Avertir le modérateur

17/07/2007

Le cas Dati

medium_rachida-dati-2.jpgY a t il un cas Dati? Depuis quelques jours, alors que la mollesse estivale s'installe peu à peu, la Ministre de la Justice, Rachida Dati, est au centre des interrogations les plus incongrues et parfois les plus glauques. Hier, Dominique Sopo de SOS Racisme montait au créneau dans Libération pour dénoncer l'acharnement dont serait victime la Ministre. Aujourd'hui c'est Patrick Gaubert, le patron de la Licra, qui s'y colle.

Une fois dit que Rachida Dati mérite, comme l'un de ses prédécesseurs Dominique Perben, de recevoir quelques volées de bois vert, tant sa politique en matière de justice et de dérive sécuritaire est à combattre, force est de constater que les attaques qui fusent aujourd'hui en direction de Dati relèvent d'autre chose.

Je veux bien admettre que l'arrogance de la Ministre Dati puisse  être pour beaucoup dans cette offensive. Dati fait des jaloux à l'UMP, c'est un fait. Bonne Sakozyste, Rachida Dati incarne d'une certaine façon le meilleur du pire dans le cours actuel des choses. Si telle était la raison invoquée, on ne peut s'expliquer pourquoi le sinistre Hortefeux échapperait quant à lui à de virulentes critiques. Vous l'avez compris l'explication se situe ailleurs.

On reproche à Dati d'être "caractérielle" suite aux démissions en chaîne qui viennent de frapper son cabinet. C'est bien connu en politique les femmes sont toujours "caractérielles" alors que les hommes "ont de la personnalité". Ce genre d'attaques est un classique du genre à gauche comme à droite, Edith Cresson, Ségolène Royal, Martine Aubry et quelques autres pourraient en témoigner. Dati est peut-être insupportable mais après tout nul n'est obligé d'aller bosser avec elle qui plus est pour mettre une politique aussi néfaste en place.

Dati doit aussi assumer les agissements de certains membres de sa famille, Ségolène Royal a également connu ce type d'attaques. Celle qui nous impose aujourd'hui sa scandaleuse loi sur la récidive devrait être disqualifiée par le simple fait que l'un de ses frères serait en passe de subir les conséquences de cette loi une fois le jugement du tribunal de Nancy, le concernant, prononcé. On cauchemarde.

Je passe bien entendu sur le fait que certaines bonnes âmes sont allées vérifier que les diplômes de Rachida Dati n'étaient pas des faux, pour attaquer le vif du sujet. Convenons-en entre nous, le fait que Madame Dati se prénomme Rachida n'est pas un détail dans cette affaire. Ambitieuse, arrogante, méprisante Rachida Dati semble donc avoir toutes les qualités pour faire de la politique du côté de chez Sarko, le seul hic c'est que le Président de la République en mettant essentiellement en avant ses origines et son parcours pour la sélectionner dans son casting gouvernemental a mis la native de Saône-et-Loire dans de sales draps, et ce n'est manifestement qu'un début. Une pareille mésaventure ne serait jamais arrivée à Michelle Alliot-Marie, vous comprenez pourquoi.

Il suffit de relire certains passages du bouquin d'Azouz Begag pour se convaincre qu'il est difficile de faire de la politique à droite quand on représente cette composante que l'on appelle curieusement "diversité". Begag et Dati ne sont en rien comparables mais ils partagent en commun des éléments que certains jugent comme rédhibitoires.

Rachida Dati est Ministre pour mettre en place une politique qui n'est en vérité pas si éloignée que cela de celle de Le Pen. C'est ici que se situe pour nous le problème. Le fait que ses origines ne correspondent pas aux standards traditionnels du cheptel Umpiste c'est un autre problème qui nous concerne tout autant.

Lyon, 17 juillet 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu