Avertir le modérateur

10/11/2008

Novembre

En ce mois de novembre des centaines de concerts sont annoncés mais en vérité peu de rendez-vous s’imposent. Déjà pointé ici, le concert de Lavilliers de samedi soir à l’Auditorium était, alors que nous sommes déjà le 10, la première date notoire à se mettre sous la dent. Celles et ceux qui avaient assisté au concert du stéphanois à domicile il y a quelques semaines de cela devant attendre le 11 pour aller du côté du Ninkasi-Kao voir le mythique Afrika Bambaata. Plus indispensable, vendredi prochain, Alain Bashung se produit à la Bourse du Travail. Entre ceux qui étaient en juin dernier à l’auditorium et qui voudront revoir l’Alsacien et ceux, encore furax, qui n’avaient pu à l’époque bénéficier de places, la bagarre risque d’être sévère. Bonne chance aux uns comme aux autres.

Passant sur les Hootier (Transbordeur le 18) et Astonvilla (La Tannerie de Bourg-en- Bresse, le 21 et gratuit), je vous conseille le lendemain de prendre la route de Saint-Etienne pour assister au « fil » à un concert des toujours toniques BellRays accompagnés de Second Sex et de Coming Soon en première partie pour le prix très démocratique de 15 euros. Les oreilles encore bourdonnantes c’est au Ninkasi-Kao qu’il conviendra d’être le lendemain pour des Herman Düne forts de leur excellent album « Next Year in Zion » invités du Festival Just Rock ? des stackanovistes Mediatone. Le 26, le Transbordeur sera très certainement blindé pour le retour d’Arthur H mais le véritable évènement de la fin novembre se déroulera à l’amphi de l’Opéra avec trois concerts autour du contrebassiste Henri Texier les 27, 28 et 29 ce dernier bénéficiant de la venue d’Aldo Romano. Notons au passage que le 28 La Plateforme accueillera l’un des derniers « Echo Sonore » de l’année avec Ratapat et le 29, les nombreux fans lyonnais de Kent vont se ruer aux Abattoirs de Bourgoin.

Lyon, le 8 novembre 2008.

28/09/2008

Cash-cash

Les temps sont difficiles, non seulement pour les cafés et restaurants, mais aussi pour le spectacle. En fondant, le pouvoir d’achat provoque des difficultés pour les nombreuses salles qui accueillent des concerts. Les locations sont essoufflées, les annulations nombreuses, les salles rarement bondées. Comme à mon habitude, je vous suggère quelques concerts pour cet automne en sachant que dans la plupart des cas c’est votre portefeuille qui aura le dernier mot.

  • . 13 octobre, l’épatante Suzanne Vega passe par la salle Molière (1er arrondissement) dans le cadre de sa tournée unplugged. Une occasion rare de retrouver la talentueuse américaine.
  • . 28 octobre, le jazz fait son retour à l’auditorium (3ème arrondissement) avec le soutien de « Jazz à Vienne ». Le trio de Joshua Redman est une excellente entrée en matière sachant que Liz Mc Comb se produira en décembre pour trois dates avec l’Orchestre National de Lyon.
  • . 8 novembre, toujours à l’auditorium, Bernard Lavilliers fait étape à Lyon et ce concert très attendu devrait ravir les fans du stéphanois et convaincre les autres que Lavilliers sur scène est toujours un plaisir renouvelé.
  • . 14 novembre, après son magnifique concert à l’auditorium au printemps dernier, Alain Bashung nous revient, cette fois là à la Bourse du Travail (3ème arrondissement), avec la tournée « Bleu Pétrole ». A ne pas rater.

D’ici quelques jours je reviendrais sur l’activité de Mediatone qui programme au Ninkasi Kao un étonnant rendez-vous autour de leur groupe fétiche Fake Oddity mais aussi sur la programmation cousue-main de la formidable Epicerie Moderne de Feyzin.

Puisque j’évoquais les douleurs de votre porte-feuille, sachez que cette saison, à des dates encore nomades, Sir Pal McCartney et Metallica se produiront à la Halle Tony Garnier. En attendant d’en savoir plus, il convient de faire des économies.

Lyon, le 28 septembre 2008.

02/06/2008

Formidable

1896805672.jpgJack Lang est formidable. En début de semaine passée, interrogé sur la Palme d’or Cannoise de Laurent Cantet, c'est-à-dire le film « Entre les murs » qu’il n’avait pas vu, il a tout de même expliqué que c’était une pierre dans le jardin de Darcos.
 
Jack Lang est tout aussi formidable quand dans une interview donnée à « Voxpop » il conclue en disant, « Ce n’est pas à moi de le dire, mais j’entends parfois de la bouche même de certains artistes, que l’on me regrette ! »
 
Jack Lang est encore plus formidable quand au cours du même entretien il dit, « Je crois avoir contribué à faire reconnaître une véritable culture techno dans ce pays. Je me suis engagé pour le rock, le rap, le raï » ou bien « Si NTM a été incorporé dans la vie artistique de ce pays, j’y suis un peu pour quelque chose ».
 
Cela étant « Voxpop » renoue avec ces longues interviews pratiquées jadis par les Inrockuptibles (le mensuel). Ce n’est pas plus mal et Jack Lang est vraiment un bon client. Je vous engage donc à lire la dizaine de pages en question. C’est sympathique et intéressant. Vous y apprendrez que Bernard Lavilliers venait souvent prendre un pot au Ministère, que Jack aime les interdits et plus sérieusement des réflexions judicieuses sur Malraux, l’art, la culture et la gauche. Bien que parfois trop formidable, on l’aime bien ce Jack Lang !
« Voxpop », n°4, mai - juin 2008, 5 euros en kiosques.

Lyon, le 2 juin 2008

00:25 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jack lang, culture, ntm, techno, bernard lavilliers | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu