème

Inscription : http://iep.univ-lyon2.fr/inscription

Cette série à venir fait suite à la conférence organisée le 3 décembre à l’IAE de Lyon sur le thème du PIB avec Dominique Meda, Bruno Lacroix et Catherine Mercier-Suissa dont le compte rendu est publié dans le numéro de Janvier 2010 d’Acteurs de l’Economie actuellement en vente (4,5 euros).

Lyon, le 21 décembre 2009.

30/09/2009

Si m’en croyez camarades…

Halde aux vieux!.jpgSi vous voulez avoir la nausée, lisez l’article de Mustapha Kessous dans le Monde du 24 septembre dernier. Il fait mal. Très mal. Il raconte le racisme ordinaire de la France d’aujourd’hui. Un racisme puant et auquel le qualificatif de franchouillard que souvent nous lui accolons est un doux euphémisme.

J’ai à l’esprit – et vous aussi certainement – d’autres exemples à ajouter à ceux, personnels et déjà trop nombreux, de «Monsieur Kessous» comme il a pris le parti de se présenter pour éviter, en disant son prénom, que ne se ferme une fois de plus la porte, et ce avant même qu’un regard soupçonneux ne vienne l’examiner au travers d’un judas. Le journaliste lyonnais du Monde termine son article en lettres lasses : «On dit de moi que je suis d’origine étrangère, un beur, une racaille, un islamiste, un délinquant, un sauvageon, un «beurgeois», un enfant issu de l’immigration… Mais jamais un Français, Français tout court».

Je vous avoue qu’à côté de cela, les âneries de la Halde - cette Haute Autorité chargée de lutter contre la discrimination - fustigeant les manuels scolaires parce qu’ils «véhiculent une image très négative des séniors», paraissent un brin dérisoire. D’autant que la HALDE appuie son éclatante démonstration sur ce beau poème de Ronsard «Mignonne allons voir si la rose» !... Les sages (?) de la HALDE ne contribuerait-ils pas eux aussi, par leur gâtisme intellectuel, à propager une image très négative de ceux que l’on appelle les séniors dans la novlangue?

Tout aussi tiédasse, la rédaction de l’une des questions soumises au vote des militants du PS le 1er octobre prochain à propos de la diversité. Pour contribuer «à une meilleure représentation des diversités de la société française», le rédacteur explique qu’il s’agit de viser «l’accès aux responsabilités de militants issus de l’immigration, d’ouvriers, d’agriculteurs, d’employés du secteur privé…». Mettre cela sous l’intitulé « diversité » c’est plutôt fadasse. À force de vouloir toujours faire une synthèse genre grand écart, on se déchire les membres ou on se noie dans le soap opéra. Quant à prendre les employés du secteur privé (contrairement à ce qu’affirme la vulgate droitière, ils sont nombreux au PS) comme mesure de la diversité !?...

L’autre soir, un camarade noir m’a demandé : «Et on en voit combien des comme moi aux manettes nationales de la République ou du PS ?». J’ai vraiment eu du mal à lui répondre que nous étions en train de changer. Il a maintenant quelques boucles blanches et serrées sur les tempes, c’est un sénior comme moi.

J’ai envie de pasticher le poète :

Donc, si m’en croyez, camarades

Tandis que les partis paradent

En leur plus triste forteresse,

Forcez, forcez notre demande :

Arrachons-les à leur prébende

Car les ans passent et le temps presse.

 

Jean-Paul Schmitt

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu