Avertir le modérateur

03/10/2008

Krivine-Rouillan, le débat

besancenot.jpgEn entendant la déclaration d’Alain Krivine, à défaut de celle de Besancenot, au sujet de l’adhésion de Jean-Marc Rouillan au futur Parti Anti Capitaliste (NPA) on se dit qu’on n’est pas sourd, ce qui est une bonne chose. Que dit le leader historique de la LCR ? « Je note » explique Krivine, « qu’à chaque fois que le NPA a le vent en poupe, comme en ce moment avec la crise financière mondiale, on tente de nous criminaliser. Or je vous le répète, si Rouillan veut adhérer, il le peut dès lors qu’il est sur notre ligne ».
Vous le noterez, Krivine est légèrement parano autrement il faut qu’il nous explique qui sont ces forces obscures qui manipulent Jean-Marc Rouillan afin de faire de l’ombre au parti d’extrême gauche qui s’ébauche.
Plus intéressant est la deuxième partie de cette citation car dans son interview à l’Express, l’ex leader d’Action Directe en posant la question de son adhésion au NPA fait « mumuse » avec Besancenot et ses amis. En effet le problème de Rouillan n’est pas tant d’adhérer au NPA que de démontrer que Besancenot et Krivine ne sont pas « d’authentiques révolutionnaires ». Rouillan s’interroge donc dans l’Express sur un Besancenot qui dénoncerait d’un côté la violence et de l’autre « se dit guévariste ». C’est « un petit peu paradoxal » précise même Rouillan qui pousse même l’avantage en indiquant que « quand on se dit guévariste, on peut simplement répondre que la lutte armée est nécessaire à certains moments ».
La leçon de rhétorique de J.M. Rouillan va même plus loin puisqu’il dit que son adhésion au NPA donnerait « de la crédibilité » quand Besancenot parle d’action révolutionnaire. D’ailleurs Rouillan convoque les « Guignols de l’Info » pour illustrer son propos, des guignols qui, vous le savez, brocardent régulièrement le postier en faisant dire à sa marionnette, « la révolution lundi ? Non je ne peux pas, je travaille ! ».
Le dialogue « au sommet » entre Rouillan et Krivine n’est pas si subalterne que cela. En d’autres termes la question posée est simple : Quel est le projet politique de la LCR ? Qu’est-ce que faire la Révolution ? Qu’est-ce que se dire révolutionnaire ? Etre anti-capitaliste ?
En s’affichant comme une force anti-capitaliste on se doute que la LCR, et demain NPA, veulent mettre à bas le système. Mais au-delà de la démagogie agitatoire du postier prêt à tout, sous l’œil bienveillant de Krivine, pour s’installer sur le segment de la protestation, de quel projet politique nous parlent Besancenot et Krivine ?
Il conviendrait donc que Krivine précise à J.M. Rouillan de quoi il s’agit. De lui expliquer des choses aussi simples que la prise du pouvoir, l’éventuelle période de transition et les contours de la société post-capitaliste qu’il conviendra d’édifier. Comme le suggère J.M. Rouillan sans cela le NPA ne serait « qu’un petit parti électoral ».

Lyon, le 3 octobre 2008.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu