Avertir le modérateur

11/03/2007

La vie de Bryan au pays de Dylan

medium_Bryan_Ferry-dylanesque.jpgIl y a quelques jours, dans un commentaire concerné et informé adressé à propos des Plastiscines, un dénommé "Bib" m'annonçait la sortie du disque de reprises de Dylan par Bryan Ferry.

Pour celles et ceux qui ont toujours préféré l'assiduité dans leurs études au bonheur de sécher des cours pour aller écouter les nouveautés chez le disquaire d'en face, je dois d'emblée préciser que le Bryan dont il est question aujourd'hui n'est ni le petit fils de Jules et encore moins le frère caché de Luc.

Bryan Ferry, ancien co-leader avec Eno du légendaire et surcôté "Roxy Music" traîne dans la pop Britannique depuis près de trente ans cette sorte d'ennui propre à ces latin lovers de pacotille qui jouent les crooners. Comme bien des fils de prolétaires, lui est issu d'une famille de mineurs de la région de Newcastle, passés par les écoles d'art londoniennes, Ferry est un poseur, une sorte d'improbable Dandy superficiel et peu concerné. Bref, Ferry, vous l'avez compris n'est pas le genre de personnage qui m'intéresse. D'ailleurs au moment de la grande grève des mineurs contre Thatcher, lui le fils de gueule noire n'avait jamais apporté son soutien au mouvement alors que derrière les Communards, Robert Wyatt, Paul Weller, Elvis Costello, Billy Bragg et même Morrissey, c'est dire, les concerts de soutien s'organisaient. Cela étant, dans le cercle pas encore assez restreint du rock gériatrique qui malheureusement perdure, Ferry avec Bowie, Lou Reed, Marianne Faithfull et quelques autres fait honneur à la profession. Soyons clair, Ferry c'est du bon et à ceux qui ont zappés les trois ou quatre premiers albums solos de notre homme je vous conseille de vous les procurer. Une fois dit que Bryan Ferry mérite notre considération contrairement à ces Deep Purple, Who et Police qui écument nos festivals d'été je n'entendais pas vous tenir le crachoir sur Bryan Ferry mais, lundi dernier, à la lecture de la double page de Libération, je me suis dit que comme Bayon, le super-intendant culturel de Libé faisait l'éloge de Ferry, il fallait réagir en expliquant sur ce blog que, malgré le soutien de Bayon, "Dylanesque" de Bryan Ferry valait le coup.

Lire la suite

21:05 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ferry, Bryan, Dylan, Bowie, Eno, Police, Roxy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu