Avertir le modérateur

11/04/2009

Nous ne vous disons pas merci

anniversaire.jpgAujourd’hui c’est mon anniversaire. Cinquante-huit-ans au compteur, cinquante-huit bougies à souffler. Rassurez-vous je n’en fais pas une affaire étant considéré depuis huit ans déjà comme un vieux, pardon un sénior, par les gens de marketing. Profitant de l’occasion, je voudrais vous parler aujourd’hui des vieux ou plutôt des plus vieux que moi c'est-à-dire de ceux qui, inoxydables, continuent de représenter la base la plus solide de Nicolas Sarkozy. Lors de l’élection présidentielle ils étaient déjà ceux qui avaient assuré la victoire de Sarkozy. 75% des soixante-cinq ans et plus avaient voté pour le Président de l’UMP contre 25% pour la candidate socialiste. En d’autres termes si les électeurs plus vieux que moi étaient restés à la maison, Sarkozy serait également demeuré dans la sienne puisque pour les électeurs de 18 à 64 ans le vote Royal était majoritaire.

Je sais bien que Sarkozy s’était engagé à revaloriser les retraites, à lutter contre l’insécurité, à redorer le blason de la France et en parlant d’identité nationale il avait visé juste. Après l’élection, certains observateurs expliquaient que les frasques matrimoniaux du champion élyséen, souvenez-vous de Cécilia et de la vie tourmentée de Carla, risquaient de vacciner les électeurs les plus âgés. Rien de tel. Les plus de soixante-cinq ans demeurent accro. Ils plébiscitent le Président. Ils sont les derniers à croire à ces balivernes comme « Travailler plus, pour gagner plus », insensibles à la montée du chômage et de la précarité. Ils souhaitent que les Français triment encore plus, détestent les fonctionnaires, etc…

Pourtant la politique mis en œuvre par le gouvernement ne devrait pas remplir de confiance les personnes âgées. L’accès au soin se réduit. Le pouvoir d’achat des retraités est en carafe. Même le sort parfois peu enviable de leurs petits enfants ne préoccupe les anciens. Bref, plus ça va mal, plus les anciens trouvent ça bien.

A toutes ces taties Danielle et ces tonton Marcel, à ces mamies Nova, je veux le dire tout net, nous ne vous disons pas merci.

Lyon, le 11 avril 2009

Photo:DR

 

24/07/2008

E comme expulsion

369751466.jpgIl l’écrit lui-même d’entrée. Il avait promis à sa femme de consacrer seulement trois ou quatre jours pour écrire son livre. Madame Génestar, vous aviez raison. Vu ce que votre époux avait à dire, trois ou quatre jours suffisaient.

Le mari de Madame Génestar, au cas où vous l’auriez oublié, est Alain Alain Génestar, ex responsable de la rédaction de Paris-Match viré par son boss Lagardère pour avoir heurté le nouveau Président de la République. Objet de la colère présidentielle, la publication à la une d’une photo de Cécilia Sarkozy avec celui qui était alors « son ami ». Le mari légitime se rebiffe et voilà Génestar à la porte. Commence alors pour le journaliste jusqu’ici docile une nouvelle vie, celle de rebelle sans cause.

Il faut dire que rien ne prédestinait Génestar à mener une carrière de dissident. Pensez-donc après douze ans à la tête du J.D.D. puis quelques autres à Paris-Match, Génestar fonctionnait bien au sein du groupe Hachette Filipacchi Médias et paf, Arnaud le flingue sur ordre.

Cela faisait donc vingt ans que Génestar effectuait le travail qui lui était demandé. Il veillait chaque semaine à illustrer la comédie des pouvoirs, à nous entretenir, entre deux coups de lèche à la droite, de la vie des peoples, à nous compter par le menu historiettes sentimentales de la Principauté de Monaco. Toujours prompt à sur-enchérir sur "Gala" et "Voici", Génestar payait les photos, faisait ses fameuses « doubles » et livrait l’ensemble dans un emballage soigné, la couve.

Habitué pendant de longues années à se mettre à genoux dès que le pouvoir tapait du pied, Génestar menait une vie radieuse de jour-na-liste et comme sucrerie hebdomadaire il écrivait dans un instant magique son édito.

Le samedi 3 mai 2008, il terminait son livre entamé le 26 avril. 147 pages sans intérêt. Une quatrième de couverture pour dire au lecteur qu’il n’est pas un de ces héros du journalisme, encore moins une victime, pas d’avantage un martyr. Même pas un fou.

Le bouquin qui raconte une malheureuse tranche de vie d’un type sans avis coûte 10 euros. Il est publié par Grasset et s’intitule « Expulsion ». Comme le dit son auteur, ce livre devrait « servir à quelque chose ». Très franchement, je cherche encore.

Lyon, le 24 juillet 2008.

18/10/2007

Divorce

medium_divorce.jpgC’est fait, ils divorcent. Passons sur les conséquences financières de cette rupture, l’intéressant est de noter que l’ex-épouse devra s’interdire toute expression publique concernant la période de leur union. Vous l’avez compris Paul Mc Cartney et Heather Mills en parvenant à un accord basé sur un échange « silence contre livres sterling », 25 millions en l’occurrence, soldent une période particulièrement agitée. Le deal concernant le bassiste gaucher avec l’ex-mannequin pourraît-il être généralisé ? Autrement dit peut-on avancer la maxime « mariages heureux, divorce taiseux » pour d’autres séparations ? Avouez que la question n’est pas subalterne en particulier pour celles et ceux qui vivent sous les feux de la rampe. Imaginons un instant que Popaul, le bassiste gaucher, ne soit point arrivé à un accord avec la petite Heather et que la garce se mette à raconter qu’il laisse traîner ses chaussettes sales ou qu’il fait pipi dans l’évier, cela ferait désordre. Aujourd’hui avec l’accord « silence contre livres sterling », le Paulo est tranquille et si demain l’ex l’ouvre aussitôt une armée d’avocats lui coupera le sifflet avant d’en passer aux vivres.
Dans ce genre de situation il convient donc, à l’instar de ce qu’à fait Maca, d’avancer une bonne et saine maxime du type « A mariage bruyant , divorce taisant ». Je ne sais pas pourquoi je vous parle de cela aujourd’hui. Cela étant si cela peut être utile à d’autres, pourquoi se priver de quelques conseils.
 
Lyon, le 18 octobre 2007.

06/06/2007

Complémentaire

medium_ceciliasarkozy.jpgDu nouveau du côté de Cécilia Sarkozy. Jusqu’ici on connaissait le numéro complémentaire, le cours complémentaire, les angles complémentaires, les couleurs complémentaires. Maintenant, il faut vous y résoudre, il conviendra de parler, en diplomatie, du rôle complémentaire de l’épouse du Président de la République.

Pour l’aider à jouer ce rôle de « First lady » à l’américaine, le Figaro nous révèle dans son édition d’hier que Cécilia Sarkozy embauche un conseiller diplomatique, spécialiste des questions européennes de l’Afrique et du Maghreb, pour occuper ce poste nouveau de conseiller complémentaire auprès de celle qui jouera un rôle complémentaire.

Parmi les attributions de Cécilia Sarkozy on nous dit que les sujets féminins (sic !) comme les enfants, les femmes et l’humanitaire seront privilégiés. On nous indique aussi que la Francophonie et la culture vont faire partie du domaine de compétence de notre « Première Dame ».

Côté francophonie, nous pouvons assurer à Madame Sarkozy que, du côté de Lyon, elle possède un interlocuteur de premier choix en la personne de Christian Philip qui dans une vingtaine de jours, va proposer au Premier Ministre un rapport qui devrait faire date. Je vous rappelle que notre homme a préféré interrompre sa carrière de député pour faire avancer cette cause.

Côté culture, j’avoue avoir des difficultés à situer ce que pourrait être le rôle complémentaire de Cécilia Sarkozy. Non pas que l’épouse du Président manque de culture, au contraire, puisque son goût pour les arts et sa formation de musicienne plaident pour elle. Ce qui me chagrine c’est plutôt que l’on puisse définir un rôle de complémentarité à une personne dans le cadre d’une action culturelle dont nous ne savons rien ou pas grand chose. Avouez que l’ancienne patronne de Versailles devenue Ministre de la Culture avec comme complément Elyséen la « First lady » c’est quand même un peu court.

Lyon, le 6 juin 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu