Avertir le modérateur

19/09/2010

Demandez le programme

Entre les principales salles de l’agglomération c’est bien de plusieurs centaines de concerts dont il s’agit de parler pour ce qui concerne les derniers mois de 2010. Que l’on se rassure, les concerts qui valent bien des détours se comptent sur trois mains mais attention il s’agira aussi de rester de marbre face au retour de certains séniors qui voudront, nous tirant une petite larme, nous convaincre d’assister à des prestations hors-d’âge. Laissant donc les Supertramp (Halle), Deep Purple (Halle), Joe Jackson (Ninkasi), Barclay James Harvest (Auditorium) ou autre Katie Melua (Amphithéâtre) s’occuper des go-gos, je vous invite à concentrer le tir sur quelques soirées qui méritent plus que de l’attention. Par ordre d’entrée en scène.

Je vous conseille donc…

  • Kate Nash, Ninkasi-Kao, le 26/09, 24 euros
  • Sophie Hunger, Ninkasi-Kao, le 21/10, 20 euros. Vive la Suisse !
  • Jeff Beck, l’ex génie de la six cordes dont on ne sait plus grand-chose débarque le 30/10 à l’Amphithéâtre. Entre 40 et 60 euros la place.
  • Wedding Présent, le 2/11 à l’Epicerie Moderne de Feyzin, 16 euros
  • Susheela Raman, la pakistano-anglaise tout en douceur et en rythmes est à l’Epicerie Moderne le 4/11 et pour 18 euros.
  • Retour le lendemain à Feyzin pour ce qui devrait être l’un des concerts de cette fin d’année à savoir les Tindersticks (16 euros). A ne pas rater.
  • Ils ont le vent en poupe et sont très probablement sur-évalués, ils seront pourtant au Ninkasi-Kao le 23/11. Il s’agit bien entendu de nos petits anglais de Foals, 23 euros.
  • C’est le 26/11 que devrait se tenir l’évènement du trimestre. Forts de leur album de banlieue, les canadiens de Arcade Fire sont à la Halle Tony Garnier deux ans après leur passage remarqué aux Nuits de Fourvière, 37 euros.
  • Les derniers crins-crins d’Arcade Fire à peine évaporés, Tiken Jah Fakoly occupe le Transbo le 25/11 avec son reggae aux sons africains jamais décevant (29 euros)
  • Noël arrivant, la Halle Tony Garnier offre aux lyonnais les décibels délictueux de Mötorhead (14 /12-50 euros) et ceux tant attendus de Gossip quatre jours avant (10/12, 40 euros)
  • On termine en beauté le 9 décembre avec notre Santa Klaus d’Ostende. Arno est en effet de retour à Lyon et plus précisément au Transbordeur (30 euros)

Lyon, le 19 septembre 2010.

17/05/2010

Micky, Max, Rufus et les autres

mickygreen01.jpgDernière ligne droite avant l’armada pas toujours convaincante des festivals d’été. Voici quelques rendez-vous musicaux susceptibles d’en intéresser certains sans nécessairement se fâcher avec les autres.

  • > 18 mai, les fans de l’australienne et ex top model Micky Green seront ce soir là au Transbordeur pour un show qui risque d’être aussi pâle que sa crinière. Les plus « roots » seront bien entendu quelques rues plus haut, au CCO et à 20 heures pour le retour d’un Max Romeo perdu de vue depuis son passage à Woodstower mais jamais décevant.
  • > 22 mai, Ali Farka Touré est au Fil de Saint-Etienne (20, boulevard Thiers)
  • > 23 mai, Metallica est en exclusivité française à la Halle Tony Garnier et plus chanson française que jamais, sans gros son et moins réac, Romain Didier est quant à lui à Saint-Benoit en Bugey.
  • > Retour au Transbordeur le 26 mai pour le duo ricain Cocorosie toujours aussi cool mais qui lambine beaucoup pour évoluer. Les nostalgiques seront quant à eux à A Thou Bout d’chant pour le passage d’un voyage de Noz désormais mythique sur la place.
  • > Le lendemain Emmanuelle Seigner est au Transbordeur et la curiosité peut conduire les amateurs d’Ultra orange son précédent album aux accents d’un rock vélvetien de bon aloi à aller vérifier comment la chanteuse se débrouille sur scène avec son nouveau « Dingue ». Pour en rester sur cette idée les plus dingues parmi les fans de Arno iront ce soir là à Bourg-Lès-Valence, au théâtre Le Rhône, histoire de vérifier sur pièce ce que le dernier album du maître donne sur scène.

N’oubliez pas qu’entre Lyon et Vienne, en juin et juillet, Elvis Costello, Vampire Weekend, The National, Bob Dylan, Iggy Pop, Joe Cocker, Norah Jones et quelques autres sont attendus. Il est donc prudent de faire quelques économies.

Enfin, mercredi prochain, Rufus Wainwright est au Transbordeur. Un concert réservé à des fans qui prendront également plaisir à aller applaudir la sœurette Martha le 25 juillet aux Nuits de Fourvière pour la « Nuit Edith Piaf ».

Lyon, le 17 mai 2010.

11/10/2009

Demandez le programme # 2

 

sophie-hunger.jpgLa saison musicale est repartie à bloc aux quatre coins de la métropole. Voici donc une très courte sélection parmi les centaines de concerts programmés.

  • 15 octobre. Sophie Hunger et Fink à l’Epicerie Moderne (Feyzin) - 15 euros. Les radins pourront se rendre en fin d’après-midi pour le show case de Fink à la FNAC PART DIEU (gratuit)

  • 16 octobre. Calvin Russell, son blues et sa bouteille de bourbon au théatre de Vénissieux - 30 euros.

  • 19 octobre. Louis Sclavis et Michel Portal dans le cadre de « Rhino jazz(s) » à Firminy – 28 euros.

  • 21 octobre. Isabelle Olivier Quintet, « My Foolish Harp », en résidence à l’amphi de l’Opéra de Lyon (1er arrondissement).

  • 23 octobre. Enfin le retour de Rachid Taha, au Kao (7ème arrondissement), 25 euros.

  • 24 octobre. Kasabian est au radiant (Caluire), 28 euros.

  • 25 octobre. Très attendu concert des belges de Ghinzu au Transbordeur,

  • 04 novembre, Patrick Watson à l’Epicerie Moderne (Feyzin)

  • 05 novembre, The Jim Jones Revue au Fil de St Etienne (15 euros). Séance de rattrapage le 7 novembre à la Tannerie de Bourg-en-Bresse.

  • 07 novembre. Placebo à la Halle Tony Garnier (7ème arrondissement)

Lyon, le 11 octobre 2009

Photo: DR

 

09/10/2009

Starting Blocks

img14.jpgL'excellent et informé « Petit Bulletin » nous offre cette semaine, en guise de « gros plan » deux pages à propos du Transbordeur. La salle lyonnaise risque en effet de connaître un problème de surchauffe dans les semaines à venir car la délégation de service public (DSP) mise en place en 2005 arrive à son terme. Selon l’hebdomadaire culturel, cinq candidats seraient dans la chambre d’appel avant de s’élancer pour une ultime course, le trophée étant remis au vainqueur début 2010. Le tenant du titre, Victor Bosch, semble en « pôle position » à lire la « une » interrogative de l’hebdo. Du côté de la concurrence on trouve Thierry Pilat fort de son parcours au Ninkasi-Kao et actuellement responsable du « fil » de St Etienne, un compétiteur plutôt déprimant puisqu’il explique qu’il « ne devrait pas y avoir de changement radical dans l’exploitation du Transbordeur les premières années et ce, quel que soit le délégataire ». On a connu argument plus frappant. Avec Jean-Pierre Pommier d’Eldorado on a manifestement plus de tonus, le producteur lyonnais expliquant qu’il « n’y a pas besoin d’être très malin pour voir qu’il faut une nouvelle dynamique pour le Transbordeur ». Fred Gangneux, l’outsider, associé à « A gauche de la lune » affiche quant à lui l’avantage de connaître la maison. Il est en effet un ancien collaborateur de Victor Bosch. Quant au cinquième, il serait, comme « candidat mystère » un spécialiste des patinoires, une qualité qui pourrait après tout être appréciable s’il s’agissait de conduire le Transbordeur vers un gadin définitif.

On l’a compris, cette deuxième délégation de service public devrait conditionner l’avenir d’un établissement en quête de rayonnement, une salle, pour reprendre la formulation figurant dans la DSP de 2005 « qui devrait occuper une place déterminante parmi les lieux accueillant les musiques actuelles ». Cela étant, alors que Lyon dispose déjà de la Halle, du Kao, du Rail, du Marché Gare, de la formidable Epicerie Moderne de Feyzin mais aussi de tant d’autres lieux destinés aux passionnés comme la Marquise, Ground Zéro… et de seulement deux patinoires, l’idée de demander au « Candidat mystère » de nous relooker le Transbordeur en usine à glisse n’est peut-être pas si mauvaise que cela. On achève bien les chevaux !

Lyon, le 9 octobre 2009.

30/04/2009

Le retour des revenants

pierre-henry.jpgParmi les dizaines et les dizaines de concerts qui sont proposés aux lyonnais tout au long d’un mois de Mai semé de ponts, j’ai noté la présence de revenants parfois arrivés de nulle part. Honneur aux dames, la présence de Lydia Lunch aux « Nuits Sonores » est pour le moins cohérente avec l’esprit de ce festival qui n’est pas seulement celui de l’électro mais qui s’affiche depuis quelques éditions également comme celui de « l’indie ». Cela étant c’est vraiment du côté des musiques électroniques que se situe l’évènement. Le festival lyonnais accueillant, pour un concert exceptionnel au Transbordeur, Pierre Henry le 24 mai. Oncle, papa, parrain, tuteur, maître, je ne sais comment vous le dire, mais de nombreux musiciens de la génération électro situent Pierre Henry comme une référence, peut-être le seul lien qui existe entre cette scène populaire et la musique savante. Pierre Henry a donc toute sa place pour apporter une conclusion définitive à cette édition 2009 même si son âge et surtout son œuvre devrait le disqualifier auprès de ceux qui résument ces musiques à un simple avatar « dance ».
Autant Pierre Henry a toujours été un passeur au contact des générations montantes qui se succèdent depuis la fin des années soixante, autant notre troisième revenant de mai, Lenny Kravitz, se situe dans une démarche inverse, son originalité reposant essentiellement dans sa capacité à recycler et à citer. Cela étant avec Kravitz l’art du mélange combiné à l’énergie est toujours l’assurance de bons spectacles et il n’y a aucune raison qu’il puisse en être autrement le 27 mai à la Halle Tony Garnier.
Lydia Lunch, Pierre Henry, Lenny Kravitz, ce mois de mai marqué par le retour des revenants commencera le 2 avec les Last Poets au Ninkasi-Kao. Mix de « talking words », de jazz et de soul, la démarche du groupe pionner des années soixante-dix n’est pas figé dans le patrimoine. Il faut avoir assisté, au moins une fois dans sa vie, à une prestation des « derniers poètes » qui demeurent définitivement des grands combattants des mots et de la vie.

  • > Last Poets, Ninkasi-Kao le 2 mai, 24 euros.
  • > Lydia Lunch, Nuits Sonores le 30 mai, 29 euros pour toute la nuit.
  • > Pierre Henry, Transbordeur le 24 mai, 25 euros.
  • > Lenny Kravitz, Halle Tony Garnier le 27 mai, 40 euros.

Lyon, le 30 avril 2009

29/03/2009

Selection d'Avril

herman.jpgAprès un hiver plutôt frisquet sur le plan de la programmation, les semaines qui s’annoncent devraient nous apporter un nécessaire réchauffement de la planète musicale lyonnaise.

Avec les Festivals « L’Original », « Reperkusound » et les « Nuits Sonores » chacun devrait pouvoir trouver son petit bonheur en ce printemps naissant. Nous aurons probablement l’occasion d’y revenir, je me borne donc aujourd’hui à pointer quelques dates encore une fois dominées par ce renouveau Folk (Americana ?) jusqu’ici improbable mais désormais dominant au point parfois de friser l’indigestion.

Cela étant du beau monde pour faire escale, entre Saône et Rhône et aux alentours, en ce mois d’Avril.

Le 3 avril, Alela Diane est annoncée au Rail Théâtre, un choix sympathique pour la salle du 9ème arrondissement mais surprenant pour une artiste qui bénéficie d’un appui médiatique plus que consistant. On pouvait s’attendre à un Transbordeur ou à une salle Rameau. Il faudra donc aller dans le quartier de Gorge de Loup pour applaudir la neo-folkeuse. Le jeudi 9 avril, direction plein ouest vers St-Etienne et plus particulièrement au « Fil » (20, boulevard Thiers) pour aller à la rencontre des indispensables Herman Düne forts de leur excellent ultime album paru l’automne dernier. Respectivement les 24 et 28 avril, le Transbordeur accueille The Ting Tings puis le retour des Babylon Circus, une façon sympathique de patienter pour, cette fois là, tracer plein sud vers l’Epicerie Moderne. Le 30 avril, Andrew Bird s’y produit et il est donc prudent de réserver, cela évitera pour quelques-uns d’entre-vous de se retrouver sur le parvis, tristes et seuls, comme pour Calexico il y a quelques semaine de cela.

J’en connais certain(e)s qui craquent pour Emily Loiseau. Emily jolie sera le 13 mai à la salle Rameau à l’invitation des Mediatone (www.mediatone.net) qui, une fois de plus, nous démontrent qu’ils ont l’esprit large.

Lyon, le 29 mars 2009

Photo:DR

22/10/2007

Grnd Zero Festival

Demain mardi s’ouvre le Grnd Zero Festival à Vaise (69 rue Gorges de loup – Rail Théâtre ) et ce jusqu’au 4 novembre. Au programme sept soirées à prix libre, gratuites, à 6, 7 ou 8 Euros. 

Pour ma part je retiendrais celle à « prix scandale » puisque l’entrée se monte à 10 Euros mais qui nous propose Animal Collective et François Virot. Pour connaître le détail du Festival se reporter à www.grrrndzero.org

medium_Grnd_Zero_Festival.jpgmedium_animal_collective.jpg   

A noter que le 23 octobre le Ninkasi-Kao accueille « The Bishops », entrée également gratuite et que le 26 novembre la tournée « Trash Yéyé » de Benjamin Biolay passe par le transbordeur (La Blanche en première partie).

medium_The_bishops.2.jpg   medium_Benjamin_Biolay_-_Ninkasi_Kao.jpg

Enfin, durant la première quinzaine de novembre on pourra le 3 assister au concert de Luke au Transbordeur mais surtout au Festival « Just Rock ? » organisé par Mediatone du 14 au 17 novembre avec en particulier le 17 l’épatant Andrew Bird de retour à Lyon.

medium_Luke.jpg  medium_Just_rock.jpg

Lyon, le 22 octobre 2007.

28/07/2007

D comme Dix ans (Mediatone fête ses)

medium_D_2.jpgVous allez dire que je vous sollicite pas mal de temps à l'avance. C'est exact et pourtant en ce cœur de l'été je vous demande d'inscrire sur vos tablettes la semaine du 1er au 6 octobre pendant laquelle la jeune et courageuse équipe de Mediatone fêtera ses dix ans. Dix ans, j'ignore combien cela peut représenter de concerts au compteur, j'imagine que c'est des dizaines de galères, des centaines d'heures de stress au moment de compter, le soir, les billets dans la caisse. Dix ans c'est probablement des centaines de mètres de sandwichs jambon beurre pris à la hâte, quelques milliers de pintes avalées pour se remonter le moral, des problèmes techniques à n'en plus finir. Dix ans c'est fort heureusement aussi des bons souvenirs, des rencontres épatantes avec quelques musiciens, parfois improbables, mais tellement soucieux de l'avenir de l'équipe qui les accueille. Dix ans c'est pour nous quelques concerts mémorables au CCO, au Transbordeur, au Kao  et depuis quelques temps au Marché Gare.

Avant d'en reprendre pour une décennie supplémentaire,  Mediatone va donc fêter son anniversaire. Voici le programme des réjouissances.

  • 1er octobre, soirée blind-Test au Sirius histoire de se mettre en jambes.
  • 2 octobre, Les Fils de Teuhpu, au Marché Gare.
  • 3 octobre, Parabellum, Tagada Jones et Dobermann au Ninkasi-Kao.
  • 4 octobre, Eiffel, Izia et Fake Oddity, groupe Lyonnais dont le chanteur d'origine Turque est formidable.
  • 5 octobre, Svinkels, Karlit & Kabok, Marco DSL au Transbordeur, pour ces trois là, ne me demandez pas de quoi il s'agit, je sèche.
  • 6 octobre, dans la grande tradition de Mediatone, soirée "Tribute" au Marché Gare.

Le meilleur des cadeaux d'anniversaire que nous puissions faire, c'est bien entendu de nous rendre au moins à l'un de ces concerts. C'est promis?


Mediatone
Uploaded by RECmag

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien à votre disposition dans la rubrique "Liens".

_____________________________

Comme le disait Le Progrès hier matin, au lendemain du concert d'Elvis Costello à Fourvière, l'élégant Costello a réussi à faire swinguer les pierres romaines". Comme les bonnes choses n'arrivent jamais seules, voici, par l'entremise de l'épatant Nizanien, une vidéo de Costello chantant U2.

 

Lyon, 28 juillet 2007.

11/05/2007

Live contest

medium_Live_contest.2.jpg

Radio Scoop et le transbordeur organisent avec le concours de France 3 Rhône-Alpes et le soutien de la ville de Lyon le « Live contest » tremplin pop-rock programmé ce soir au transbo.

Destiné à faire émerger de nouveau talents, ce travail engagé par Radio Scoop converge avec celui mis en œuvre depuis 2001 par la ville de Lyon avec comme partenaires, le Transbordeur , le  Ninkasi-Kao, le Marché Gare, le Bistroy mais aussi le Rail Théâtre.

L’édition 2007 parrainée entre autre par les Plasticines, Superbus et Mademoiselle K devrait permettre la découverte des jeunes pousses lyonnaises de la scène rock de demain.

La semaine passèe, après la conférence de presse que je tenais à l’Hôtel de ville avec Arnaud Benhamou de Scoop et Mr Palmer du Transbordeur nous avons pu apprécier en show case « Music is not fun » et « A song » deux groupes lyonnais que nous retrouveront ce soir au transbordeur.

Ils seront rejoint lors de ce « live contest »  par « Kissinmas » un jeune groupe de Clermont-Ferrand qui  écume l’Auvergne avec son pop-rock dansant, par les Lyonnais « Cocottes & Co » et « Mike », ainsi que les Rhône-Alpins de « 7ème avenue ».

Avec Dandelyon, le travail inlassable effectué au Ninkasi mais aussi la montée en puissance du Marché Gare cet évènement précieux co-produit par Scoop et le Transbordeur devrait encore mieux favoriser cette émergence lyonnaise dont le récent numéro de Lyon Mag saluait la vitalité.

Lyon, le 11 mai 2007.

06:30 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : live, contest, rock, transbordeur, plasticines, radio, scoop | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/03/2007

Arnaud Montebourg, l'intégrale

 medium_JYS-Montebourg-Collomb.JPG
Comme promis, voici la vidéo en trois parties du discours d'Arnaud Montebourg au Transbordeur le 2 mars dernier. Vous êtes nombreux à me l'avoir demandé. Bon week end à tous.
 
Photo (c) mohamed laroui
 

06/03/2007

Transbordeur, première vidéo

En attendant de vous proposer la vidéo du discours d'Arnaud Montebourg au Transbordeur que nous devons encoder, voici l'intervention de Gérard Collomb lors de ce meeting. 
 
 

15:30 Publié dans Podcasts | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Montebourg, Collomb, Lyon, Transbordeur, vidéos, video, clip | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/03/2007

Chaud Arnaud, chaud

medium_Montebourg_Royal_AN.jpg

Arnaud Montebourg était en forme avant hier au Transbordeur et j'ai le sentiment que le très gros millier de personnes venues l'écouter affichaient une réelle satisfaction.

D'après ce qui m'a dit Lilian Zanchi, à l'IEP de Lyon, vers 18h00, devant une assistance particulièrement importante c'était chaud et du grand Montebourg.

Ce dimanche j'achète Lyon Mag. Les deux pages d'entretien du député de Saône-et-Loire devraient vous convaincre définitivement que l'affaire Aubert pose de gros problèmes tant en ce qui concerne le fonctionnement de la justice que pour ce qui relève des amitiés de Dominique Perben à l'époque de la splendeur châlonnaise. Lisez l'entretien et l'article de Jean-Frédéric Tronche dans ce numéro de mars de Lyon Mag et envoyez moi vos commentaires. D'ici quelques jours je vous proposerai ici l'intégralité de la vidéo du discours de Montebourg au Transbordeur.

Lyon, le 4 mars 2007. 

 

24/11/2006

Little Bob

medium_Little_bob1light.jpgRock & Folk consacre quatre pages à Little Bob Story. Qui plus est, c’est Alain Dister, un Lyonnais, pionner du magazine, qui s’y colle.
Little Bob c’est le Havre, une ville mythique du rock qui a également enfanté Philippe Garnier, une autre signature géante du Rock & Folk des années soixante-dix. A l’époque des dizaines de milliers de lecteurs de la revue voyageaient par procuration du côté de New York et de la Californie grâce à Garnier.

Le troisième « grand homme » de cette ville c’est bien entendu Dhorasso dont je veux, comme bien d’autres, saluer le parcours, le talent et les valeurs. Mais revenons à Little Bob.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu