Avertir le modérateur

24/03/2007

Arnaud Montebourg, l'intégrale

 medium_JYS-Montebourg-Collomb.JPG
Comme promis, voici la vidéo en trois parties du discours d'Arnaud Montebourg au Transbordeur le 2 mars dernier. Vous êtes nombreux à me l'avoir demandé. Bon week end à tous.
 
Photo (c) mohamed laroui
 

15/02/2007

Jazz

medium_Bmpg_JY-Erevan-nuit.jpgAprès une après-midi tournée essentiellement autour du Lycée professionnel franco-Arménien dont j’ai pu une nouvelle fois apprécier le travail réalisé loin des paillettes, la journée se termine dans le temple du jazz arménien, le Malkhas Jazz Club.

Apres moins d`un km de rue défoncée, boueuse, glacée donc glissante, au 52 de Pushkin street, sur la droite, le club le plus célèbre de Erevan tenu par Malkhas, pianiste de jazz légitimement reconnu et adulé, je vais passer une soirée étonnante dans une ville aussi improbable que cette capitale en chantier.

Une black Russian (vodka et reglisse), 22 heures la première formation débute son set. 23 heures, une autre black Russian ...Je vous laisse en espérant que la liaison est correcte ce soir. Malkhas se produit vers minuit avec quelques jeunes musiciens du cru. J’y retourne. A demain si internet le veut bien.

Erevan, le 15 février 2007.

23:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Erevan, Arménie, Armenie, Lycée, Jazz, club, sécheresse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/02/2007

La cause des "traîtres"

medium_Philippe_Val_lestraitresetlescretins.2.jpg

Week-end contrasté. Alors que j’étais en joie au sortir du hall du Parc des expositions de Villepinte après avoir écouté le discours de Ségolène Royal, un de mes amis particulièrement mal inspiré me dit sans aucune précaution : « T’as vu, le GAEC appelle à voter Bové ». Le coup était aussi rude que bas. Fort heureusement, après une bonne heure dans le RER où je flirtais avec la déprime, je constatais, arrivant gare de lyon, après une lecture hâtive du Progrès du jour, que la Gauche alternative dont le G.A.E.C est partie prenante, appelait bien à voter Bové au premier tour mais pour « faire gagner la Gauche », ouf !

Arrivé à Lyon, sur le coup de 23 heures, en zappant sur LCI, j’interceptais Marie-Georges Buffet qui tapait comme une branque sur Ségolène Royal. C’était au grand jury-RTL. Comme en pareille occasion, le Figaro de ce matin distillait royalement en page 7 la charge dominicale de la candidate des travailleurs (label rouge).

Il se trouve que dans le train, j’avais lu avec délectation la dernière compilation des chroniques de Philippe Val (Le cherche midi Editeur) qui, avec beaucoup de talent et de vista, divise la gauche en deux courants distincts. D’un côté les « traîtres », à savoir Jean Jaurès, Léon Blum, François Mitterrand et tous les socialistes. De l’autre, les « crétins » à savoir les trois B (« Buffet », Besancenot » et « Bové ») et quelques autres paléo et néo-gauchistes. N’oubliant pas de se classer parmi les « traîtres » et de l’assumer, Philippe Val, dans une chronique écrite après le « non » au référendum traite à fond et avec humour de cette opposition qu’il qualifie d’historique entre « traîtres » et « crétins ». Je vous invite à vous y reporter, cela vous permettra d’assumer votre statut de « traître » et de vous dire qu’hier, à Villepinte, nous avons par l’intermédiaire de Ségolène Royal, fait progresser la cause des « traîtres ».

Comme, hier soir, vous étiez nombreux à me demander ce que Ségolène Royal avait dit  dans son discours. Etant donné que celles et ceux qui fréquentent ce blog réfléchissent par eux-mêmes, je vous invite à visionner la vidéo de ce discours. Installez-vous confortablement, servez-vous un verre et cliquez. C’est parti !

 
Lyon, le 12 février 2007.

01/02/2007

Bienvenue

medium_Ordi_60_s.jpgBienvenue à toutes et à tous. Comme vous pouvez le constater, cela fait maintenant près de deux mois que je m’efforce, le plus souvent possible, d’apporter quelques commentaires personnels sur un blog dont je souhaite qu’il corresponde à l’esprit de l’outil.

Je sais bien que souvent, celles et ceux qui animent la vie politique locale ou nationale, ont tendance à utiliser leurs blogs comme un simple prolongement de leur stratégie de communication.

A tort ou à raison, j’ai souhaité pour ma part, situer le mien sur un terrain plus conforme à la pratique initiée par des millions de blogueurs avant moi, à savoir réagir, parfois de manière acide, à l’actualité en fonction de mes inclinations personnelles et de mon humeur du moment.

Ce blog vous l’avez compris est personnel, il ne peut donc engager ni mes camarades et amis, encore moins les structures dans lesquelles je travaille, j’agis ou je milite.

En connivence avec vous, je compte faire de ce blog un lieu d’échanges et pourquoi pas de débats. Un instrument qui s’efforcera de ne pas véhiculer trop de langue de bois mais qui, vous vous en doutez, se situera dans le camp de la gauche.

Je veux remercier mes amis qui, par leurs conseils et leurs encouragements, m’ont permis de basculer dans cet « autre monde ». Remercier aussi l’équipe de 20 minutes et en particulier Jamal Lassiri. Remercier enfin, sans que nous nous connaissions, Guy Birenbaum et son domaine d’extension de la lutte ou bien Bastien Bonnefous et son polar-blog, blogs que j’aime fréquenter par le truchement de 20 minutes et qui m’ont convaincu de me jeter à l’eau.

Lyon, le 1er février 2007.

14:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Blog, 20, minutes, bienvenue, Sécheresse, secheresse, jean | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Bienvenue

medium_Ordi_60_s.jpgBienvenue à toutes et à tous. Comme vous pouvez le constater, cela fait maintenant près de deux mois que je m’efforce, le plus souvent possible, d’apporter quelques commentaires personnels sur un blog dont je souhaite qu’il corresponde à l’esprit de l’outil.

Je sais bien que souvent, celles et ceux qui animent la vie politique locale ou nationale, ont tendance à utiliser leurs blogs comme un simple prolongement de leur stratégie de communication.

A tort ou à raison, j’ai souhaité pour ma part, situer le mien sur un terrain plus conforme à la pratique initiée par des millions de blogueurs avant moi, à savoir réagir, parfois de manière acide, à l’actualité en fonction de mes inclinations personnelles et de mon humeur du moment.

Ce blog vous l’avez compris est personnel, il ne peut donc engager ni mes camarades et amis, encore moins les structures dans lesquelles je travaille, j’agis ou je milite.

En connivence avec vous, je compte faire de ce blog un lieu d’échanges et pourquoi pas de débats. Un instrument qui s’efforcera de ne pas véhiculer trop de langue de bois mais qui, vous vous en doutez, se situera dans le camp de la gauche.

Je veux remercier mes amis qui, par leurs conseils et leurs encouragements, m’ont permis de basculer dans cet « autre monde ». Remercier aussi l’équipe de 20 minutes et en particulier Jamal Lassiri. Remercier enfin, sans que nous nous connaissions, Guy Birenbaum et son domaine d’extension de la lutte ou bien Bastien Bonnefous et son polar-blog, blogs que j’aime fréquenter par le truchement de 20 minutes et qui m’ont convaincu de me jeter à l’eau.

Lyon, le 1er février 2007.

14:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Blog, 20, minutes, bienvenue, Sécheresse, secheresse, jean | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/01/2007

Hervé Vilard n'est pas mort.

medium_Glucksmann.jpg

L'annonce du soutien d'André Glucksmann à Sarkozy me fait penser à ce pastiche par les Nuls de l'émission de Jacques Martin, l'école des fans.

A genoux devant un micro, Valérie Lemercier doit entonner une chanson d'un chanteur mort car tel est le thème du jour. Alain Chabat, l'animateur, lui demande donc ce qu'elle va chanter et Valérie Lemercier répond: "Capri, c'est fini" d'Hervé Vilard. Agacé, Chabat lui explique qu'Hervé Vilard n'est pas mort. Le ton monte et furieuse la petite Valérie tient tête au clone de Jacques Martin et hurle qu'Hervé Vilard est mort.

Glucksmann-Vilard, c'est du pareil au même. Jusqu'à ces derniers jours, nul ne s’intéressait  au sort de Glucksmann mis à part quelques retraités oisifs qui lisaient sa prose dans le Figaro.

En vérité Glucksmann est toujours vivant, et je lui souhaite une longue vie, mais il y a quelques abus à dire qu’un intellectuel de gauche vient de rejoindre Sarkozy.

Même s’il demeure un intellectuel, il y a belle lurette que Glucksmann n’est plus de gauche, son dernier exploit étant d’avoir soutenu George W. Bush dans son entreprise guerrière en Irak. Glucksmann va pouvoir continuer de couler des jours heureux en expliquant maintenant à ses nouveaux amis de l’UMP, son long chemin de croix qui l’a conduit du Stalinisme au Sarkozysme. Ainsi soit-il.

Lyon, le 30 janvier 2007.

Hervé Vilard n'est pas mort.

medium_Glucksmann.jpg

L'annonce du soutien d'André Glucksmann à Sarkozy me fait penser à ce pastiche par les Nuls de l'émission de Jacques Martin, l'école des fans.

A genoux devant un micro, Valérie Lemercier doit entonner une chanson d'un chanteur mort car tel est le thème du jour. Alain Chabat, l'animateur, lui demande donc ce qu'elle va chanter et Valérie Lemercier répond: "Capri, c'est fini" d'Hervé Vilard. Agacé, Chabat lui explique qu'Hervé Vilard n'est pas mort. Le ton monte et furieuse la petite Valérie tient tête au clone de Jacques Martin et hurle qu'Hervé Vilard est mort.

Glucksmann-Vilard, c'est du pareil au même. Jusqu'à ces derniers jours, nul ne s’intéressait  au sort de Glucksmann mis à part quelques retraités oisifs qui lisaient sa prose dans le Figaro.

En vérité Glucksmann est toujours vivant, et je lui souhaite une longue vie, mais il y a quelques abus à dire qu’un intellectuel de gauche vient de rejoindre Sarkozy.

Même s’il demeure un intellectuel, il y a belle lurette que Glucksmann n’est plus de gauche, son dernier exploit étant d’avoir soutenu George W. Bush dans son entreprise guerrière en Irak. Glucksmann va pouvoir continuer de couler des jours heureux en expliquant maintenant à ses nouveaux amis de l’UMP, son long chemin de croix qui l’a conduit du Stalinisme au Sarkozysme. Ainsi soit-il.

Lyon, le 30 janvier 2007.

27/01/2007

Platoche président

medium_platini.jpgIl s’est imposé face au système verrouillé des apparatchiks. Il a soufflé de l’air frais dans une institution qui se réduit à une machine à produire des profits, une structure détentrice d’un capital de 243 Millions d’Euros. Il est resté lui-même, sa victoire est celle de l’enthousiasme. Il a montré que l’on pouvait s’imposer sans arrogance et sans manipulation. Il est qualifié pour ramener le foot au niveau du sol.

Tels sont les propos que rapportent la presse française suite à l’élection aussi inattendue que sans discussion de Michel Platini hier après-midi à Düsseldorf.

Du côté des vaincus on retiendra tout particulièrement ceux de l’Allemand Zwanziger, « maintenant, on va voir ce que donne le romantisme social à la Française quand on le confronte aux réalités économiques. »

Maintenant le G14, le lobby des clubs les plus puissants d’Europe, peut craindre en particulier la refonte de la ligue des champions basée, selon le programme de Platini, sur la suppression de la 4ème place qualificative pour les pays les plus forts, à savoir, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. Il suffit d’entendre quelques-uns uns des managers des clubs anglais les plus riches pour se convaincre que la défaite est amère.

Au fait, cela ne vous fait pas penser à autre chose cette victoire de Platoche ? 

Lyon, le 27 janvier 2007

Platoche président

medium_platini.jpgIl s’est imposé face au système verrouillé des apparatchiks. Il a soufflé de l’air frais dans une institution qui se réduit à une machine à produire des profits, une structure détentrice d’un capital de 243 Millions d’Euros. Il est resté lui-même, sa victoire est celle de l’enthousiasme. Il a montré que l’on pouvait s’imposer sans arrogance et sans manipulation. Il est qualifié pour ramener le foot au niveau du sol.

Tels sont les propos que rapportent la presse française suite à l’élection aussi inattendue que sans discussion de Michel Platini hier après-midi à Düsseldorf.

Du côté des vaincus on retiendra tout particulièrement ceux de l’Allemand Zwanziger, « maintenant, on va voir ce que donne le romantisme social à la Française quand on le confronte aux réalités économiques. »

Maintenant le G14, le lobby des clubs les plus puissants d’Europe, peut craindre en particulier la refonte de la ligue des champions basée, selon le programme de Platini, sur la suppression de la 4ème place qualificative pour les pays les plus forts, à savoir, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. Il suffit d’entendre quelques-uns uns des managers des clubs anglais les plus riches pour se convaincre que la défaite est amère.

Au fait, cela ne vous fait pas penser à autre chose cette victoire de Platoche ? 

Lyon, le 27 janvier 2007

19/01/2007

Angèle s’impatiente

medium_Logo_Potins_d_angele.jpgLes Potins d’Angèle de cette semaine s’inquiètent bien légitimement de ne pouvoir se pénétrer de « mes pensées profondes », mon blog n’étant pas encore accessible.

Je comprends bien évidemment cette impatience mais quelques réglages techniques s’imposent encore et vous le savez le bricolage informatique n’est pas mon fort.

Cela étant dans ce même numéro 65, j’observe que les Potins sont peut être en train d’initier une chose véritablement inédite dans la presse française à savoir publier les droits de réponses refusés par les autres canards.

En effet dans un encart en page 3, on nous communique un droit de réponse rédigé par mon ex-camarade André Vianes refusé par le Progrès qui prend pour cible Christiane Demontès.

Les Potins détiennent là un véritable filon.

« Les Potins d’Angèle » en vente dans les bons kiosques – contact : redac@lespotinsdangele.com

Lyon, le 19 janvier 2007

Angèle s’impatiente

medium_Logo_Potins_d_angele.jpgLes Potins d’Angèle de cette semaine s’inquiètent bien légitimement de ne pouvoir se pénétrer de « mes pensées profondes », mon blog n’étant pas encore accessible.

Je comprends bien évidemment cette impatience mais quelques réglages techniques s’imposent encore et vous le savez le bricolage informatique n’est pas mon fort.

Cela étant dans ce même numéro 65, j’observe que les Potins sont peut être en train d’initier une chose véritablement inédite dans la presse française à savoir publier les droits de réponses refusés par les autres canards.

En effet dans un encart en page 3, on nous communique un droit de réponse rédigé par mon ex-camarade André Vianes refusé par le Progrès qui prend pour cible Christiane Demontès.

Les Potins détiennent là un véritable filon.

« Les Potins d’Angèle » en vente dans les bons kiosques – contact : redac@lespotinsdangele.com

Lyon, le 19 janvier 2007

18/01/2007

Le journal où la vie est plus belle

medium_logo-lefigaro-.pngUn feuilletage rapide du Figaro de ce matin devrait vous convaincre que tout va bien. Egrainons les titres du quotidien à l’éloge flatteur. Tout va donc bien, « salaires des fonctionnaires, le cadeau surprise du gouvernement » (page une), « les infections nosocomiales, en nette baisse »(page 11), Rue d’Enghien, l’équipe de Sarkozy fait ses premiers pas (page 8), « le nombre de bénéficiaires du RMI se stabilise enfin (page 9), « les first ladies se mobilisent contre les enlèvements d’enfants »(page 10), Rallye, Citroën démarre sa reconquête »(page 12).

Tout va bien aussi car « l’ISF de Royal et Hollande embarrasse les socialistes »(page 4), « Fragilisée par son ISF Royal cherche à rebondir » (page 6), « les socialistes laissent apparaître leur malaise au grand jour » (page 6).

 

Lire la suite

11:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ISF, Figaro, Barre, Breton, presse, secheresse, sécheresse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Le journal où la vie est plus belle

medium_logo-lefigaro-.pngUn feuilletage rapide du Figaro de ce matin devrait vous convaincre que tout va bien. Egrainons les titres du quotidien à l’éloge flatteur. Tout va donc bien, « salaires des fonctionnaires, le cadeau surprise du gouvernement » (page une), « les infections nosocomiales, en nette baisse »(page 11), Rue d’Enghien, l’équipe de Sarkozy fait ses premiers pas (page 8), « le nombre de bénéficiaires du RMI se stabilise enfin (page 9), « les first ladies se mobilisent contre les enlèvements d’enfants »(page 10), Rallye, Citroën démarre sa reconquête »(page 12).

Tout va bien aussi car « l’ISF de Royal et Hollande embarrasse les socialistes »(page 4), « Fragilisée par son ISF Royal cherche à rebondir » (page 6), « les socialistes laissent apparaître leur malaise au grand jour » (page 6).

 

Lire la suite

11:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ISF, Figaro, Barre, Breton, presse, secheresse, sécheresse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/01/2007

Lyon en chiffres

medium_Tribune_de_Lyon-large.jpgEn ce début d’année, l’hebdomadaire la Tribune de Lyon nous propose quelques pages de révisions à travers un dossier intitulé « Lyon en chiffres ». Testez vos connaissances et allez chercher la réponse dans le numéro 60 de la Tribune.

 

  • Quel est le pourcentage de Lyonnais de moins de 40 ans ?
  • Quel est le pourcentage de Lyonnaises ?
  • Nombre de contribuables qui paient l’ISF dans l’agglomération ?
  • Nombre d’allocataires du RMI dans le Rhône ?
  • Nombre de voyageurs SNCF passés par Lyon en 2005 ?
  • Pourcentage du nombre d’actifs qui utilisent leur voiture pour aller travailler ?
  • Nombre de visiteurs de la bibliothèque de la Part-Dieu par an ?
  • Nombre de locations de velo’v le 12 octobre 2006, jour de grève des transports en commun ?

C’est comme cela sur 8 pages. Organisez un apéro-quizz avec vos amis, vous serez surpris par quelques-uns des chiffres que la Tribune de Lyon nous signale.

Comme c’est la nouvelle année, prenez une bonne résolution en vous abonnant à un hebdomadaire qui a besoin du soutien de tous (www.tribunedelyonhebdo.fr).

Lyon, le 7 janvier 2007

30/12/2006

On avance

medium_Michel_Onfray_Juin_05.jpgMichel Onfray, on s’en souvient, s’était fait secoué il y a quelques jours, au nom du « Fond », par Daniel Bensaïd, au sujet de la candidature unique de la gauche dite anti-libérale.

Ce 30 décembre, dans Le Monde, le philosophe n’y va pas par quatre chemins en réglant tout d’abord et respectivement leur compte aux « Trois B » (Buffet – Besancenot –Bové) puis en exposant son sentiment pour l’élection présidentielle.

Que dit Onfray ? 

« On peut alors choisir de rester pur et se cantonner à la seule éthique de conviction en votant blanc aux deux tours. On peut aussi mettre les mains dans le cambouis, composer une éthique de responsabilité : voter blanc au premier tour et Royal au second ; ou voter utile deux fois en choisissant Ségolène Royal. » 

C’est bien, on avance.

Hautes-Pyrénnées, 30 décembre 2006

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu