Avertir le modérateur

04/05/2007

Le vote de Mgr Barbarin

medium_Mgr_Barbarin.jpgAprès avoir annexé Jaurès, Blum, quasiment François Mitterrand et même Guy Mocquet, on sait que Nicolas Sarkozy s’est autorisé, il y a quelques temps, à évoquer lourdement le Pape Jean-Paul II. Chacun, et en particulier les croyants, jugeront si le bilan gouvernemental de Nicolas Sarkozy est en conformité avec la foi catholique. En ce qui me concerne, n’ayant aucune qualité à faire valoir dans ce domaine, je préfère ne pas me mêler de cette question même si cette confusion, cette récupération comme l’explique la revue Golias, peut laisser interrogatif et perplexe dans le cadre d’un débat présidentiel.

Monseigneur Barbarin, quant à lui, même s’il semble nettement plus qualifié que Sarkozy pour ce qui relève de la foi, vient de s’inviter contre toute attente dans le débat présidentiel. Dans un article à paraître demain dans " Familles chrétiennes ", il donne aux catholiques ce qu’il estime être d’utiles recommandations en expliquant que " si les deux candidats soutiennent une mesure contre laquelle ma conscience se révolte, je peux poser l’acte politique de ne pas voter ou de voter blanc. "

Cette formule de l’archevêque de Lyon est en vérité tout sauf anodine. Si l’on en croit l’AFP, dans le même numéro de " Familles chrétiennes " Philippe Barbarin explique " qu’un chrétien pose un acte devant Dieu en votant " et que celui-ci ne doit pas " favoriser l’avortement ou l’euthanasie, le mariage homosexuel, le rejet des immigrés ". Interrogé sur le 2ème tour de l’élection présidentielle, Mgr Barbarin précise même que " lorsque le Christ nous jugera au dernier jour, il nous demandera des comptes. Pourquoi as-tu voté pour tel ou tel candidat ? As-tu vraiment fait ton choix devant Dieu ou en fonction de tes petits intérêts personnels ? "

Sans vouloir faire le malin mais à la simple lecture du Pacte présidentiel de Ségolène Royal, je peux m’autoriser à penser que Mgr Barbarin n’apportera pas sa voix à la candidate. Reste le cas Sarkozy. Pour ce qui concerne le candidat de l’UMP tout est manifestement " jouable " si je considère les critères mis en avant par le Prélat des Gaules. Une inconnue subsiste tout de même, la question de l’immigration. Encore faudrait-il que Philippe Barbarin nous précise la manière dont il évalue la politique de l’ancien Ministre de l’Intérieur mais aussi qu’il puisse formuler un point de vue sur le programme de Sarkozy en la matière, " Ministère de l’immigration et de l’Identité Nationale " compris. Mais cela les lecteurs du " Familles Chrétiennes " qui paraîtra la veille du scrutin, n’auront pas la chance de le savoir.

03/12/2006

Rome objet de notre ressentiment

medium_telethon.jpgLa polémique entretenue par l’Eglise Catholique a quelques encablures du prochain Téléthon monte en puissance. Lancée il y a quelques semaines du côté du Var par quelques catholiques, habitués du genre, force est de constater que l’offensive actuelle est désormais entre les mains expertes de dignitaires qui relaient avec plus ou moins de précautions un combat initié par les réseaux traditionalistes influencés par l’extrême droite catholique.

Si dans cette polémique dont les enjeux sont décisifs au sein de l’Eglise s’exprime l’essentiel du nuancier et des lobbys qui constituent la galaxie catholique, pour nous lyonnais les propos de Monseigneur Barbarin confirment une véritable inclinaison du prélat des gaules pour une certaine radicalité dogmatique.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu