Avertir le modérateur

30/08/2007

Réfugiés

medium_tentes_refuges.jpgCet été, plus précisément le 10 août, Olivier Brachet responsable de "Forum Réfugiés" signait une tribune dans Libération intitulée "Des actes pour le droit d'asile" destinée à promouvoir la nécessité d'engager notre pays dans un véritable effort international pour protéger les réfugiés.

Partant des fracassantes déclarations de Nicolas Sarkozy au soir de son élection indiquant que la France serait aux côtés "des persécutés et des martyrisés" mais aussi du constat d'inaction du Ministre Hortefeux, Olivier Brachet s'interrogeait sur la politique d'un pays qui dans les faits est avant tout mobilisé et obnubilé par une espèce de chasse aux "faux réfugiés".

Dans un contexte international qui voit le nombre de réfugiés atteindre aujourd'hui selon le HCR les 10 millions de personnes, comment interpréter ce cri de victoire des autorités françaises qui ne cessent de se féliciter d'une baisse de 40% des demandes d'asile dans notre pays. Comment qualifier une Union Européenne qui fait intercepter des bateaux en pleine mer leur ordonnant de rebrousser chemin sans s'assurer qu'à leur bord de possibles réfugiés figurent parmi les passagers ? Comment juger une politique européenne qui collabore avec un pays comme la Libye, non signataire de la convention de Genève de 1951, qui emprisonne des réfugiés avant de les renvoyer vers des régimes répressifs ? Enfin comment ne pas s'interroger sur ces 2,2 millions de réfugiés Irakiens qui s'entassent dans les pires conditions en Syrie ou en Jordanie. Un chiffre que nous devons comparer à celui dérisoire des 99 personnes qui ont été en situation de demander l'asile dans notre Pays.

La France et l'Europe ne peuvent plus se contenter de distribuer quelques subsides pour que sous l'égide des nations Unies, la Syrie, la Jordanie et d'autres pays limitrophes de l'Irak "gèrent" cet afflux impressionnant.

Dans les années soixante-dix, en accueillant quelques 15 000 réfugiés du Sud-Est Asiatique, la France avait fait face à ses responsabilités. Plus près de nous  en évacuant les camps de réfugiés kosovars, notre pays avait participé de façon active à une politique de protection  internationale et de "réinstallation".

Aujourd'hui dans notre pays comme dans l'ensemble de l'Europe il est grand temps de reposer cette question urgente qui n'est pas seulement morale. Des pays comme l'Argentine, l'Uruguay, le Brésil prennent quant à eux une part active dans l'accueil des réfugiés et l'on ne peut s'expliquer que notre pays se dédouane, comme le dit Olivier Brachet, "d'une obligation internationale que la France a souscrite".

Après tout peut-être qu'un de ces jours, un certain Bernard Kouchner croisera dans un couloir son collègue Brice Hortefeux pour lui parler de tout cela mais j'ai l'impression qu'Hortefeux préfèrera toujours les chiens de garde aux Saint-Bernard. Allez savoir pourquoi.

Pour plus d'informations il est utile de se tourner vers les excellentes et précieuses publications de Forum Réfugiés (www.forumrefugies.org). 

Lyon, le 30 août 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu