Avertir le modérateur

23/07/2010

D comme "Danse (biennale de la)"

D 3.jpg

L’entame de « Encore ! », l’édition 2010 de la Biennale de la Danse, pourrait apparaître à certains comme bien lointaine. Rien n’est pourtant plus trompeur car en levant le rideau le 9 septembre j’aime autant vous dire que d’ici quelques semaines de nombreux spectacles phares ne seront plus accessibles, la location menant actuellement bon train. C’est donc, avant de partir en congés que les plus prudents d’entre-vous auront la bonne idée de réserver leurs places pour ce qui sera la dernière Biennale imaginée par Guy Darmet son fondateur. En effet, en 2012 c’est Dominique Hervieu qui prendra la suite du pionner de la danse contemporaine à Lyon mais la future patronne de la Maison de la Danse nous revient d’ici là pour deux représentations de son « Porgy and Bess » proposé en 2008 à l’Opéra de Lyon.

Ballets de Monte-Carlo, Hofesh Shechter Company, Maguy Marin sur le départ du CCN de Rillieux-la-Pape, Trisha Brown Dance Compay, les danseurs du Tané theater Wuppertal chers à Pina Bausch, Tania Carvalho, Maria Angeles Gabaldon, Germaine Acogny, Bill T jones, Nasser Martin-Gousset, Maria Donata d’Urso, Mickaël Le Mer, sans oublier Ali Fekih, Denis Plassard, le Ballet Preljocaj, Nacera Belaza, seront jusqu’au 30 octobre sur les plus grandes scènes lyonnaises (Maison de la Danse, Opéra, TNP, Salle 3000…)

Ici à Lyon nous aurons également beaucoup de tendresse pour le retour de Käfig et de Mourad Merzouki, la recréation (de 2006) de « Balé de Rua » ainsi que pour la première en Europe de la cellule contemporaine du Ballet National Algérien (du 26 septembre au 2 octobre au Transbordeur).

Biennale danse.jpgDepuis le 26 mai on peut réserver à la Galerie des Terreaux (Lyon 1er), sur www.biennaledeladanse.com, au 04 27 46 65 65, à la Maison de la Danse (Lyon 8ème) et par correspondance jusqu’au 30 août au 3, rue du Président Edouard Herriot (BP 1137, 69203 Lyon Cedex 01).

Encore ! Encore ! Encore…

Hautes-Pyrénées, le 23 juillet 2010.

05/04/2010

Street day

155_220_StreetDay.jpg

C’est aujourd’hui, jour de Pâques, que le collectif l’Original concrétise son projet « Street Day » en clôture du Festival. La place des Terreaux sera donc dédiée, cet après-midi, de 16h00 à 19h00, à la culture Hip-Hop avec DJ Fly, Under Kontrol, Vice low et Raf et les célèbres Pockemon dont le formidable parcours fait l’objet d’une exposition à la Galerie des Terreaux. Cerise sur le gâteau de la Soul clôturera l’après-midi par un concert unique.

Sur les places Louis Pradel et de La Comédie (entre l’Opéra et l’Hôtel de Ville) les sports urbains seront également mis à l’honneur avec des démonstrations et des initiations de BMX, Roller et de Skate sans oublier la scène ouverte consacrée à la danse hip-hop. Village associatif, musique et danse envahissent donc cet après midi le quartier de l’hôtel de ville. L’ensemble est bien entendu gratuit.

Lyon, le 5 avril 2010.

24/08/2009

T comme « Trente »

thumb_T.jpgLa Maison de la danse fête ses trente ans soit douze ans au théâtre de la Croix Rousse et désormais dix-huit dans l’ex théâtre du huitième. Après une biennale 2008 d’une réussite exceptionnelle, pour ce trentième anniversaire Guy Darmet combine, fidèle à sa ligne, un programme 2009 qui mêle spectacles les plus populaires et artistes parfois plus difficiles d’accès. Il est donc temps de penser « abonnement » puisque certains spectacles risquent d’être rapidement « Sold out », je pense aux quatres jours du « Nederland Dans Theater », ou bien à la ruée que risque de provoquer « In the sky with Diamonds », une production brésilienne à partir des chansons des Beatles qui sera une première française.

Peut-être suis-je en définitive conservateur mais ce qu’il y a de plaisant dans la programmation de la Maison de la Danse c’est bien évidemment la possibilité de faire des découvertes mais aussi de retrouver régulièrement certains artistes. Cette année avec Antonio Gades, l’American Ballet Theatre, le retour de Blanche Neige d’Angelin Preljocaj, les danseurs et percussionnistes de Stomps, Mourad Merzouki qui va mixer, avec Käfig, hip-hop et capoeira, il devrait en avoir pour tous les goûts. Pour ce qui concerne les créations Abou Lagaa avec la Compagnie Baraka et Le Quatuor Debussy mériteront, en mars, le détour tout comme, dans un autre genre, « Système Castafiore » de Marcia Barcellos et Karl Biscuit.

  • > La Maison de la Danse, renseignements au 04 72 78 18 18, location au 04 72 78 18 18 et sur www.maisondeladanse.com

Lannemezan, le 24 août 2009

 

13/09/2008

Danse dense

danse.jpgContrairement à nombre de vins de nos vignobles, le millésime 2008 de la Biennale de la danse devrait être excellent. Depuis vendredi, avec la Compagnie Hallet Egayan, la noria des spectacles invités par Guy Darmet produit son effet et une très grande satisfaction dans le public. Evénement dans l’évènement les éditions Stéphane Bachès proposent cette semaine un ouvrage qui devrait faire date puisqu’il s’agit de nous présenter, pour la première fois, une histoire de la danse à Lyon intitulée « Un siècle de danse à Lyon ». Cette somme magnifiquement illustrée et savamment troussée est le fruit d’un travail de longue haleine de Florence Poudru une historienne et enseignante au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, auteur l’an passé d’une biographie de Serge Lifar aux Editions Hermann.

De Soyer de Tondeur, maître de ballet de l’Opéra à Mourad Merzouki en passant par les ballets russes, Ludmilla Tcherina qui regrette de ne pouvoir présenter, en 1959, « Les amants de Terriel » au Festival de Lyon-Charbonnières, tout y passe puisque Florence Poudru nous invite pas à pas à remonter le siècle avec ses crises, ses heures noires mais aussi de grands moments sans oublier l’étonnante épopée de la Maison de la Danse et de la biennale.

Béjart, Ailey, Martha Graham, Biagi, Kilina Cremona sans oublier Carolyn Carlson qui préface l’ouvrage, les grands noms de la danse contemporaine sont autant de repères d’exceptions dans ce « siècle de danse à Lyon » qui nous invite aussi à fixer les grandes étapes de la vie culturelle lyonnaise.

Pour l’heure, ceux « d’ici » pourront se procurer ce magnifique livre dans la sympathique librairie « Musicalame » de la rue Pizay et dans les points librairies des salles de spectacles de la biennale.

Ceux « d’ailleurs » mèneront la vie dure aux FNAC et autres VIRGIN pour exiger qu’ils passent commande auprès des Editions Stéphane Bachès situées au 15 bis, rue du Chariot d’Or, 69004 Lyon (www.editionstephanebaches.com).

J’oubliais, je suis certain que votre petite sœur et votre vieille tante, seront heureuses de découvrir ce « siècle de danse à Lyon » au pied du sapin de Noël mais achetez-le dès maintenant car il n’y en aura peut-être pas pour tout le monde.

Rappelons enfin que demain dimanche le défilé de la biennale aura lieu de 15h à 18h des Terreaux à Bellecour via la rue de la République.

Florence Poudru, « Un siècle de danse à Lyon », Editions Stéphane Bachès, 39 euros.

Lyon, le 13 septembre 2008.

20/10/2007

Karavel

medium_Karavel.jpgVous le savez peut-être, la Compagnie Käfig est en résidence à l’Espace Albert Camus de Bron depuis 2006. Cette résidence devrait déboucher en 2008 sur la création d’un nouveau lieu chorégraphique et en guise de « bande-annonce » Mourad Merzouki et sa compagnie de danse proposent dès demain « Karavel » un événement tourné vers la culture hip-hop avec ses spectacles de danse, du cinéma, des ateliers et Master Class mais aussi le 25 octobre le « Marathon de la danse » avec près de 1000 élèves des écoles de la commune.

Entre le 21 et 27 octobre, Bron devient donc le point de passage obligé de celles et ceux qui aiment non seulement Käfig mais aussi les cultures dites urbaines. Cela commence demain soir au cinéma « Les Alizés » avec la projection de « Du Lindy-Hop au Hip-Hop » film documentaire réalisé par la Compagnie de danse et « l’adapté » un spectacle chorégraphique de Käfig. Jusqu’au 27 octobre, « Karavel » présente la « Compagnie Tsaddé », « Olé Khamchanla », la « Compagnie Najib Guerfi » de Nouméa, la « Compagnie Melting Spot » de Villeneuve d’Asq, les Parisiens de la « Compagnie Shönen » et bien d’autres venus de l’agglomération lyonnaise, de Niort, Bastia, Saint-Etienne ainsi que de nombreux ateliers d’initiation à Bron et Lyon.

Pour ne rien rater de ce programme très dense se diriger vers www.kafig.com et pour réserver téléphoner au 04.72.14.63.40.

Lyon, le 20 octobre 2007.

02/09/2007

Danses

medium_Maison_de_la_danse.jpgPas de panique, c'est bien le grain de sel d'un incompétent que je compte vous livrer aujourd'hui. Je préfère donc la jouer modeste, manière de calmer ceux qui vont monter inéluctablement au créneau en les contraignant d'y réfléchir à deux fois avant de m'envoyer des mails ou commentaires incendiaires. Je veux donc vous parler de la saison 2007-2008 de la maison de la danse pour vous en dire par ailleurs le plus grand bien.

Je passe sur la création mondiale de "Kirikou et Karaba" qui va marquer l'essentiel de septembre et qui, espérons-le, pour le plus grand profit de Victor Bosch l'un de ses co-producteurs, va être le prélude à une belle aventure qui débutera quelques temps plus tard au Casino de Paris. Enchaînons directement sur "Sombrero" le dernier spectacle de Philippe Decouflé qui pour une grosse dizaine de représentations devrait enchanter et amuser un public lyonnais qui retrouvera pour l'occasion Christophe Salengro au sein d'un délirant spectacle mexicano-centré dont la musique est en partie signée, contre toute attente, Brian Eno. Avec Decouflé d'autres grosses pointures fréquenteront la maison de La Danse cette saison avec "L'American Dance Theater" d'Alvin Ailey, Maurice Béjart et le Ballet de Lausanne, les "Ballets Trockadero de Monte-Carlo" mais aussi "Dracula" la comédie musicale à succès venue du Québec.

Cette belle programmation qui combine têtes d'affiches et spectacles populaires propose aussi jusqu'en juin prochain des dizaines de rendez-vous avec des compagnies qui trouveront ainsi les moyens et l'occasion de proposer leur travail à un public qui fait confiance à Guy Darmet. Parmi tant d'autres et par ordre d'apparition au fil de la saison j'ai relevé "Myth" de Sidi Larbi Cherkaoui (4 représentations), Thierry Baë avec son complice le journaliste Denis Robert (3 représentations), les brésiliens de "La Sociedade Masculina" (5 représentations), Pockemon Crew en décembre, Käfig pour une seule représentation en février, Wim Vanderkeybus et son "Ultima Vez" sur des musiques d'Arno, Marc Ribot et David Byrne (3 représentations) sans oublier "Inbal Pinto Dance Company", Koen Augustijnen ou Emilio Calcagno.

Saison riche voire pléthorique, programmation variée et jamais sectaire, la saison 2007-2008 concoctée par Darmet devrait rencontrer un engouement réel. Ne pas s'interroger dès maintenant sur un abonnement c'est probablement s'interdire de pouvoir assister à certains spectacles dans quelques mois. Pour s'informer sur cette programmation impressionnante une adresse s'impose, www.maisondeladanse.com, et éventuellement le 04 72 78 18 00 pour la location. 

Lyon, le 1er septembre 2007.

02/06/2007

Océan Cité, place des Terreaux

medium_Ocean_cité.2.jpgLe 19 mai dernier, je vous invitais, si vous aviez des envies d’immobilité, à contacter la Compagnie de danse Pierre Deloche qui « recrutait » alors des lyonnais capables de se tenir immobiles. Aujourd’hui de 15h00 à 19h00, place des Terreaux, cet « Océan Cité » sous titré « la poésie du simple » va nous être proposé en taille XXL.

500 participants, 10 danseurs professionnels, 5 compositeurs venant des quatre coins d’Europe (Magdalena Dlugosz pour la Pologne, J. Harrison pour le Royaume-Uni, James Giroudon et Jean François Estager pour la France) vont, sous la houlette de Pierre Deloche, initier un spectacle mettant en scène l’immobilité. Cette septième création civile de la Compagnie Pierre Deloche sera à coup sûr un grand moment de co-création artistique.

Rendez-vous donc place des Terreaux aujourd’hui entre 15h00 et 19h00. Les absents pourront toujours se rattraper en allant le 12 août prochain à Londres (Trafalgar Square) et le 20 octobre à Cracovie.

Lyon, le 2 juin 2007.

07:00 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ocean, cité, deloche, danse, londres, trafalgar, square | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/05/2007

Devenez immobiles

medium_Ocean_cité.jpgPierre Deloche, chorégraphe basé dans le 7ème arrondissement est non seulement un être exquis mais un homme qui excelle dans le défi. Ce danseur formé auprès de Merce Cunningham mais aussi du musicien John Cage est en passe de créer sa 7ème création civile, place des terreaux, le 2 juin prochain. Intitulé « Océan Cité » ce spectacle gratuit qui regroupera quelques 500 personnes parmi les habitants de notre agglomération se veut « une immobilité sociale ». Si vous souhaitez de manière active participer à cette immobilité, il est nécessaire de tester vos compétences. Vous allez me dire que je me réveille un peu tard puisque deux dates de ce casting de l’immobile sont déjà passées cela étant vous pouvez toujours vous rendre, pour convaincre Pierre Deloche de vos qualités :

Le mercredi 23 mai, 19h00 - 20h30, montée de la Grande Côte.

Le samedi 26 mai,    11h00 - 12h00, Esplanade de la Mairie de Bron.

Le mercredi 30 mai,  19h00 - 20h30, Grande cour de la Cité Jardin, Gerland.

Le vendredi 1er juin,  19h30 - 21h00, Place des Terreaux.
 

Je reviendrais prochainement sur cet « Océan Cité » du 2 juin.

En attendant si l’envie d’immobilité vous prenait, rendez-vous sur www.deloche-danse.com.
 

Lyon, le 19 mai 2007.

11:00 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : deloche, danse, ocean, cité, casting, culture, lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu