Avertir le modérateur

05/06/2009

Livreur de pizza

tricycle-pizza-0e158.jpgAu terme de sa tournée des lycées et après la publication de son rapport, Richard Descoings n’a que des amis. Il faut dire que le Directeur de Sciences-Po évoque plus qu’il ne propose, livre de banales pistes et évite de se coltiner les choses qui fâchent. Après avoir écarté l’idée de « semestrialisation » et d’enseignement modulaire, Descoings s’interroge, sans en dire plus, sur l’orientation des élèves. Les plus « croyants » indiqueront que le rapporteur propose des semaines banalisées ainsi que des parrainages entre lycéens et collégiens mais chacun sait qu’une fois passées à la moulinette de telles propositions devraient ressembler à des caricatures.
Revalorisation de l’enseignement technique et technologique, promotion de la filière littéraire en déclin, encouragement de l’apprentissage des langues vivantes, Richard Descoings est un élève doué, pas toujours courageux qui pouvait donc mieux faire.
En vérité, le rapport en question est un vivier pour idées générales. « Diminuer les heures de cours », « baisser le nombre d’élèves par classe », « initier les lycéens à la prise de parole et à l’expression orale », « introduire de l’aide méthodologique » … sont autant d’excellentes remarques mais était-il nécessaire de visiter, pendant 2 heures, 80 établissements répartis sur 76 départements, pour formuler de telles généralités ?
On pourrait dire que la mission du soldat Descoings est plutôt une réussite quand on se rappelle l’état des lycées après les mobilisations contre Darcos. Cela étant, conscient de la situation, Richard Descoings ne fait pas le malin. Il vient de remettre son rapport comme on livre une pizza trois fromages. On sonne à la porte, on fait un sourire et on remonte sur le scooter. La preuve, Descoings a presque explicitement indiqué sur RMC Info son refus de prendre la succession de Darcos. La parenthèse Descoings est refermée, les problèmes demeurent.

Lyon, le 5 juin 2009.

Photo: DR

02/11/2008

Parus vendus ?

Une Equipe.jpgC’est donc demain que nos kiosques vont être le théâtre des opérations de la guerre des quotidiens sportifs. D’un côté l’Equipe et ses plus de 300 000 exemplaires de diffusion payée de l’autre « le 10 sport » lancé par Michel Moulin, un ex de chez Hersant, appuyé pour l’occasion par Alain Weill (RMC, BFM, BFM TV, La Tribune) qui espère diffuser 120 000 exemplaires avec son nouveau quotidien « Low coast ».

En annonçant fin septembre la création de « Le 10 Sport » Michel Moulin a peut-être été un peu vite en besogne puisque en trois semaines le groupe Amaury, déjà propriétaire de l’Equipe et du Parisien, a décidé de prendre l’affaire très au sérieux en proposant sa propre alternative « Low Coast » avec le lancement de « Aujourd’hui Sport » un quotidien sportif vendu comme son futur concurrent, 50 centimes.

Si les choses restaient en l’état cette étonnante guerre des nouveaux quotidiens sportifs laisserait déjà expectatif. Mais sachant qu’en janvier prochain un projet de quotidien centré sur le football devrait voir le jour (150 000 exemplaires, 60 centimes) il y a de quoi frémir. Concernant ces nouveaux titres, la ligne éditoriale devrait être simplissime : articles courts, débauche de photos et survol probablement pénible de l’actualité. De là a penser que face à cette institution qu’est l’Equipe cette frénésie de quotidien à bas prix nous conduira très rapidement à un enterrement de 1ère classe il n’y a qu’un pas que je n’hésite pas à franchir. Tout en souhaitant bonne chance à ce « Le 10 Sport » qui veut mordiller les mollets de l’Equipe le fait que son fondateur, Michel Moulin, est un ancien de « Paru vendu » laisse peut-être prévoir une triste fin au cas où ce nouveau quotidien se retrouvait d’ici quelques jours face à des dizaines de milliers d’exemplaires parus mais pas vendus.

Lyon, le 2 novembre 2008.

08:24 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'équipe, 10 sport, alain weill, rmc, bfm, la tribune, sport | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/04/2007

Réactions suite au dialogue Royal – Bayrou.

medium_Royal-Bayrou-small.jpgCe matin je vous proposais un rapide point de vue sur le dialogue à venir entre Ségolène Royal et François Bayrou sur BFM TV et RMC Info.

A lire, sur ce blog, les commentaires parfois violents de certains supporters de Nicolas Sarkozy, je constate à nouveau que, le naturel revenant au galop, la droite placée en rangs d'ognons derrière l'UMP commence à nous montrer ce que devrait être la "France de demain" en cas de victoire de l'ancien locataire de la place Beauvau.

En vérité j'ai la faiblesse de penser que le retour d'une certaine morgue de la droite dans cette campagne est un excellent thermomètre pour mesurer le coup de chaud qui frappe le camp Sarkozy dans ce début de week-end du 1er mai.

Comme probablement beaucoup d'entre vous, j'ai constaté que ce dialogue de très bonne tenue apportait de l'air frais dans une démocratie que chacun souhaite détendue et pacifiée. En abordant pratiquement l'ensemble des thèmes qui intéressent les français, j'ai la conviction que Royal et Bayrou ont situé leur dialogue à la bonne hauteur avec la volonté de parler à des électeurs libres qui veulent réfléchir par eux-mêmes.

Au regard des réactions du candidat de droite qui développe une inquiétante inclinaison à propager mépris suffisant et sectarisme, il est utile de reposer la question du verrouillage de l'information non seulement pour organiser ce débat mais aussi pour en rendre compte. Si vous en avez la possibilité, le temps et l'envie, je vous invite à mesurer la manière dont certaines télévisions, LCI par exemple, rendent compte étrangement de cet échange Royal – Bayrou.

Huit jours nous séparent du 2ème tour. Attendons-nous à ce que les amis personnels et politiques de Nicolas Sarkozy qui contrôlent l'essentiel de l'audiovisuel apportent, sur leurs antennes et dans leurs publications respectives, ce petit coup de main qui risque d'être de plus en plus utile au candidat UMP dans cette dernière ligne droite. Aux septiques sur le sujet, je suggère de se reporter au Libération de ce matin qui en dit long sur le système Sarkozy en la matière.

Histoire de me changer les idées, je vous quitte pour le stade de Gerland afin d' assister au match de l'Olympique Lyonnais qui rencontre ce soir Le Mans, une équipe qui produit souvent du beau jeu et qui apporte elle aussi un peu d'air frais dans un championnat parfois soporifique et de temps à autre violent. 

Lyon, le 28 avril 2007.

18:30 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Ségolène, segolene, royal, bayrou, BFM, RMC, débat | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu