Avertir le modérateur

19/10/2010

Ramassée

rama-yade.jpgLes défenseurs du sarkozyme, en ces temps difficiles pour le pouvoir, sont de plus en plus rares au somme de l'Etat : Frédéric Lefebvre, preuve vivante qu'on peut partir de rien pour arriver nulle part, Dominique Paillé, persuadé que derrière chaque journaliste se cache un bolchévique sanguinaire, et Xavier Bertrand, camelot patte-pelu d'un roi nu, ont cessé d'être audibles, si on peut croire qu'ils l'aient été un jour, exception faite bien sûr des électeurs fascistes inquiets de leur dérive droitière.

A l'occasion de l'émission "A vous de juger", présentée par la suave Arlette Chabot, flanquée du sémillant Nicolas Beytout, journaliste qui partage sa vie entre la rédaction des Echos et le comité d'éthique du MEDEF - nous voilà rassurés pour la moralisation du capitalisme et du journalisme réunis !- et Alain Duhamel, dernier journaliste vivant avec Jean Daniel à avoir chroniqué tous les présidents de la Veme République, le sarkozysme a envoyé Rama Yade au front défendre les retraites, l'identité nationale, le bessonisme, la brasse coulée et l'athlétisme en salle.

Mac-Mahon, s'il était encore en vie et Danièle Gilbert, si elle était encore à l'antenne, seraient en droit de déposer plainte pour plagiat, tant la kyrielle de banalités creuses et de conneries cyclopéennes déversées par Rama Yade atteignit un niveau inédit à la télévision depuis Jean-Pierre Raffarin en campagne référendaire, lui ouvrant ainsi séance tenante la route fleurie du Guinness Book des records et par voie de conséquence, celle de l'Académie Française, si Héléne Carrère d'Encausse, ce jeune bourgeon libertaire, daigne casser sa pipe immortelle un jour.

Subsidiairement en auto-promotion de sa Lettre à la jeunesse qui rendra nécessairement jaloux, de là où ils sont, Pierre-Mendès France et Albert Camus, Rama Yade est venue expliquer combien le sarkozysme, et bien, c'était les "Bisounours", "l'île aux enfants", "Oui-Oui et les lapins roses", "Mary Poppins"... L'occasion d'entrevoir le monde potemkinisé de Rama Yade : l'UMP incarne vous l'aurez compris, la défense des libertés, des droits de l'homme, et, n'ayons pas peur des mots, de la femme, le sens du dialogue, le compromis tandis que le vilain, le méchant PS incite la jeunesse à casser et que dans le même temps Europe Écologie deale du cannabis bio à la sortie des collèges.

Lire la suite

10/05/2010

La crise en crissant

528071960.gifAprès le discret séminaire gouvernemental de la semaine passée, on peut dire que la Grèce s’est définitivement invitée dans la politique française même si, vous l’avez tous compris, la rigueur est en aucune façon à l’ordre du jour dans ce pays, pas plus d’ailleurs que l’austérité. Ce qu’est entrain de fourbir l’Elysée n’a vraiment pas de nom mais soyez certain que, comme tous les coups portés, cela laissera des traces. En effet en voulant situer illico le déficit public à 8% cette année, 4.6% du PIB en 2012 et définitivement moins de 3% par la suite, le fumet de la soupe à la grimace des deux « tord-boyaux » de Matignon et l’Elysée à des allures d’austérité mais que l’on se taise. Que l’on se fiche dans le crâne qu’il n’y aura jamais, au grand jamais, d’austérité et de rigueur sous Sarko Ier. Même si Fillon a déclaré en 2007 que l’Etat était en faillite les baffes que les Français vont encaisser dès le prochain budget ne seront présentées que comme de simples efforts, de petits soufflets. Bien entendu rien n’est plus manipulateur. L’attaque va être rude et injuste. De Lagarde à Jouyet, la galaxie Sarko se prépare à l’offensive généralisée et comme toujours, en pareilles circonstances, la lumière provient des « sources gouvernementales » et jamais des ministres. Dans Le Figaro du 7 mai, l’une d’entre-elle mérite méditation sur la nature de l’attaque qui se prépare, la fameuse source indiquant que « Très peu de gens sont énormément taxés alors que beaucoup ne le sont pas du tout. Il y a sûrement un moyen de rééquilibrer tout ça. » Alors si vous estimez faire partie de ceux qui pourraient se sentir que peu taxés, je ne peux que vous remercier par avance pour votre contribution à ce rééquilibrage imaginé par l’Elysée, Matignon et Bercy.

Quitte à avoir des idées noires et peut-être même des envies peu recommandables de violence, je vous conseille la lecture de polars. Cela tombe bien puisque « Quai du Polar » invite deux auteurs dans les prochains jours.

> Rencontre avec DOA auteur entre autres de Citoyens clandestins (Gallimard) et de Fous d’avril, lauréat du prix Quai du Polar 2005

Mercredi 12 mai à 19h

Librairie Grand Guignol. 91, montée de la Grande Côte, Lyon 1er.

> A l’occasion de la sortie de Résurgences (Au diable vauvert)

Rencontre avec Ayerdhal

Jeudi 20 mai à 19h

Librairie Passages. 11, rue de Brest, Lyon 1er.

Réservations conseillées : 04 72 56 34 84

Lyon, le 10 mai 2010.

02/10/2008

Best of

Deplacement%20a%20la%20canne.jpgIgnares de tous les pays, consultez-les. Il y a quelques temps le site l’Express.fr avait la bonne idée de compiler, alors que la crise financière commençait à battre son plein, quelques-unes des déclarations des « meilleurs experts » de la planète. Cette terrible compilation n’exige pas vraiment de commentaires. Par ordre d’entrée en scène voici donc dans la famille « Les aveugles », Alan Greenspan, Dominique Strauss-Kahn, Henry Paulson et Christine Lagarde.
Dans la famille des « visionnaires », selon la terminologie de l’Express.fr, Jacques Attali, George Soros, Jean-Claude Trichet.
Heureux les pauvres d’esprit que nous sommes …

"Voyons d'abord les aveugles

 

  • Alan Greenspan, AVEUGLE

1er octobre 2007
« Est-ce que cette crise d’août septembre est sur le point de s’achever ? peut-être…. »

15 septembre 2008
« Je n'ai rien vu de pareil et ce n'est pas encore fini et cela prendra encore du temps. Il s’agit d’un événement qui se produit une fois tous les cinquante ans, probablement une fois par siècle »

  • Dominique Strauss-Kahn, AVEUGLE

1er octobre 2007
« La crise financière ne devrait pas avoir d’effets dramatiques sur la croissance mondiale3. La situation est maintenant sous contrôle »

16 septembre 2008-09-21
« Nous sommes face à une crise financière jamais vue. Certaines parties du monde sont plus ou moins touchées, mais le ralentissement est général. Toute l’économie mondiale va ralentir d’un demi-point à 2 points »

  • Henry Paulson, AVEUGLE

Septembre 2007
« Nous commençons à voir des signes encourageants. Cela va prendre du temps pour que les ajustements en cours fonctionnent, mais pour moi, la force sous-jacente de l’économie devrait permettre une poursuite de la croissance »

Septembre 2008
« Il nous faudra aller bien au-delà de fin 2008 pour surmonter les problèmes de l’immobilier. La principale question est celle de savoir quand la plus grande partie de la correction de l’immobilier sera derrière nous car jusqu’à ce que nous le sachions nous allons continuer à connaître une instabilité dans nos marchés des capitaux »

  • Christine Lagarde, AVEUGLE

Septembre 2007
« La crise n’est pas un krach. Il s’agit d’une correction financière, certes brutale mais prévisible. L’économie réelle a ses fondamentaux bien orientés »

Septembre 2008
« Ce qui s’est passé sur le marché américain est une combinaison de plusieurs éléments qui ne se sont jamais vus au cours des 50 dernières années. Cela va forcement entraîner des conséquences »

Maintenant les visionnaires...

  • Jacques Attali, VISIONNAIRE

Décembre 2007
« Si les banquiers continuent à paniquer, nous risquons une crise de 1929. En quelques mois, nous sommes passés d’une économie de l’euphorie à une économie de panique et c’est cela qui risque de provoquer une récession »
Août 2008
« C’est un tsunami qui approche. Certains espèrent qu’il passera au large sans affecter l’économie réelle, mais on voit déjà aux États-Unis et en Europe, que nous aurons une croissance zéro en 2009. En espérant que cela ne soit pas pire »

  • George Soros, VISIONNAIRE

Avril 2008
« Ils assurent qu’il va y avoir une reprise dans la seconde partie de l’année. Je ne peux pas le croire. C’est une crise qui trouve son origine dans la croyance, fausse, que les marchés corrigent aux mêmes leurs erreurs. Cela va prendre beaucoup de temps avant que tous les effets du déclin immobilier se fassent sentir »

Septembre 2008
« Il ne faut pas se bercer d'illusions. La récession aux Etats-Unis est inévitable, même si elle arrive plus lentement qu'attendu. Tous les effets de la crise financière ne se sont pas encore fait sentir »

  • Jean Claude Trichet, VISIONNAIRE

Septembre 2007
« Il y a un risque de contagion à l’économie réelle aux Etats-Unis de la crise des subprimes. Nous devons suivre très attentivement ce qui va se passer. Il ne peut-être question de complaisance »

Septembre 2008
« Actuellement il n’y a aucune place pour la complaisance, mais il faut être en alerte permanente » "

Lyon, le 2 octobre 2008.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu