Avertir le modérateur

04/11/2010

Grenouilles de marigots

6551-ehlkxyjcx3hr8e4c1w5p.gifAlors que Christine Boutin, la présidente du Parti chrétien-démocrate, annonce sa vraisemblable candidature à l’élection présidentielle de 2012 et que le député UMP Christian Vanneste refait parler de lui en prônant une alliance avec le F.N., les milieux catholiques radicaux qui croisent au large des eaux territoriales mais néanmoins troubles de la droite et de l’extrême-droite annoncent la couleur.

Ce week end à Lyon, lors du Congrès d’un cercle catholique qui avait invité l’incontournable Vanneste, Lemoine le maire UMP de Montfermeil, quelques anciens députés UMP mais aussi Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, on a annoncé la constitution de « Audace 2012 » une structure qui ambitionne, dans la perspective de la prochaine présidentielle, de fédérer tout ce que le monde chrétien compte comme associations réactionnaires. L’objectif de cette côterie née dans l’aile ultra-droite de l’UMP est pour le moins claire. Il s’agit de peser sur les candidats en les sommant de prendre position sur quelques-unes des thématiques chères tout à la fois à l’UMP et au Front National.

Le président de cet « Audace 2012 » n’est autre que François Billot de Lochner le patron de la fédération UMP des métiers de la banque et à ses heures perdues un auteur émérite puisqu’il a commis le bouquin, « L’affaire Vanneste, la mise à mort de la liberté d’opinion ».

Mettre au pied du mur les candidats est donc au centre des préoccupations de « Audace 2012 » pour, explique son fondateur, « inviter les candidats à l’Elysée à adopter des positions claires sur les valeurs qui nous paraissent éssentielles », traduisez l’avortement, la famille fondée sur le mariage et ce que « Audace » nomme la liberté de conscience. Ces petites manœuvres qui concernent pour l’heure essentiellement la pataugeoire de l’aile la plus conservatrice du catholicisme n’en est pas moins inquiétante car jusqu’ici ce type d’agitation provenait essentiellement des rangs du F.N. et de ses associations satellites. Aujourd’hui, c’est du sein même de la majorité qu’émerge ce genre de propos. Aux uns comme aux autres, à l’UMP et au pouvoir, de nous indiquer leur façon de se situer face aux grenouilles qui s’égosillent dans le marigot et si, dans le même temps, l’église avait quelque courage pour nous indiquer son sentiment, la chose ne serait pas inutile.

Lyon, le 4 novembre 2010

Photo:DR

10/10/2010

Amis catholiques

sarko.jpgAmis catholiques, c’est aujourd’hui dimanche et permettez-moi de vous interroger sur la façon dont le président s’intéresse à nouveau à vous. Mes Amis, je me demande donc quel effet cela peut bien faire que celui d’être dragué par Sarkozy. Il faut dire que le président doit particulièrement vous aimer à constater les efforts qu’il est entrain de produire pour vous séduire. Je ne sais pas si vous en avez conscience mais ce président déploie beaucoup plus d’activité pour vous reconquérir qu’il n’en avait développé à l’égard des paysans, une autre « catégorie », nous dit-on, qui, après les élections régionales, avaient échappé à la droite. Amis catholiques, la droite explique votre désamour à l’égard du président non pas à cause de la honteuse politique sécuritaire de l’été mais toujours par le fait que vous n’arrivez pas totalement à digérer ses errances bling-bling. Mieux, selon l’IFOP qui sonde votre âme pour le compte de la présidence, le danger, vous concernant, n’est pas tant de voter à gauche mais de vous abstenir. Pire, si l’on en croit les mêmes sondeurs, vous seriez de plus en plus de brebis égarées à ne plus hésiter à voter pour le Front National au point que parmi vous le vote pour Marine Le Pen serait particulièrement attractif. Amis catholiques qui ne semblez pas trop troublés par les agissements sécuritaires de Sarkozy mais qui doutez du comportement moral du président, j’espère que vous prenez conscience de la piètre image que vous offrez à la nation en restant de marbre face aux agissements de Hortefeux qui pourraient par ailleurs conduire certains d’entre-vous à déraper,le jour venu, face aux urnes.

Pendant que nous y sommes mes amis, si vous croisez Monseigneur Barbarin qui en ce moment bavarde beaucoup au point de donner des leçons au monde entier, demandez-lui s’il est convenable d'adhérer aux contorsions sécuritaires de Sarko, et même de voter F.N. Pour ce qui me concerne le plaisir de l’entendre sur ce thème ne m’a jamais été offert et, si j’en crois l’IFOP, il serait peut-être temps qu’il explique sont point de vue sur la question avant que la messe ne soit dite.

Lyon, le 10 octobre 2010.

Photo: DR

04/05/2007

Le vote de Mgr Barbarin

medium_Mgr_Barbarin.jpgAprès avoir annexé Jaurès, Blum, quasiment François Mitterrand et même Guy Mocquet, on sait que Nicolas Sarkozy s’est autorisé, il y a quelques temps, à évoquer lourdement le Pape Jean-Paul II. Chacun, et en particulier les croyants, jugeront si le bilan gouvernemental de Nicolas Sarkozy est en conformité avec la foi catholique. En ce qui me concerne, n’ayant aucune qualité à faire valoir dans ce domaine, je préfère ne pas me mêler de cette question même si cette confusion, cette récupération comme l’explique la revue Golias, peut laisser interrogatif et perplexe dans le cadre d’un débat présidentiel.

Monseigneur Barbarin, quant à lui, même s’il semble nettement plus qualifié que Sarkozy pour ce qui relève de la foi, vient de s’inviter contre toute attente dans le débat présidentiel. Dans un article à paraître demain dans " Familles chrétiennes ", il donne aux catholiques ce qu’il estime être d’utiles recommandations en expliquant que " si les deux candidats soutiennent une mesure contre laquelle ma conscience se révolte, je peux poser l’acte politique de ne pas voter ou de voter blanc. "

Cette formule de l’archevêque de Lyon est en vérité tout sauf anodine. Si l’on en croit l’AFP, dans le même numéro de " Familles chrétiennes " Philippe Barbarin explique " qu’un chrétien pose un acte devant Dieu en votant " et que celui-ci ne doit pas " favoriser l’avortement ou l’euthanasie, le mariage homosexuel, le rejet des immigrés ". Interrogé sur le 2ème tour de l’élection présidentielle, Mgr Barbarin précise même que " lorsque le Christ nous jugera au dernier jour, il nous demandera des comptes. Pourquoi as-tu voté pour tel ou tel candidat ? As-tu vraiment fait ton choix devant Dieu ou en fonction de tes petits intérêts personnels ? "

Sans vouloir faire le malin mais à la simple lecture du Pacte présidentiel de Ségolène Royal, je peux m’autoriser à penser que Mgr Barbarin n’apportera pas sa voix à la candidate. Reste le cas Sarkozy. Pour ce qui concerne le candidat de l’UMP tout est manifestement " jouable " si je considère les critères mis en avant par le Prélat des Gaules. Une inconnue subsiste tout de même, la question de l’immigration. Encore faudrait-il que Philippe Barbarin nous précise la manière dont il évalue la politique de l’ancien Ministre de l’Intérieur mais aussi qu’il puisse formuler un point de vue sur le programme de Sarkozy en la matière, " Ministère de l’immigration et de l’Identité Nationale " compris. Mais cela les lecteurs du " Familles Chrétiennes " qui paraîtra la veille du scrutin, n’auront pas la chance de le savoir.

22/03/2007

Ors et trésors d'Arménie

medium_Arménie_mon_amie.jpgHier soir au Musée des Tissus de la rue de la Charité, nous inaugurions l'exposition "Ors et trésors d'Arménie" consacrée à la présentation et la mise en valeur d'objets liturgiques venus d'Arménie. Même si cette exposition exceptionnelle qui mérite largement une visite vous rebute, sachez que l'année de l'Arménie à Lyon va vous réserver de nombreuses autres surprises jusqu'à la fin juin avec en particulier la venue au Ninkasi-Kao de l'"Arménian Navy Band".
 
medium_Musee_des_tissus_-_Ors_et_tresors_d_arménie_-_tribune_JYS.jpg
 De droite à gauche: Jean-Yves Sécheresse, Docteur Kepenekian (Fondation Bullukian), Monseigneur Zacharian (Evêque de l'Eglise Arménienne), Jean-Pierre Claveranne (Président de la Fondation Bullukian) et son Excellence l'Ambassadeur de la République d'Arménie M. Nalbandian
medium_Expo_Ors_et_tresors_Arménie_-_JYS.jpg
 De droite à gauche: son Excellence l'Ambassadeur de la République d'Arménie M. Nalbandian, Jean-Yves Sécheresse, Monseigneur Zacharian, le Professeur Durand (Fondation de Fourvière), le Cardinal Philippe Barbarin, Archevêque de Lyon.
Lyon, le 22 mars 2007. 

03/12/2006

Rome objet de notre ressentiment

medium_telethon.jpgLa polémique entretenue par l’Eglise Catholique a quelques encablures du prochain Téléthon monte en puissance. Lancée il y a quelques semaines du côté du Var par quelques catholiques, habitués du genre, force est de constater que l’offensive actuelle est désormais entre les mains expertes de dignitaires qui relaient avec plus ou moins de précautions un combat initié par les réseaux traditionalistes influencés par l’extrême droite catholique.

Si dans cette polémique dont les enjeux sont décisifs au sein de l’Eglise s’exprime l’essentiel du nuancier et des lobbys qui constituent la galaxie catholique, pour nous lyonnais les propos de Monseigneur Barbarin confirment une véritable inclinaison du prélat des gaules pour une certaine radicalité dogmatique.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu