Avertir le modérateur

01/09/2010

Catalogne

Catalogne.jpgMon ami Philippe Dibilio a décidé pour cette saison de prendre un peu de distance avec « De Lyon et d’ailleurs » afin de se consacrer à des travaux plus personnels. Que Claude Puel, l’entraineur de l’Olympique lyonnais se rassure donc, il n’aura plus à subir les foudres souvent méritées de Philippe. Si Philippe Dibilio dispose toujours de son rond de serviette sur ce blog et donc de la possibilité de nous donner son grain de sel quand il en ressentira le besoin. Dès demain, son successeur, Stéphane Nivet, nous livrera chaque semaine un billet que l’on souhaitera aussi fougueux que ceux de l’ami Dibilio et les quelques repères biographiques relatifs à Stéphane devraient vous mettre l'eau à la bouche.

En attendant, on me signale que vendredi et samedi prochain la place de la République devrait présenter un sympathique petit air catalan et donc prolonger notre goût pour les vacances. En effet, les 3 et 4 septembre l’ « Agencia Catalana de Turismo » va investir le cœur de Lyon pour y présenter son potentiel touristique par le biais de toute une série d’animations justifiées par le lancement de l’année de la Catalogne en France (2010-2011).

Les autorités catalanes vont donc proposer aux lyonnais autour d’un petit village des envies de Val d’Aran, de Barcelone ou de la Costa Brava. Monuments en miniature, ateliers pour les enfants, danses et chansons seront au menu de ces deux journées avec le concours de la Ville de Lyon et de la Région Rhône-Alpes.

> Envie de Catalogne, Lyon, 3 et 4 septembre 2010, place de la République, 1er arrondissement

Renseignements sur www.enviedecatalogne.fr

Lyon, le 1er septembre 2010.

00:10 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : catalogne, lyon, tourisme, barcelone, catalan | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/04/2010

Thyssen

margit_thyssen.jpgC’est bête mais c’est ainsi. Cela me fait toujours bizarre d’aller faire mon petit tour au Musée Thyssen-Bornemisza qui porte le nom de la collection acquise à la famille en question par l’Etat Espagnol au début des années quatre-vingt-dix. C’est d’autant plus bête qu’en 2004, Carmen, la veuve de Hans Heinrich Von Thyssen a permis la dotation de 200 œuvres supplémentaires faisant, il faut bien le dire, du Palais de Villahermosa un des plus épatant musée d’Europe. Gauguin, Dürer, Holbein, Canaletto sont quelques unes des super-stars d’une collection accumulée par la famille Thyssen jusqu’à la disparition de Hans Heinrich à San Feliu en Catalogne.

Bien entendu le truc qui choque et qui peut fâcher est lié à la très forte implication des Thyssen dans la montée du nazisme au point de participer très activement à son financement et donc à son armement. Cerise sur le gâteau, si la famille Thyssen a toujours démontré un talent évident pour constituer des collections allant du XVème siècle au Pop Art, Fritz Thyssen en créant l’Union Banking Corporation, outil de gestion des investissements de la famille en Amérique, a montré également une redoutable capacité à dénicher les talents, en particulier en plaçant à la tête de la structure américaine de la famille un certain Prescott Bush, père et grand-père des deux George.

Pour revenir à ce musée, pas d’odeur de souffre mais un vrai plaisir des œuvres et des lieux sans oublier la fort sympathique cafétéria dont la terrasse est un plaisir réel dès que le soleil est de la partie. Pour compléter la journée une petite visite à la gare d’Atocha s’impose, le détour par le proche Musée Reina Sofia étant pour demain. Je profite de Madrid mais pense à vous.

Madrid, le 14 avril 2010.

Photo: DR

10/11/2009

L’Europe des métropoles

seapflags.jpgCe soir, en route pour Barcelone, pour participer en compagnie du Directeur de l’Agence d’Urbanisme, au séminaire sur les modèles de gouvernance métropolitaine en Europe. Chacun le sait cette question se pose sur l’ensemble du vieux continent et même si dans la funeste réforme territoriale imaginée par Nicolas Sarkozy cette question est le cadet des soucis des autorités gouvernementales françaises, constatons qu’à partir de demain à Barcelone, universitaires et élus venus de Catalogne, Londres, Paris, Turin et d’ailleurs s’efforceront, en partageant leurs analyses et expériences, d’étudier les points majeurs concernant les phénomènes de métropolisations sous les aspects institutionnels, économiques, d’aménagement et culturels.

Il s’agira pour nous, en décrivant l’obscur maquis institutionnel français d’expliquer à nos collègues européens en quoi la nouvelle aventure métropolitaine que nous initions, ici à Lyon, avec St-Etienne, le Nord Isère et le Pays Viennois, a vocation à changer la donne pour que L’Euro métropole lyonnaise se hisse au bon niveau en Europe. En effet, cet ensemble métropolitain que nous souhaitons multipolaire, se situe, pour l’heure, bien en deçà des grandes métropoles comme Barcelone, Manchester, Milan ou Francfort. Pourtant avec ses presque 3 millions d’habitants, dotée d’une armature urbaine forte, l’Euro Métropole lyonnaise peut légitimement prétendre intégrer le « club » des grands ensembles métropolitains dont les leaders sont Barcelone (4,8 millions d’habitants), Milan (3,9), Manchester (2,5) ou Francfort (2,5). Face à ces enjeux qui ne sont, loin s’en faut, pas uniquement démographiques, sur les plans de la cohérence de nos territoires, des facteurs aussi importants que le dynamisme économique et une culture partagée en matière de développement durable et d’aménagement, Lyon avec sa région urbaine a vocation à relever le défi métropolitain.

En attendant, pour notre territoire qui, je le rappelle est constitué de plus de 800 communes, 60 intercommunalités, 13 autorités organisatrices de transports et sur 6 départements, l’heure n’est pas à se lamenter sur l’existence des mille-feuilles à la française. Notre volonté de construire cette métropole multipolaire est bien plus forte que les résistances générées par ces découpages institutionnels. C’est ce que nous tenterons d’expliquer ces jours-ci à Barcelone en faisant valoir les premières pistes de nos réflexions communes.

Lyon, le 10 novembre 2009.

Photo: DR

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu