Avertir le modérateur

02/07/2010

Vers une métropole lyonnaise

3.jpgAujourd'hui c'est à un véritable marathon métropolitain que nous nous livrons puisque dès 9 heures, à l'invitation de la Communauté d'Agglomération du Pays Viennois, nous allons sceller un accord à quatre entre le Nord-Isère, le Grand Lyon, Saint Etienne et Vienne. Dès 11 heures s'ouvre à Givors l'Assemblée générale de la R.U.L. (Région Urbaine de Lyon) qui regroupe les collectivités qui couvrent la grande région lyonnaise à hauteur d'environ 3 millions d'habitants. Dès 16 heures c'est à Bourgoin-Jallieu que le Conseil Général de l'Isère nous invite à réfléchir sur l'avenir des territoires situés au nord du département en espérant que le président Vallini arrivera à se convaincre, par lui-même du fait que le phénomène métropolitain initié, entre-autre par Gérard Collomb et Alain Cottalorda, est désormais irréversible. Même si depuis des mois, c'est en faisant parfois la moue que les édiles départementaux de l'Isère se confrontent à la montée du phénomène métropolitain dans la région lyonnaise, nous pouvons demeurer optimistes quant à la capacité des élus départementaux à accepter la réalité telle qu'elle est. Longtemps en retrait, le Conseil Général de l'Isère et son président André Vallini ont donc décidé de provoquer le débat quant à l'avenir du Nord Isère. C'est de toute évidence une excellente chose et nul ne comprendrait qu'une telle initiative puisse être une simple diversion.

Lyon, 2 juillet 2010.

Photo: DR

26/06/2010

Jacques Duvernay

C'est avec une très grande tristesse que jeudi, en fin d'après-midi, nous avons appris la disparition de notre ami Jacques Duvernay, Directeur de cabinet du Maire de Bourgoin-Jallieu et du Président de la Communauté d'Agglomération des Portes de l'Isère (CAPI).

Travailleur, rigoureux, élégant et d'une grande courtoisie, Jacques avait beaucoup apporté à notre travail commun pour construire une métropole lyonnaise bâtie à partir des territoires du Nord Isère, du Pays viennois, de la métropole stéphanoise et du Grand Lyon. C'est en 2000 que Jacques nous avait rejoint pour aider, dans une difficile campagne municipale, Gérard Collomb à remporter une victoire qui s'avérait comme historique. Depuis, Jacques Duvernay travaillait aux côtés d'Alain Cottalorda avec qui il avait permis de hisser le Nord Isère au rang de territoire majeur de notre métropole.

Toujours accueillant et déterminé à aider sa ville et les berjalliens, Jacques consacrait aussi beaucoup de son énergie à se battre pour le CSBJ, le club de rugby de Bourgoin étant un des éléments majeurs du rayonnement de la ville. J'avais souvent répondu à ses invitations en particulier alors que le célèbre club du TOP 14 connaissait nombre de difficultés.

La disparition de Jacques Duvernay est une terrible épreuve pour sa famille, ses proches et toute l'équipe municipale de Bourgoin. J'adresse à ses proches, à Alain Cottalorda, le Maire de la ville, toute ma sympathie. Nous serons nombreux à garder de Jacques Duvernay le souvenir d'un homme droit tourné vers les autres, un ami doté des plus grandes qualités humaines.

Lyon, le 26 juin 2010.

17/06/2010

Blanc comme neige

photogen_t4.jpg

Etienne Blanc, le très droitier député UMP de l’Ain et président de l’ARC (Assemblée Régionale de Coopération du Genevois) semble sur le point de faire voter un amendement au projet de loi portant sur la réforme territoriale permettant à des ensembles frontaliers regroupant tout juste 50 000 habitants de bénéficier du titre de Pôle Métropolitain. Passons sur le côté comique du label métropolitain qui serait  ainsi attribué à 50 000 âmes pour nous concentrer sur deux aspects complémentaires à ce projet.

En effet, une fois dit que ces métropoles frontalières de poche seront destinées, nous dit l’UMPiste et ancien Milloniste, « à faire le poids » face à des Genevois qui vont se gondoler en apprenant la nouvelle, ce nouveau statut est destiné, nous précise l’ami Etienne, je cite, « à inscrire ce territoire » tel qu’il est rêvé par Blanc « comme la troisième agglomération de Rhône-Alpes » derrière Saint-Etienne et Grenoble, oubliant au passage un truc qui s’appelle Lyon. Tout en remerciant le député Blanc de nous permettre d’esquisser un sourire en ces temps difficiles, un second aspect, cette fois ci inquiétant pose problème. Avec sa bonne copine la sénatrice Fabienne Keller, heureusement mise en congé par les électeurs strasbourgeois lors des dernières municipales, Etienne Blanc imagine également, si l’on décortique la prose des Echos du 15 juin, « de doter les zones frontalières d’un statut particulier ou notamment, le droit social et la fiscalité seraient adaptés pour les rendre concurrentielles et ainsi attirer les investisseurs ». Retraites, déficits, recul des droits, quand on vous dit que ces gens deviennent dangereux j’espère que chacun commence à prendre la dimension d’un phénomène qui permet même à de petits roitelets de province, comme Etienne Blanc, de nous construire peut-être le pire des avenirs.

Lyon, le 17 juin 2010

 

25/06/2009

CNP

cinema-cnp-terreaux,19540.jpgSi l’on en croit l’association lyonnaise « Les inattendus » qui en profite pour s’affirmer comme futur repreneur, la situation des CNP, ce réseau de salle Arts et essais qui fait notre quotidien depuis la fin des années soixante, est problématique voire dangereuse. Hausse des loyers et de la masse salariale, dettes, selon « Les inattendus », les CNP lyonnais pourraient passer de vie à trépas. Dans la lettre ouverte sur l’avenir des CNP que je vous laisse le soin de consulter, peu d’éléments précis filtrent et je dois vous avouer, comme probablement beaucoup d’entre vous, que sans cette prise de position publique des « Inattendus », cette inquiétante information ne serait pas venue jusqu’à moi.

A un moment où notre agglomération prépare une grande manifestation tournée vers la promotion du cinéma, il est clair que si cette menace s’avérait d’actualité, un sacré nuage orageux viendrait obscurcir le ciel azur d’un cinéma lyonnais jusqu’ici préservé.

En attendant d’en savoir plus sur cet avenir que « les inattendus » considèrent comme, je cite, « gravement compromis », une seule solution, allons au cinoche et plus précisément dans le réseau des CNP.

Marseille, le 25 juin 2009.

00:20 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cnp, cinéma, lyon, agglomération, cinémas | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/09/2008

Patrimoine

2039296503.jpgEn décidant, lors du précédent mandat, de faire des journées du patrimoine un évènement d’agglomération, Gérard Collomb a tapé dans le mille tant la réussite de l’initiative est totale. Il suffit pour s’en convaincre de consulter le programme impressionnant édité par le Grand-Lyon (www.grandlyon.com/jep) concernant la présente édition 2008.
En effet, aujourd’hui et demain, des centaines de visites sont proposées à notre curiosité. De l’ancienne usine Rhône-Poulenc de Vaulx-en-Velin à la croisière « découverte du patrimoine au fil de l’eau » (Lyon-Collonges) en passant par les « Coulisses du métro » (dépôt de la soie) ou de France3 Rhône-Alpes, les occasions d’effectuer quelques retours « chocs » vers le passé ou de déambuler sur les chemins des « utopies réalisées » (Eveux, Givors, Villeurbanne…) ne se comptent pas.
Cette édition 2008, en mettant aussi l’accent sur « Lyon, génie de la technique », permettra à de nombreux « Grand » Lyonnais de mieux percevoir la place des André-Marie Ampère, Marius Berliet, Claude Dorothée et Jouffroy d’Abbans sans oublier Joseph Pernet-Ducher et la tradition rosiériste lyonnaise.
Les Journées Européennes du Patrimoine, 20 et 21 septembre 2008.

Renseignements auprès du Grand Lyon.

Lyon, le 20 septembre 2008

01/05/2007

Lyon-Saint Etienne

medium_Esp140.JPGQuand on évoque le nom de nos deux villes on ne peut que penser immédiatement au football et donc à une rivalité parfois malsaine car chauvine. L'initiative conjointe et heureuse du "Grand Lyon" et de "Saint Etienne Métropole" d'éditer un ouvrage commun consacré aux deux agglomérations Rhône-Alpines marque une étape importante dans l'enrichissement de leurs relations.
Cet ouvrage, "Lyon – Saint Etienne, l'abcdaire", démontre que les deux agglomérations partagent nombre de spécificités et une grande complémentarité. Coordonné par Nadine Gelas et Bernard Laget respectivement Vice-Présidents du "Grand Lyon" et de "Saint Etienne Métropole, ce livre propose un parcours urbain, culturel, historique et de l'innovation entre les deux cités. Richement illustré cet album des convergences affirme avec qualité et force que les deux villes en travaillant côte à côte, et non face à face, valorisent mieux leurs atouts respectifs en offrant un regard neuf et moderne sur leurs destins communs.
Je ne sais si cet ouvrage est disponible dans le réseau traditionnel des librairies. Je vous invite tout de même à le parcourir et en faire votre miel.
Pour en savoir plus et éventuellement se le procurer, je vous invite à contacter les services du "Grand Lyon" au 20, rue du Lac, BP 3103, 69 399 Lyon Cedex 03 -33(04)78 63 40 40.

Lyon, le 1er mai 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu